Observons et parlons de tout ce qui concerne notre planète et son humanité... Du plus probable au plus improbable...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 amorce d'une catastrophe annoncé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gaia
Prince du Post
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Québec - st-édouard de lotbinière
Date d'inscription : 17/04/2007

04112009
Messageamorce d'une catastrophe annoncé

A(H1N1) : amorce d'une catastrophe annoncée

par Perennis, mercredi 04 novembre 2009, 15:45 (il y a 2 minutes)

Histoire Numéro 11 → H1N1 par Perennis

J’espère que ce texte est recevable pour toi, malgré ses quelques délinquances : son retard et sa longueur.

En ce qui concerne son retard, je ne disposais pas de suffisamment de temps libre au moment du lancement du défi littéraire. De plus, j’étais parti quelques jours en retraite solitaire en forêt.

En ce qui concerne maintenant sa longueur, je ne puis me résoudre à retrancher une quelconque partie de mon texte. Ce serait un peu comme me départir d’un doigt : ça ferait mal et ce serait moins joli!

Ce sera donc comme tu veux!


A(H1N1) : amorce d’une catastrophe annoncée

[image]

Le 4 novembre 2009

Dehors, l’air charrie une puanteur repoussante. Le climat frais de ce début de novembre a peine à masquer les odeurs nauséabondes que transportent les vents. Les réseaux de communication de la planète entière attestent le fléau par la transmission de commentaires et d’images d’une horreur apocalyptique.

Une horreur que nous avons peine à soutenir ma conjointe et moi, alors que défilent sous nos yeux épouvantés, à la télévision, des scènes d’une atrocité défiant toute imagination. Notre frayeur contraste si violemment avec les sons enjoués de notre marmaille s’amusant dans la pièce voisine. Je crois que lorsque des événements menacent si sûrement la candeur de ses enfants, il faut savoir les en tenir à distance.

[image]

Soudain, la chef d’antenne du bulletin spécial de nouvelles, Germaine Bureau, cède l’antenne à son collègue-journaliste, Richard Bobard, qui exhibe, d’heure en heure, à partir de la métropole et de ses régions environnantes, l’ampleur du désastre :
« Ici, dans le Grand Montréal, le bilan des victimes ne cesse de s’alourdir, comme, semble-t-il, partout ailleurs sur la planète. À tout instant, les nombreuses brigades de sûreté civile découvrent dans un nombre effarant d’habitations les corps sans vie de plusieurs individus, souvent des familles entières… décimées! Des hommes, des femmes et des enfants… par milliers… »
Là-dessus, la chef de pupitre du journal télévisé, visiblement troublée par cette effroyable calamité, lâche gravement :
« Quelle tragédie! Quelle tristesse! »
Et, avec un peu de gêne, peut-être pour s’être écarté de son ton impersonnel de commentatrice de nouvelles, elle ajoute, selon une formule des plus protocolaires :
« Richard, est-ce que l’on en sait un peu plus sur ce qui pourrait expliquer ce taux élevé de mortalité au sein de la population? Sommes-nous maintenant en mesure d’en connaître l’origine?
— Je crois qu’il est encore trop tôt pour conclure, répond le journaliste. Par contre, je peux vous rassurer à cet égard, et ce, en vous révélant de sources officielles que des enquêtes méticuleuses progressent en ce sens à l’échelle planétaire et que leurs conclusions ne devraient pas tarder à venir. Cependant, d’ici là, nous devons sérieusement envisager qu’il soit question ici des ravages de la pandémie annoncée, puisque, jusqu’à maintenant, il semblerait qu’aucune des victimes répertoriées n’avait reçu le vaccin contre la grippe A(H1N1). Malgré tout, il y aura toujours des individus prêts à soutenir les théories du complot meurtrier à l’égard de la population en général. Or, il semble que le scénario véritable ne soit pas le "vaccin de mort" mais plutôt ceci : "sans le vaccin, la mort".

[image]

— Maintenant, interroge l’animatrice, pouvez-vous nous en dire plus, Richard, sur la nature de ces brigades spéciales? Et est-ce une de ces unités que nous apercevons justement derrière vous à l’écran?
— En effet, enchaîne le reporteur, c’est bien une de ces brigades que vous voyez derrière moi. Et, pour vous en parler, j’ai à mes côtés le chef de cette brigade, le caporal Salvatore Delmondo, qui a accepté l’interview. Caporal Delmondo, afin de renseigner les nombreux téléspectateurs, parlez-nous de ces brigades.
— Les brigades, raconte le chef de brigade, ce sont des unités nouvellement créées comme mesures d’extrême urgence pour faire face à la situation catastrophique actuelle. Ces brigades sont majoritairement composées de militaires, de policiers, de pompiers, d’ambulanciers et, dans une moindre mesure, de simples citoyens désireux de prêter assistance.
— Très bien! Mais, quelle est leur mission au juste? Par exemple, je vois que votre brigade s’active à sortir des habitations les dépouilles dans des cercueils en plastique de type militaire et à les disposer ensuite dans des camions réfrigérés, souligne le journaliste-interviewer.

[image]

— C’est bien notre activité principale, reprend le caporal Delmondo. Nous commençons par ratisser un quartier de la ville habitation par habitation à la recherche des cadavres. Ensuite, nous nous empressons de ramasser les corps avant que la putréfaction ne soit trop avancée. Ce qui serait fatal, car cette surabondance de dépouilles agirait comme l’élément déclencheur d’une véritable bombe bactériologique à retardement, risquant ainsi de décimer encore plus de personnes. Le dépistage cadavérique est une activité dangereuse que la plupart ne peuvent accomplir. En plus de cette confrontation avec la répugnance la plus abjecte qui soit, c’est-à-dire cette vision de corps raidis par la mort, cela place également le dépisteur devant un affrontement possible avec des chiens effrayés et affamés. Depuis la mort de leurs maîtres, ces pauvres bêtes, poussées par la faim, en sont parfois venues à manger leurs anciens propriétaires.
— Caporal Salvatore Delmondo, lance le reporter-interviewer, je vous remercie pour cet entretien.
— Je vous en pris », dit le caporal Delmondo.
Puis le journaliste se positionne correctement face à la caméra et marque la fin du reportage en articulant ces mots sur un ton solennel :
« Jamais le dicton populaire de "Novembre, le mois des morts" n’aura été aussi cruellement vrai. Ici Richard Bobard, journaliste-reporter pour "Les Nouvelles Nationales".»

[image]

Retour à la chef d’antenne Germaine Bureau, qui reçoit un invité de marque sur le plateau des nouvelles : l’éminent historien et auteur Jules Dantan.
« Professeur Dantan, vous avez écrit un excellent ouvrage sur le phénomène récurrent des pandémies dans l’histoire de l’humanité. Que pouvez-vous nous dire à ce propos? demande la présentatrice du bulletin de nouvelles.
— Le sujet est très vaste, commente le vieil historien. Comme vous l’avez mentionné, madame Bureau, les pandémies virales, ces épidémies qui affectent beaucoup de personnes dans une large zone géographique, sont des phénomènes récurrents, c’est-à-dire qu’elles réapparaissent à différentes périodes dans le temps. Notamment, la "peste d’Athènes" au Ve siècle av. n.è.; la "peste justinienne" aux VIe-VIIIe siècles aurait réduit la population de l’Empire byzantin de 25% et de Constantinople de 50%; la "peste noire" du XIVe siècle est le pire choc démographique de l’Occident, le tiers des Européens et 70% de la population de l’Angleterre en moururent; le grand "choc bactériologique" des Autochtones d’Amérique aux XVIe-XVIIe siècles où moururent des millions de personnes; autre "peste bubonique" des XVIIe et XVIIIe siècles en Europe; la "grippe espagnole" de 1918; la "grippe asiatique" en 1957; la "grippe de Hong Kong" en 1968; le "sida" à partir de 1980; le virus de la "grippe H5N1" dès 1997 et, maintenant, la "grippe A(H1N1)". Jusqu’à il y a quelques jours seulement, les gens ne mesuraient pas encore toute la gravité réelle de ce dernier virus. Il a fallu que cette troisième vague du virus nous atteigne pour en mesurer toute l’ampleur. Je vous le dis, celui-ci est un tueur incomparable!
— Avec le retentissement des dernières heures, cela me semble évident, glisse l’animatrice. Je vous remercie pour votre passage à l’émission "Les Nouvelles Nationales", professeur Jules Dantan.
— Je vous en pris, madame Bureau », dit le vieil historien.

Une atmosphère inhabituelle règne sur le plateau du bulletin de nouvelles. La chef d’antenne, silencieuse, place son index à son oreille, se contente de hocher doucement la tête de haut en bas à quelques reprises, semblant réfléchir. Son visage devient grave. Puis, elle laisse tomber ses mots de façon solennelle :
« Nous venons d’apprendre à l’instant que selon la dernière estimation officielle de l’heure de l’Organisation mondiale de la santé, le nombre de victimes du virus A(H1N1) a atteint à l’échelle planétaire 3,2 milliards d’individus. L’OMS exhorte donc les rares survivants non vaccinés à se faire vacciner dans le meilleur délai possible. »

[image]
Ma conjointe et moi sommes abasourdis par ce que nous venons d’apprendre à ce bulletin de nouvelles. Les quelque 3,6 milliards de survivants s’affairent donc à ensevelir à la hâte près de la moitié du genre humain. C’est le pire des fléaux de l’histoire de l’humanité. Une véritable vision d’Apocalypse! Qui est coupable d’avoir influencé l’humanité à refuser massivement la vaccination?
Soudain, le remords s’empare de moi. Dire que j’avais tout tenté pour convaincre ma femme d’éviter la vaccination, pour elle et pour nos enfants. Fort heureusement, elle passa outre à mes recommandations : elle et les enfants avaient reçu ce vaccin que je croyais mortel, alors que ce qui est finalement mortel c’est de ne pas l’avoir reçu.
Mais moi… moi qui n’ai pas reçu ce vaccin, moi qui n’ai même jamais reçu aucun vaccin de ma vie, comment se fait-il que suis encore vivant? Y aurait-il un quelconque rapport avec le fait que mon parcours de vie est ponctué de présences extraterrestres et célestes? Ce furent bien des présences célestes, notamment sous la forme d’une Dame translucide qui m’avait permis à 6 ans d’éviter de justesse la vaccination imposée à la petite école par un stratagème surnaturel, et à 16 ans ce contact tangible inouï avec l’Être de Lumière. Ce furent bien des présences extraterrestres, sous les différents aspects d’observations aériennes, d’empreintes au sol, de rencontres… qui marquèrent le fil de ma vie et me suivent avec égards depuis mon enfance partout où je m’établis…

[image]

À la télévision, le couperet vient de tomber! La chef d’antenne divulgue une information capitale qui fera rouler par terre quelques têtes :
« Des forces de sécurité internationale viennent de procéder à l’arrestation d’un groupe d’individus qui seraient vraisemblablement à l’origine de la propagande de peur de la vaccination de la grippe A(H1N1) au sein des populations. Il s’agirait d’un horrible complot monté de toutes pièces par une organisation clandestine étasunienne de l’État de la Géorgie, appelée la "Georgia Guidestone Team". Leur plan machiavélique, écrit en toutes lettres sur le monument portant le nom de "Georgia Guidestone", visait, entre autres, à abaisser la population mondiale en dessous de 500 millions d’individus. C’est donc à partir de cette organisation que la fausse idéologie d’un complot mortel de vaccination s’est répandue dans le monde. Si cela n’avait été du grand renversement d’opinion au sujet de la vaccination parmi une portion importante de la population, choisissant finalement le bien-fondé des vaccins, l’objectif monstrueux de cette organisation aurait été atteint. »

[image]


Brusquement, un bruit assourdissant retentit dans la pièce :
BIP… BIP… BIP… BIP… BIP… BIP… BIP…

« ENVOYE…, me cria ma femme, pèse sur le piton!!!
— AH!!!... fis-je en sursautant. J’ai fait un rêve de fou… »

[image]


Perennis :-D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Catastrophe évitée sur la grande barrière de corail
» Eméto qui vit dans la peur omniprésente d'une "catastrophe"
» Catastrophe écologique aux USA
» Catastrophe écologique en Méditerranée
» les américains ne sont pas prêts pour la prochaine méga-catastrophe
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

amorce d'une catastrophe annoncé :: Commentaires

Re: amorce d'une catastrophe annoncé
Message le Jeu 05 Nov 2009, 3:51 pm  tipoual
Euh...
Ça vient d'où, c'est quoi ce texte-là ?
Ça porte à réfléchir, c'est certain, à lire un scénario de même.

Imaginons que ça soit le cas.

Premiere recherche de The Georgia Guidestones

http://www.thegeorgiaguidestones.com/Depopulation_Final_Chapter.htm

http://www.dailymotion.pl/video/xahk6m_georgia-guidestone-le-monument-illu_news

Je connaissais pas ça... Ça existe vraiment affraid
 

amorce d'une catastrophe annoncé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBSERVONS LA PLANÈTE ! :: OBSERVEZ TOUT TOUT TOUT ! ACTUALITÉS-
Sauter vers: