Observons et parlons de tout ce qui concerne notre planète et son humanité... Du plus probable au plus improbable...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps est venu H1N1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
gaia
Prince du Post
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Québec - st-édouard de lotbinière
Date d'inscription : 17/04/2007

22092009
MessageLe temps est venu H1N1

Date : 09/22/09 11:24:58
Sujet : [SPAM] COURRIEL N° 4 - LE TEMPS EST VENU DE VOUS METTRE DEBOUT.


Et pour ceux qui veulent m’entendre à la radio ce mardi 22 septembre en direct (ou en différé), à 9 heures (heure de Montréal), à 15 heures (heure de Bruxelles, Paris et Genève), je vous invite à cliquer sur le lien suivant : http://www.cism.umontreal.ca/show_details.php?sID=230 . C’est l’émission : zone de résistance (1h30 d’émission).

Toutes mes excuses à ceux qui m’ont demandé à être désabonnés. Nous n’avons pas eu le temps de traiter votre demande cette fois-ci. Ce sera fait très prochainement.

--------------------------------------------------------------------------------

Appel à tous les humains
qui veulent le rester !

Pandémie de grippe A H1N1 :
Rappelez-vous qu’un individu debout et conscient
est plus dangereux pour le pouvoir en place
que 10.000 individus endormis et inconscients.

Nous n’avons plus que trois semaines pour agir.
Après, c’en sera fini de la démocratie, de la liberté
et de la conscience humaine.



--------------------------------------------------------------------------------
Ce quatrième courriel est peut-être le dernier
que j’aurai la liberté d’envoyer.
Les masques des marionnettes au pouvoir
sont en train de tomber.
NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS :

Nous sommes en train de gagner la bataille
de l’information et de la désinformation !
Grâce à vous !

Merci de continuer à faire suivre cette information
à tout votre carnet d’adresses.
C’est comme cela que nous mettrons en échec
le plan de vaccination obligatoire !

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels (s’il y en a encore) :
http://www.jean-jacques-crevecoeur.com
Remarque : ce 22 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées.
Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant.
Merci de préciser votre pays de résidence, pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.

--------------------------------------------------------------------------------

Madame, Monsieur,
Chers amis,

Cette nuit, je ne dors pas, à nouveau. Car l’urgence de la situation me pousse à vous écrire. Certains de mes amis, qui dénonçaient eux aussi le plan génocidaire et liberticide qui se prépare se sont vu interdire d’animer leur site Internet. De mon côté, je suis sur écoute téléphonique et certains journalistes préparent à mon attention un lynchage médiatique en bonne et due forme. Mais je ne renoncerai pas à me tenir debout, face à l’imposture et l’horreur qu’ils préparent.

J’ai d’abord une bonne nouvelle pour vous.
La bonne nouvelle, c’est que :


Nous sommes en train, ensemble, de gagner du terrain
sur la bataille de l’information et de la désinformation !


Car nous ne sommes pas, comme on pourrait le penser, dans une guerre contre un virus. Nous sommes plongés au coeur d’une immense campagne de désinformation et de peur, où la majorité des médias sont devenus les esclaves serviles de cette entreprise criminelle. Moi qui passe plus de 12 heures par jour à lire des dossiers scientifiques, des dossiers officiels ou juridiques, mais aussi de plus en plus d’informations confidentielles qui sortent on ne sait trop comment et qui arrivent dans ma boîte à courriels, je constate qu’on nous ment tous les jours et qu’on se fout de notre gueule ! Et les premiers à nous mentir, ce sont les experts (à la solde des compagnies pharmaceutiques), suivis par les responsables politiques et par les grands médias dominants.



Sommes-nous endormis à ce point pour ne pas nous rendre compte que toute l’information est filtrée et manipulée ?
Pourquoi, d’après vous, la CIA consacre 40 % de son budget officiel (approuvé par le congrès américain) au seul contrôle des agences de presse internationales, à l’Est comme à l’Ouest, depuis plus de cinquante ans ?
L’histoire du nuage de Tchernobyl qui s’est arrêté officiellement à la frontière franco-allemande (sans doute parce qu’il n’était pas en règle de papiers) ne vous a-t-elle pas suffi (depuis lors, les cancers de la tyroïde se sont multipliés dans l’Est de la France, le long du trajet de ce nuage qui n’est jamais passé par là) ?
L’histoire des passeports des pirates de l’air, retrouvés intacts dans les décombres des tours jumelles du World Trade Center, ne vous a-t-elle pas fait sursauter ?
Le scandale du vaccin contre l’hépatite B, dont la campagne en France a été arrêtée en catastrophe, suite à l’explosion de scléroses en plaques n’a-t-il pas éveillé vos soupçons et votre méfiance (après la campagne, le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000 cas, d’après l’épidémiologiste Marc Girard) ? Mais les serviteurs des compagnies pharmaceutiques (ceux qu’on nomme les experts) continuent de nous affirmer qu’il n’y a aucun lien entre la multiplication des campagnes de vaccination et l’explosion des allergies, des scléroses en plaques, de l’autisme, des maladies neuro-dégénératives et des encéphalites !
L’échec total de la précédente campagne de vaccination contre la grippe porcine, en 1976, ne vous fait-il pas réfléchir (cette campagne a, elle aussi, été stoppée en catastrophe, suite à l’explosion des syndromes de Guillain Barré) ?
Le scandale du sang contaminé en France, en 1984, où tout le monde était responsable, mais personne coupable, ne devrait-il pas nous préparer à ce qui s’en vient ?
D’ailleurs, pourquoi la secrétaire d’état à la santé et aux ressources humaines, aux USA, Madame Sebelius, vient de faire voter en juillet une loi qui immunise juridiquement les fabricants de vaccins de toute poursuite, au cas où leurs produits causeraient des dommages ou la mort des personnes qui en auraient « bénéficié » ? (voir : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14585 )


Plus le mensonge est gros, plus il semble que ça passe. Mais il y a des limites, et ceux qui se croient maîtres du monde sont en train d’y être confrontés. Car, comme disait un de mes amis :


on peut mentir tout le temps à quelques-uns ;
on peut mentir quelquefois à tout le monde ;
mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde. Et c’est l’erreur que ces êtres sont en train de faire. Et ça leur sera fatal.


Nous sommes dans une bataille de l’information, je le répète. Et s’il n’y avait que des gens comme moi (adversaire des vaccins et de la surmédicalisation depuis longtemps), notre position ne serait pas plus crédible que la position officielle (sauf que nous n’avons pas d’intérêt financier à conseiller aux gens de ne pas se faire vacciner). Mais dans ce dossier de la grippe A H1N1, quelque chose de nouveau est apparu :

C’est la première fois dans l’histoire de la vaccination
que les partisans des vaccins, eux-mêmes, s’opposent avec autant de virulence et en aussi grand nombre à la fabrication d’un vaccin.
Parce qu’il n’a pas été testé et parce qu’aucun vaccin au Monde n’a jamais contenu autant de produits toxiques en une seule injection ! Et aussi, parce que l’insistance à vacciner tout le monde de force paraît à de plus en plus de personnes comme suspecte.

Et ça, c’est la meilleure nouvelle que je voulais vous partager dans ce courriel.

Je sais que mes courriels sont longs. Mais si vous n’avez pas le temps de lire les informations capitales que je vous partage pour sauver votre peau, ne vous inquiétez pas : d’autres personnes, moins bien intentionnées, auront vite fait de s’occuper de vous !

Bon, maintenant, que faire pour gagner cette bataille de l’information et de la désinformation ? Et que faire pour déjouer la machine qui s’est mise en route pour nous broyer comme du bétail à l’abattoir (je vous fais peur ? Eh bien, tant mieux, si ça peut vous faire sortir de votre fauteuil. Car c’est maintenant que ça se passe). Ces trois dernières heures, j’ai reçu trois informations de la plus haute importance.


Chaque fois qu’on entend parler de personnes décédées de détresse respiratoire aiguë, il apparaît que ces personnes ont été traitées au TAMIFLU. J’avais déjà lu, en mai dernier, que cet antiviral fabriqué par GILEAD (dont l’actionnaire principal n’est autre que Donald Rumsfeld), peut provoquer une surinfection mortelle, suite à son administration. C’est ce qui est arrivé à la petite fille de 5 ans de l’Île de la Réunion « malgré son traitement » (lisez, à cause de son traitement) : http://www.tdg.ch/print/node/105131 . C’est ce qui est arrivé à ce jeune homme de 26 ans, à Saint-Étienne, tombé dans le coma deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU, et décédé 24 heures plus tard : http://www.ladepeche.fr/article/2009/09/15/673257-Grippe-H1N1-le-pa…-decede-a-Saint-Etienne-ne-souffrait-d-aucune-autre-pathologie.html . Ainsi qu’à un homme de 45 ans, aux Marquises : http://www.ladepeche.pf/iles/societe/6500-il-decede-apres-4-jours-sous-tamiflu.html ou encore à un homme de Montréal, décédé deux heures après avoir reçu un traitement au TAMIFLU (je n’ai pas retrouvé la référence – je l’avais entendu à Radio-Canada en août dernier). Vous savez ce qui vous reste à faire. Posez-vous la question de la véritable cause du décès !
La firme VERICHIP, le tristement célèbre fabriquant de micro-puces injectables chez les humains, vient d’annoncer, dans un communiqué de presse ce 21 septembre, un nouveau système de détection – devinez de quoi !!! - du virus H1N1 ! http://www.verichipcorp.com/092109.html . Oui, oui, vous avez bien lu. Jusqu’à présent, je n’en avais pas parlé, parce que ça aurait pu décrédibiliser mon discours. Ce n’était que des rumeurs, dénoncées depuis longtemps par des associations très sérieuses comme http://www.stoppuce.be . Je savais que l’instauration d’un gouvernement mondial passait par le puçage des êtres humains (comme on nous a habitués à la faire avec le bétail et les animaux de compagnie). Ici, dans cette merveilleuse coïncidence, juste au moment où nous sommes en pleine pandémie de virus H1N1 (qui n’a fait que 3.000 morts jusqu’à présent – mais ça, c’est parce que les vaccins ne sont pas encore distribués. Vous allez voir, dans quelques semaines, ça ira beaucoup mieux : ce sont des centaines de milliers de morts qu’ils planifient d’avoir – à moins de saboter leurs plans (voir plus bas)), la firme Verichip nous offre son secours pour détecter chez n’importe quel être humain la présence du virus H1N1 ! Ainsi donc, j’espère que maintenant, vous avez compris pourquoi on nous casse les oreilles avec cette pandémie qui n’en est pas une : c’est pour faire peur aux gens avec un virus qui n’est pas dangereux (mais qu’on présentera bientôt comme très dangereux, puisqu’il y aura des morts (provoqués par les vaccins et le TAMIFLU)). Et donc, pour des raisons de santé publique, pour assurer la sécurité mondiale, nous aurons tous, dans le corps, une micro-puce qui permettra à n’importe quel satellite de nous localiser, mais aussi de manipuler ou d’endormir notre conscience d’humains. Tout simplement.
Et si ça ne vous suffit pas pour vous convaincre que nous serons transformés, dans quelques semaines, en du bétail inconscient et esclave, lisez l’information que j’ai reçue cette nuit d’un de mes contacts français. Le maire de Joigny (dans l’Yonne, en France), a été contacté par la préfecture, pour lui indiquer que sans doute, à partir du 15 octobre 2009, tout rassemblement de 8 personnes serait interdit. Et que par ailleurs, il devrait mettre tous les locaux publics à disposition pour entamer les vaccinations.


Je pourrais vous donner encore d’autres informations. Comme celles des manoeuvres militaires qui se mettent en place, un peu partout dans le monde, avec des instructions très claires aux militaires : vaccinations forcées, mise sous les verrous des contestataires. Ou comme celles du gouvernement canadien qui refuse de répondre à la question si les victimes des vaccins pourront attaquer les compagnies pharmaceutiques http://actualites.ca.msn.com/sante/article.aspx?cp-documentid=21816855 . Je crois que si, avec tous mes efforts (et ceux des autres associations), vous n’avez pas encore compris que nous nous retrouvons dans la même situation que les Juifs et les Tziganes face au troisième Reich, je ne peux plus rien faire pour vous. Courez vous faire vacciner. Qu’on n’en parle plus.

Nous voici arrivés à l’heure de vérité. Comme le disait Jean-Jacques Goldman, dans sa chanson, « Né en 17, à Leidenstadt », « Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau, s’il fallait plus que des mots ? » Car c’est plus que des mots qu’il va nous falloir à présent : ce sont des actes.

J’y réfléchis depuis des semaines, et je médite souvent sur les meilleures actions à entreprendre. Les réponses me sont venues en pensant à deux histoires authentiques très riches en enseignement.


Première histoire : je veux simplement rappeler, à ceux qui ont la mémoire courte, ou qui ne le savent pas, que ce qui a permis aux Nazis de déporter autant de Juifs français, c’est la collaboration pleine et entière de la police française qui a remis à la Gestapo l’ensemble des fichiers de population, avec les adresses et tous les renseignements utiles. Imaginez un instant le bordel que ça aurait créé si tous les postes de police de France avaient, dès le début de l’invasion allemande, détruit, purement et simplement, les fichiers de population. Peut-être que 10 ou 50 fois moins de Juifs auraient été déportés vers les camps de la mort.

Deuxième histoire, très inspirante (dont j’ai été témoin). Le dirigeant d’une entreprise belge d’import-export se comportait en tyran vis-à-vis de ses six secrétaires (la société ne comptait que sept personnes au total). Très régulièrement, il hurlait sur l’une des six, en lui répétant : « Et si ça ne vous plaît pas, il y a 500.000 chômeurs qui attendent votre place à la porte ! » Chaque fois que cela arrivait, les cinq autres étaient soulagées que ça ne soit pas tombé sur elles cette fois-là. Mais chacune à son tour dégustait les engueulades et les humiliations, en ne disant jamais rien. En fait, c’était la PEUR de perdre leur boulot, mais aussi le SENTIMENT D’ÊTRE SEULE qui les paralysaient dans cette situation inacceptable. Jusqu’à ce qu’elles décident de se parler entre elles et de s’unir. Elles préparèrent toutes les six leur lettre de démission. Et lorsque, la fois suivante, le patron se mit à hurler sur l’une d’entre elles, elles se levèrent toutes les six, lui remirent leurs lettres de démission, prirent leur sac et sortirent. En un instant, le tyran était anéanti, et son entreprise avec lui. Il supplia ses secrétaires de revenir, leur promettant de ne plus jamais les traiter de la sorte. Je n’ai pas eu connaissance du dénouement de cette aventure, mais peu importe.


Ces deux histoires nous enseignent une grande loi (énoncée par le philosophe allemand Hegel) : Dans la relation maître – esclave, lorsque l’esclave meurt, le maître disparaît. Je ne vous invite pas à vous laisser mourir ou à vous faire tuer. Et croyez bien que je fais tout, également, pour me maintenir en vie et en santé (même si ces derniers temps, je dors très peu). Je vous invite à laisser mourir l’esclave en vous. Si l’esclave ne bouge plus, ne coopère plus, le maître n’est plus rien. Sans la police française, la Gestapo et les Nazis auraient été réduits à l’impuissance. Sans la soumission des secrétaires, le patron tyrannique était acculé à la faillite.

Et ça, c’est la bonne nouvelle.

Nous avons le pouvoir de faire disparaître ceux qui se croient les maîtres du Monde. Ensemble. Sans devoir nous battre. Juste, en ne coopérant pas. D’aucune façon. En restant connectés à notre source de Puissance divine et à notre conscience que nous sommes des êtres souverains.

Vous voulez des suggestions (mais la liste est non exhaustive) :


à partir d’aujourd’hui, si vous faites partie d’une administration, ou de l’armée, ou de la gendarmerie, ou du ministère, fouillez les informations confidentielles, photocopiez-les et envoyez-les à votre carnet d’adresses. Comme nous sommes en situation où vous avez maintenant toutes les preuves que les gouvernes – ments préparent (une fois de plus) un plan contre son peuple, désobéir aux ordres, divulguer des documents confidentiels révélant leur stratégie, saboter un système informatique, paralyser une organisation devient un devoir moral au-dessus de toute autre considération ;
lorsque vous recevrez la convocation à vous rendre au centre de vaccination, renvoyez votre convocation à l’administration, avec la mention : parti sans laisser d’adresse. Puis, partez. Prenez vos enfants, et changez de département. Échangez vos maisons (d’un secteur à l’autre), brouillez les pistes, détruisez (ou enterrez) vos papiers d’identité, inventez-vous un faux nom, une fausse identité. Que ça devienne un casse-tête infernal pour la gendarmerie et l’armée de savoir qui est qui, qui est où ;
organisez des réunions de créativité CETTE SEMAINE (le 15 octobre, vous ne pourrez plus vous réunir). Organisez-vous par quartier, avec ceux qui eux aussi, refusent la vaccination. Imaginez comment vous pouvez bloquer les rues et les quartiers, les accès aux autoroutes (avec des carcasses de voitures, des vieux tracteurs, tout ce qui vous tombera sous la main ou que vous pourrez vous procurer le jour où vous en aurez besoin) ;
préparez d’autres manières de communiquer qu’Internet. Bientôt, les sites Internet dérangeants, les courriels ciblés seront bloqués. Donc, échangez vos numéros de téléphone, vos adresses, mais trouvez d’autres manières de communiquer. Soyez créatifs, que diable. Il y va de votre vie et de votre liberté, cette fois-ci ;
provoquez des coupures d’électricité, dans les secteurs où les vaccins sont stockés. Si vous êtes hacker, attaquez les ordinateurs destinés à dresser les listes des vaccinés. Pour une fois, mettez vos compétences au service d’une cause importante et vitale ;
si l’on vous arrête, refusez de vous faire vacciner (sous aucun prétexte). Si trop de personnes refusent, leurs centres de détention seront vite pleins et ils seront obliger de battre en retraite. Ne craignez pas pour votre vie : la prison sera toujours moins grave que la mort certaine par injection ;
allez parler au directeur de l’école de vos enfants, dès demain. Dites-lui que vous refusez qu’il ouvre la porte de son école aux unités mobiles de vaccination. Demandez-lui de prévenir les parents de la date de l’arrivée de l’unité mobile. Que ce jour-là, l’école soit vide. Dites-lui que sinon, vous le traînerez en justice pour complicité de meurtre et de génocide. Rappelez-lui ce qui s’est passé au tribunal de Nuremberg pour les militaires qui avaient obéi aux ordres : ils ont quand même été condamnés ;
allez parler aux policiers, aux gendarmes, aux militaires que vous connaissez. Suppliez-les de ne pas coopérer. Dites-leur que rien ne les oblige à obéir à des ordres immoraux ou inhumains. Dites-leur qu’eux aussi, lorsque tout sera terminé, seront pucés et contrôlés comme des robots ;
allez parler au maire de votre ville ou de votre village. Dites-lui la même chose ;
et enfin, priez. Mais pas n’importe comment. Priez, en remettant dans les mains du divin (qui est en Nous, je le rappelle), le soin de trouver la meilleure solution pour sortir grandis de cette situation. Ne faites pas de visualisation : car toute l’énergie que vous enverrez sera détournée par les Forces de l’ombre (je le sais de source certaine). Et que votre Oui soit un Oui, et que votre Non soit un Non.


Par contre, NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS À SIGNER DES PÉTITIONS (une bonne façon de repérer les premières personnes à arrêter, dès le début des opérations), À MANIFESTER DANS LA RUE OU À ALERTER LES GRANDS MÉDIAS. Si vous n’avez pas compris que TOUS les grands médias sont à la solde de la propagande, j’abandonne ! Travaillez avec des radios libres, des journaux locaux, des leaders syndicaux, des présidents d’associations colombophiles, philatéliques, sportives, n’importe quoi. Et UNISSEZ-VOUS, NON PAS CONTRE CE QUI S’EN VIENT. MAIS FACE À CE QUI S’EN VIENT.

Voilà, mes amis. Je m’arrête là. Merci à tous ceux qui m’ont écrit (j’ai reçu 3.000 courriels depuis le 10 septembre). Tous vos messages m’ont fait chaud au coeur. Toutes vos prières aussi. Je communiquerai avec vous tant que cela me sera possible techniquement.

Cette aventure m’aura fait grandir énormément en quelques semaines. Et rien que pour cela, je ne regrette pas ce qui se passe pour l’instant. Je vous le rappelle : nous sommes en train de gagner la bataille de l’information. Dans tous les pays, plus de 50 % des médecins et plus de 60 % des infirmières refusent la vaccination. Les maîtres du monde, ces pantins dans les mains de ceux qui n’osent même pas se montrer au grand jour (quelle vie extraordinaire !), sont aux abois. Ils ont peur que leur machination échoue. Il suffit, à présent, de leur donner le coup de grâce, en disant non, tout simplement.

En cadeau, pour finir, voici les liens pour visionner la conférence que j’ai donnée le 12 septembre dernier, à Montréal (45 minutes). Je pense qu’elle complète bien les propos que je vous ai tenus aujourd’hui (cliquez dans l’ordre) :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeut_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakeyu_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakf5r_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakfd5_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_news
http://www.dailymotion.com/relevance/search/jean-jacques+crèvecoeur/video/xakffx_choix-en-sante06jeanjacquescrevecoe_webcam

Et pour ceux qui veulent m’entendre à la radio ce mardi 22 septembre en direct (ou en différé), à 9 heures (heure de Montréal), à 15 heures (heure de Bruxelles, Paris et Genève), je vous invite à cliquer sur le lien suivant : http://www.cism.umontreal.ca/show_details.php?sID=230 . C’est l’émission : zone de résistance (1h30 d’émission).


Bon courage à tous.
Restez debout et conscients !

Avec tout mon amour et ma compassion


Jean-Jacques Crèvecoeur
Montréal, 5h du matin, ce mardi 22 septembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Le temps est venu où mon Fils bien-aimé va envoyer ses anges moissonner,
» Vassula 13 février 2016 Le temps est venu d’exécuter Ma Justice car la punition de cette génération
» Glynda Lomax 8 Avril 2017 Le temps est venu
» Il est venu le temps de début de votre départ en masses à l'au-delà. Le monde est sous la menace de
» Notre Temps prends fin....
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le temps est venu H1N1 :: Commentaires

avatar
h1n1
Message le Mer 23 Sep 2009, 8:21 am  gaia
Subject: Fw: (Québec) H1N1 - Des preuves et des références - courriel n° 3 de Jean-Jacques Crèvecoeur
Date: Wed, 23 Sep 2009 07:09:23 -0400





--------------------------------------------------------------------------------
Date: Sun, 20 Sep 2009 17:18:20 -0400
Subject: (Québec) H1N1 - Des preuves et des références - courriel n° 3 de Jean-Jacques Crèvecoeur
From: promethee@videotron.qc.ca
To: promethee@videotron.qc.ca

Remarque préliminaire : je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement.
Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé !
Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Les autres, inutile de m’envoyer des lettres d’injures. Je ne les lis même pas. Je ne vous empêche pas d’agir selon vos convictions fondées sur une confiance aveugle dans la médecine, dans l’industrie pharmaceutique, dans nos dirigeants et dans les médias dominants.

Je revendique juste la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.




--------------------------------------------------------------------------------
Pandémie de grippe A H1N1

Des dizaines de milliers de personnes ont reçu
le courriel dans lequel je posais un certain nombre
de questions troublantes à propos de cette pandémie !

Ceci est mon troisième courriel d’informations.
Un autre vous sera envoyé encore cette semaine.
Nous sommes engagés dans une course contre la montre !

En attendant, je réponds aux questions
qui m’ont été souvent posées
dans les 2.500 courriels personnels
que j’ai reçus en neuf jours.

Plus que jamais, je vous demande de faire votre part :
diffusez ces informations
à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs
et vos sites Internet.
C’est votre vie qui est en jeu.

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels :
http://www.jean-jacques-crevecoeur.com
Remarque : ce 20 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées.
Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant.
Merci de préciser votre pays de résidence, pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.

--------------------------------------------------------------------------------

Madame, Monsieur,
Chers amis,

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à ma démarche. Merci pour ces milliers de messages que vous m’avez envoyés et qui créent un égrégore de solidarité exceptionnel (nous en aurons bien besoin, croyez-moi). Je veux, dans ce courriel, simplement répondre aux nombreuses questions qui m’ont été posées, mais qui tournent toujours autour des mêmes thèmes :


Qui êtes-vous, Monsieur Crèvecoeur, pour prendre position comme cela ? (c’est vrai que j’avais oublié que lorsque mon courriel serait transmis à vos carnets d’adresses, les récipiendaires ne sauraient pas nécessairement qui je suis).
Je veux bien vous croire, parce que je trouve tout ce battage médiatique extrêmement suspect, mais où sont vos preuves ? Sur quoi vous basez-vous ? C’est bien d’attester sur l’honneur que tout cela est basé sur des documents officiels et des articles de journaux, mais où sont-ils ? (je l’avais annoncé dans mon courriel du 10 septembre : je prépare les dossiers qui seront visibles sur le nouveau site Internet que les informaticiens finissent de mettre en ligne. Fin septembre, tout sera disponible, mais je vous en donne un avant-goût ici).
Qui aurait intérêt à planifier un génocide, alors que nous sommes les consommateurs qui enrichissons les sociétés pharmaceutiques ? Ne seriez-vous pas un adepte de la théorie du grand complot ?


Alors, allons-y pour les réponses.

1. Qui suis-je ? Pour répondre en quelques phrases, voici comment je peux me présenter. Je suis belge d’origine, et je suis né le 2 mai 1961 à Tirlemont (à 12h30 pour ceux qui veulent s’amuser à dresser mon thème astrologique !) J’ai fait des études en physique quantique théorique (maîtrise aux Facultés Universitaires de Namur, en Belgique) et j’ai été lauréat du concours du meilleur mémoire belge de physique, en 1984. J’ai obtenu une bourse de trois ans de doctorat pour accomplir une thèse en physique quantique théorique, thèse que je n’ai pas terminée, parce que j’étais déçu (pour ne pas dire un mot plus violent) de découvrir l’envers du décor de la recherche scientifique, avec ses fraudes et ses jeux de pouvoir. J’ai également un diplôme en pédagogie et j’ai fait aussi deux ans d’études en philosophie générale (toujours à Namur). J’ai travaillé comme chercheur au département de pédagogie pendant deux ans.

En tant que scientifique et philosophe, je me suis passionné pour l’épistémologie des pratiques médicales, depuis 25 ans. C’est ainsi que, depuis 1984, j’étudie les fondements et les paradigmes des différentes approches thérapeutiques et médicales (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, médecine chinoise traditionnelle, médecine scientifique, médecine nouvelle de Hamer, etc.). Depuis 25 ans, je m’informe et je me documente sur la question des vaccins. Pour bien comprendre cette question, j’ai fait l’effort d’étudier le langage médical, la virologie, l’immunologie et la biologie cellulaire (en autodidacte). Par ailleurs, ma formation scientifique me permet d’interpréter mieux que le commun des mortels les tableaux statistiques présentés par les experts en épidémiologie.

Au niveau de mes valeurs, ceux qui me connaissent savent que j’ai TOUJOURS défendu la notion d’autonomie et de respect de chaque individu. En tant que formateur (depuis 1989), je me suis toujours présenté comme un accoucheur du potentiel des individus, et pas comme un enseignant qui détient la vérité. En tant que conférencier (depuis 1991), j’invite toujours mon auditoire à ne pas me croire sur parole, mais à aller vérifier et à tester avant de se faire une opinion. De plus, moi-même, je pratique le doute systématique propre aux véritables esprits libres : c’est ainsi que je revisite en permanence mes convictions pour les confronter à de nouvelles informations.

Si je me bats aujourd’hui (à temps plein et bénévolement) sur le dossier de la grippe H1N1, c’est parce que je perçois tous les signes de la mise en place d’une dictature à l’échelle mondiale, grâce à la complicité du complexe militaro-politico-pharmaceutique. Le malheur, dans tout cela, c’est que plus j’étudie ce dossier, plus je trouve les preuves que nous sommes bien en présence d’un complot organisé depuis des dizaines d’années, par une élite mondiale. Je ne suis pourtant pas un adepte d’une théorie quelconque, fût-elle du grand complot. Je pense par moi-même (qualité devenue rare au 21e siècle) et je n’appartiens à aucune religion, à aucun mouvement social ou syndical, à aucune secte, à aucune société secrète ni à aucune loge.

Bien entendu, si vous faites une recherche sur mon nom, dans Google, par exemple, vous verrez que certains groupes dont la maladie est de voir des sectes partout m’ont qualifié de gourou d’une secte dangereuse (je me demande quand ils commenceront à m’accuser de drogué ou de pervers sexuel, tiens ! Comme ce qu’ils ont fait à ce député européen anglais qui insistait trop dans ses questions à propos des OGM). Alors, pour mettre les choses au point, oui je le reconnais : JE SUIS UNE SECTE À MOI TOUT SEUL, et dans cette secte unipersonnelle, je décide tout de manière souveraine en ce qui concerne MA VIE. Et comme j’ai déjà assez de travail à rester autonome moi-même, je ne suis pas capable d’accueillir d’autres membres dans mon organisation. Désolé pour ceux qui voudraient me rejoindre : il n’y a pas de place.


2. Les références de documents. Je vous propose de reprendre les 26 questions que j’ai posées. Et j’en rajouterai une vingt-septième, que j’ai oubliée, dans mon élan littéraire nocturne de la semaine dernière. Cette question est aussi une question à un million de dollars :


Pourquoi la secrétaire d’état US à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité juridique aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire (de la part des victimes de ces vaccins, soit pour effets secondaires indésirables, soit pour décès) ? Est-ce que ça ne ressemblerait pas furieusement à une license to kill, ça ?


Référence : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14487

Bon allez. Gardons le moral, et poursuivons !


pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !


Référence : http://www.ccne-ethique.fr/docs/Avis%20106_anglais.pdf (désolé, la version française n’est plus disponible sur le site officiel ! Un hasard ?)


pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !


Référence : http://www.who.int/csr/disease/influenza/pipguidance09FR.pdf (voir treizième page du document pdf, ainsi que les explications aux pages précédentes)


comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?


Référence : (ici, je me suis trompé : c’est en août 2008 que le brevet a été déposé. Mais de toute façon, c’était avant le déclenchement de l’opération pandémie) http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&p=1&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-bool.html&r=3&f=G&l=50&co1=AND&d=PG01&s1=Kistner.IN.&OS=IN/Kistner&RS=IN/Kistner#top


par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !


Référence : http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp


pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?


Référence : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/ (allez voir sous le titre épidémie saisonnière)


pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !


Référence : http://www.who.int/csr/don/2009_09_18/en/index.html (dans le tableau cumulatif au 13 septembre, on lit un nombre de 3.486 morts. Autant dire, un nombre ridicule de morts par rapport à la grippe ordinaire (et je signale que l’hémisphère sud est en train de sortir de l’hiver ! On aurait dû avoir des millions de morts en Argentine, au Chili, au Brésil et en Australie, d’après les prédictions de l’OMS ! Où sont-ils ?)


pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?


Références : pas besoin de références. Vous l’avez tous entendu dans vos médias habituels. Pour rappel, la France a commandé 94 millions de doses, la Belgique a commandé 12,6 millions de doses, la Suisse 13 millions de doses, les USA 195 millions de doses, le Canada 50,4 millions de doses et le Québec 11 millions de doses.
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE56802W20090709?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0&sp=true


autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?


Références : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-26/bernard-debre-cette-grippette-n-est-pas-dangereuse/920/0/364510


pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?


Références : http://www.dailymotion.com/video/x7fhmd_la-loi-martiale-en-europe-cest-poss_news
http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/774271779.pdf
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0001:0016:FR:PDF
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html (voir les lois 123 et 126, adoptées récemment)


pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?


Référence : (là aussi, je me suis trompé. Ce sont les réservistes de la police qui ont été rappelés. Mais ça ne change rien au fond de la question : pourquoi ?). J’ai deux références : le site qui a révélé l’affaire (et qui a reçu confirmation de la Mission Nationale pour la Réserve Civile) : http://revelations4.blogs.fr/page_8.html#a241517 et, quand même, la référence officielle du ministère de l’intérieur : http://www.interieur.gouv.fr/misill/sections/minatrec/actualites/, mais vous ne pourrez pas accéder, car il faut un mot de passe. Avis aux hackers : un beau défi pour vous, non ? En tout cas, vous pourrez vérifier la date : le 18/03/09 ! Avant, le lancement de l’opération pandémie !!!


pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?


Référence : http://www.progressive.org/wx081209b.html (cet article mentionne que le Pentagone veut faire passer le nombre de ses effectifs à près de 400.000 sur le terrain. Mais la majorité des militaires est déjà déployée. Il s’agit maintenant de recevoir l’aval du Congrès, a posteriori – comme ils font souvent).


pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?


Références : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=12793
http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h111-645
http://www.alterinfo.net/La-police-et-les-militaires-s-entrainent-a-arreter-les-refractaires-au-vaccin_a36855.html (ce dernier lien explique que l’armée américaine s’est entraînée à placer des barrages routiers, à placer des bracelets d’identification avec puces RFID à ceux qui acceptent le vaccin et à emmener les autres dans des camps de concentration (pour mise en quarantaine). Âmes sensibles, s’abstenir.


pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?


Référence : http://www.mecanopolis.org/?p=886. Le Québec, quant à lui, vient de présenter à la population la commande de 10.000 sacs mortuaires, pour envelopper les cadavres des personnes tuées par la pandémie : http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2009/09/20090918-170546.html. Petit détail : ces sacs sont commandés depuis 2005 !


pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?


Référence : http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html


comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident pratiquement impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire ou que les laboratoires ne respectent pas les procédures de sécurité. Dans les deux cas, ce mélange est considéré par les spécialistes comme gravissime. Un tel mélange n’aurait jamais dû avoir lieu !


Référence : http://www.lepost.fr/article/2009/05/04/1521964_virus-h5n1-la-societe-baxter-confirme-qu-elle-a-fabrique-le-produit-contamine.html
http://newsoftomorrow.org/spip.php?article5231


pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.


Référence : http://www.cochrane.org/index.htm (désolé, je n’ai plus retrouvé les références de l’étude sur le site, mais je sais que c’est sur ce site. Si quelqu’un la retrouve, merci de me la renvoyer).


pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?


Référence : http://www.whale.to/vaccine/sf1.html


si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?


Référence : (pris au vol dans l’émission de France 24, dans la prise de position du Dr Girard, pourtant un partisan de la vaccination) : http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h10m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe et http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h33m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe


pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?


Référence : http://www.vaccinationdebate.com/web2.html (pour ne prendre qu’une des nombreuses références)


pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !


Référence : http://www.rense.com/general87/mill.htm


pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!


Référence (entre autres) : http://www.usatoday.com/news/health/2009-06-16-swine-flu-vaccine_N.htm


pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?


Référence (pour la France) : http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3224,50-1232309,0.html


pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?


Référence (pour la France) : http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf


pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?


Référence : http://www.healthcarerepublic.com/news/935745/Exclusive-GPs-may-reject-swine-flu-vaccine/
http://www.pulsetoday.co.uk/story.asp?sectioncode=35&storycode=4123491&c=2


pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !


Référence : http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1094176
http://www.bmj.com/cgi/content/abstract/339/aug10_1/b3172 (voir la conclusion)
http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/health-news/tamiflu-researchers-warn-of-child-nightmares-1765431.html



pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?


Références : http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-essais-cliniques-du-vaccin-anti-ah1n1-12.000-enfants-américains-concernés-_1683.htm


3. Pourquoi mettre tout cela en place ? Qui est derrière tout cela ? L’instauration d’un nouvel ordre mondial, avec un gouvernement unique (dictatorial, bien sûr), en avez-vous déjà entendu parler ? Non ? Alors, vous avez quelques décennies de retard dans votre information. Désolé pour le choc pour certains. Mais là, on y est. Tout est en place. Il fallait juste le prétexte pour appliquer les lois martiales et le tour sera joué ! Et ce prétexte, c’est une pandémie médiatique qui précipitera le public vers des vaccins qu’il pensera salvateur, alors que c’est cette arme bactériologique qui nous tuera. Mais comme nous penserons que c’est parce que c’est la mutation du virus qui en est la cause, encore plus d’individus se précipiteront vers cette arme fatale.

Je le répète. Ce vaccin contre la grippe n’a rien à voir avec les vaccins connus jusqu’à présent. C’est une arme fabriquée avec la complicité des laboratoires.
Vous n’avez rien à craindre du virus H1N1 (très contagieux, peu virulent). L’Australie qui sort de l’hiver tire le bilan. Lisez cela. http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/0b73e836-86b5-11de-ba6b-55431382b543/Grippe_AH1N1_les_le%E7ons_australiennes#%23 Il y a eu très peu de morts (88 morts, pour une population de 20 millions d’habitants), parce qu’ils n’avaient pas le vaccin. C’est l’hiver prochain (juin à septembre 2010) qu’ils se feront exterminer, lorsque le vaccin sera disponible pour eux également.

Je me moque de passer pour un fou. Je vous invite juste à une chose. Prenez plusieurs heures à examiner mes sources. Puis, quand la campagne se mettra en route, demandez-vous une chose : la personne qui vient de mourir, a-t-elle reçu le vaccin ? A-t-elle reçu un antiviral (style Tamiflu) ? Si, à chaque fois, la réponse est oui, vous connaîtrez à coup sûr la cause de la mort.

Bienvenue dans le monde de George Orwell (un ancien des services secrets qui a écrit 1984 pour nous prévenir avant qu’il ne soit trop tard). Quelques citations pour vous en convaincre ?


d’abord, celle de Sarkozy, qui ne se cache même plus pour parler de nouvel ordre mondial : http://www.youtube.com/watch?v=VfYLwLiVHtA et http://www.youtube.com/watch?v=aeXhEp7dhvw&feature=related
celle d’Attali, datée du 3 mai 2009 : http://blogs.lexpress.fr/attali/2009/05/changer-par-precaution.php
celle de David Rockfeller, qui parle de dépopulation : http://www.youtube.com/watch?v=8XrGINLd_r8
celle d’Obama, qui en parle aussi (ah oui, vous pensiez qu’Obama était différent, vous ?) : http://www.youtube.com/watch?v=ho-0SHFEgGo
même le pape Benoît XVI en appelle à l’instauration d’une autorité politique mondiale dans sa dernière encyclique. Alors, si même lui s’y met, on fait quoi ? C’est par où, la sortie de ce monde de fous ? http://www.nouvelordremondial.cc/2009/07/26/benoit-xvi-veut-une-reforme-de-lonu-et-une-autorite-politique-mondiale/


Une autre explication, plus à court terme, m’a été suggérée par un de mes correspondants, que je remercie. La voici :

Les amis, il est tard. Très tard. Nous sommes le 17 septembre 2009. Dans 13 jours, soit le 30 septembre 2009, la plus grande corporation militaire du monde, les États-Unis d'Amérique, doit déposer le bilan de son exercice comptable pour 2008-2009 <http://en.wikipedia.org/wiki/Fiscal_year#United_States> . Si cette corporation militaire n'arrive pas à s'en tirer avec des tours de passe-passe comme l'an passé (bailouts), elle n'aura pas d'autres choix que de:
1. déclarer faillite officiellement et liquider ses actifs <http://www.youtube.com/watch?v=6wkmMTelG9E&amp;hl=fr> (le peuple américain);
2. investir, c'est à dire partir en guerre.

Ouvrez les yeux, car je ne crois pas qu'il y aura des bailouts cette année. Nous verrons donc:
1. une population (actifs) livrée en pâture aux créanciers du pays en faillite pour lequel elle travaille;
2. un événement "soudain" <http://www.youtube.com/watch?v=axNCQo-t3Oo> offrant une "opportunité" aux travailleurs (le peuple américain, et tout l'OTAN <http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_Nord> à sa suite) de cette corporation militaire pour retourner au travail (en guerre).

Pour ceux qui ne comprennent rien à ce que j'écris, commencez ici <http://www.youtube.com/view_play_list?p=07718AC5E18025F1> . Si en plus de ne rien comprendre à ce que j'écris, vous pensez que je suis fou, alors commencez plutôt ici <http://www.geostrategie.com/1906/le-capitalisme-en-crise-a-besoin-d%E2%80%99un-conflit-militaire-majeur> .

Que faire? Désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sob%C3%A9issance_civile> , et savoir qu'il est difficile de désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram> .


Voilà, chers amis. Je viens de consacrer plus de douze heures à rédiger ce document. Faites-en bon usage. Prenez le temps de lire et d’étudier tout ce que je vous ai donné. Il n’y a rien de plus important comme activité que cela : VOUS INFORMER. Il y va de votre vie et de celle de vos enfants (les premiers visés, je vous le rappelle). Diffusez-le à tout votre entourage. Organisez des réunions dans votre réseau de relations. Ça urge. Les médias se déchaînent pour nous paralyser dans la peur hypnotique d’un danger qui ne vient pas de là où on nous l’indique. Nous devons nous organiser pour dire non à l’horreur qui se prépare.

Plusieurs personnes m’ont reproché de jouer moi-même le même jeu de peur que les médias. D’abord, c’est me donner beaucoup plus de pouvoir que je n’en ai. Ensuite, je voudrais vous expliquer ce que je fais. Dans mes conférences, je compare souvent le corps humain à une maison, chaque pièce symbolisant un organe. Et nous habitons chacun notre maison, essayant de garder l’intérieur dans l’état de propreté le meilleur possible. Tout à coup, les médias nous alertent, en disant (à grand renfort de matraquage) que des rats extrêmement dangereux (le virus) vont envahir notre maison. Et nous sommes tous en alerte, tous très inquiets. Nous ne cessons de regarder par la fenêtre, sous les meubles, dans la cave, pour repousser l’envahisseur dont on nous dit qu’il peut être mortel. Mais la plupart de ceux qui ont eu la visite des rats témoignent que ce sont des petites souris, chétives et maigres, plus inoffensives que d’habitude. Heureusement, les médias nous promettent que bientôt, la solution nous sera apportée à tous : un immense marteau, plus gros que la maison, va écraser impitoyablement ces rats dangereusement mortels !!! Et nous ne nous rendons pas compte que ce marteau va écraser notre maison et donc nous tuer.

Dans cette petite histoire, vous avez compris que les médias et les compagnies pharmaceutiques vous font horriblement peur avec les rats (qui ne sont pas dangereux !) et détournent votre attention du véritable danger.
Mon rôle, et celui de beaucoup d’autres, c’est de vous dire que le danger vient du marteau qu’on va vous imposer et qui va vous écraser. Je vous informe, non pas pour vous faire peur, mais pour vous avertir d’où vient le danger.

Pour terminer, je vous invite à examiner le document qui se trouve en pièce attachée (taux de mortalité Australie). Il montre que toutes les maladies infectieuses ont drastiquement diminué AVANT la mise au point d’un vaccin (90 % de diminution avant l’invention de chaque vaccin). Et ceci est vrai pour tous les pays du monde, pas seulement l’Australie. Il y a même une maladie, la scarlatine, qui a été éradiquée sans l’invention d’un vaccin ! Alors qu’on ne vienne plus nous faire croire que nous devons notre salut à l’invention des vaccins. C’est le plus gros mensonge de toute l’histoire de la médecine. C’est uniquement à l’amélioration des conditions d’hygiène que nous devons la disparition des maladies infectieuses. Rien d’autre. Par contre, nous pouvons remercier les vaccins d’avoir fait exploser le nombre de scléroses en plaques, de cas d’autisme, de mort subite du nourrisson, de syndromes de Guillain Barré, de maladies neuro-dégénératives, de maladies auto-immunes, de maladies d’Alzheimer (à cause de la présence d’aluminium dans les vaccins), et j’en passe.

Je vous invite aussi à lire le document de deux pages rédigé par mon amie Ghislaine Lanctôt, auteure de la Mafia Médicale. http://www.personocratia.com/panda/modules/JournalPersonocratia/documents_joints/vaccination_101_fra__24jul09doc.pdf

Moi, ma tâche s’arrête ici, pour aujourd’hui. Je répète que je ne vous demande pas de me croire sur paroles. La meilleure chose que vous pourriez faire pour votre système immunitaire, c’est ceci :

éteignez définitivement votre téléviseur, car la peur est le plus puissant immunodépresseur !
allez marcher dans la nature, dans les parcs, respirez, détendez-vous
faites des choses qui vous font du bien. Voyez-vous entre amis (tant que nous sommes libres de nous réunir), faites l’amour, louez-vous des films drôles
prenez de la vitamine D, mettez-vous au soleil, chaque fois que ce sera possible


Mais surtout, restez debout, conscients et vigilants. Montrez aux puissants de ce Monde que vous êtes des êtres humains dignes et puissants. Et que vous en avez assez qu’on se foute de votre gueule.

Je vous salue avec le coeur


Jean-Jacques Crèvecoeur
Montréal, ce 20 septembre 2009

PS : Pour compléter l’information que je diffuse bénévolement directement à plus de 10.000 personnes, et à plus de 250.000 personnes via mes relais, je propose aux Québécois une série de trois conférences de trois heures pour étayer mes propos. Ces conférences sont payantes, car les salles sont loin d’être gratuites, ni les chambres d’hôtel et le carburant pour s’y rendre. Et il me faut payer aussi les deux personnes qui travaillent à temps plein pour moi, pour traiter les milliers de courriels que nous recevons depuis début septembre. Voir programme en pièce jointe. Merci de diffuser l’information (je ne donnerai ces conférences qu’une seule fois dans chaque ville).



Si vous souhaitez être désabonné(e) de cette liste d’envoi qui est uniquement destinée à annoncer les activités et les publications de Jean-Jacques Crèvecoeur, veuillez nous renvoyer ce courriel avec la mention : désabonnement. Votre désir sera respecté immédiatement.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Jeu 24 Sep 2009, 5:51 pm  Rubbergodz
Merci M. Crèvrecoeur,

Je vais lire attentivement vos documents,je vous ai entendue sur les ondes de la radio à Québec,avec votre bagage de diplômes que vous avez, la notoriété que moi je n'ai pas pour parler de ce dossier troublant de cette propagande de la grippe H1N1,de la loi martiale qui sera invoquée ainsi que les camps de concentration restaurés dans la province.Je peut vous assurer que vous avez secoué le pommier dans la région et confirmer à mon entourage ce que j'avance à ce sujet depuis longtemps à défaut de passer pour un illuminé.

Bonne continuation,il faut informer le plus de gens possible.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Jeu 24 Sep 2009, 7:28 pm  gurth
Ne jamais oublier qu'on nous (tous) amène à regarder à gauche parce que à droite il y a une autre version !
avatar
un lien avec conférence
Message le Jeu 24 Sep 2009, 9:16 pm  gaia
Subject: YouTube - Broadcast Yourself.
Date: Wed, 23 Sep 2009 17:30:23 -0400



http://www.youtube.com/view_play_list?p=CF3B916768B8D783

--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour il y a dans ce lien Mme ghis Lanctôt ...
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Lun 05 Oct 2009, 9:58 pm  gurth
petite vidéo en anglais et j'ai trouvé la traduction en francais sur le WEB

version francais :

Vaccins : témoignage d’un repenti

Un jour, un chercheur en vaccinologie a vu son collègue perdre son enfant à la suite d’une vaccination. Le doute s’est insinué, et la réalité a fait le reste. Aujourd’hui à la retraite, il dévoile les dessous de l’une des plus grandes escroqueries de notre temps.

©Jon Rappoport - Traduction : Christèle Guinot - Interview issue du magazine Nexus.

Complété le 26 mars 2009 (Mise en ligne le 10 mars 2009)

« Je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges ».

Jon Rappoport : Combien de temps avez-vous travaillé sur les vaccins ?
Dr Mark R. : Longtemps. Plus de dix ans.
JR Vous étiez jadis convaincu que les vaccins étaient le signe d’une bonne médecine.
Dr MR Oui, c’est vrai. J’ai contribué à l’élaboration de quelques vaccins. Je ne vous dirai pas lesquels.
JR Pourquoi ?
Dr MR Je veux préserver ma vie privée.
JR Vous pensez donc que vous pourriez avoir des problèmes si vous vous montriez au grand jour ?
Dr MR - Je pense que je pourrais perdre ma retraite.
JR Pour quelles raisons ?
Dr MR - Les raisons importent peu.
Ces gens ont les moyens de vous attirer des ennuis, quand vous avez jadis été « membre du Club ». Je connais une ou deux personnes qui ont été placées sous surveillance, qui ont été harcelées.
JR Harcelées par qui ?
Dr MR - Le FBI.
JR Vraiment ?
Dr MR - Bien sûr. Le FBI utilisait d’autres prétextes. Et le fisc peut débarquer, lui aussi.
JR Vive la liberté d’expression.
Dr MR - Je faisais « partie du petit cercle fermé ». Si maintenant je me mettais à citer des noms et à porter des accusations contre tel ou tel chercheur, je risquerais d’avoir des ennuis.
JR Croyez-vous que les gens devraient avoir le droit de choisir de se faire vacciner ou pas ?
Dr MR - Sur un plan politique, oui. Sur un plan scientifique, les gens ont besoin d’être informés de façon à pouvoir faire le bon choix. C’est une chose de dire qu’il est bon de laisser le choix. Mais si tout n’est que mensonge, comment choisir ? D’autre part, si la FDA était dirigée par des gens honorables, ces vaccins ne seraient jamais autorisés. Ils seraient étudiés jusque dans leurs moindres détails.
JR Il y a des historiens médicaux qui affirment que le déclin global des maladies n’est pas dû aux vaccins.
Dr MR - Je sais. Pendant longtemps je n’ai pas tenu compte de leur travail.
JR Pourquoi ?
Dr MR- Parce que j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Ma tâche consistait à mettre au point des vaccins. Mon gagne-pain dépendait de la poursuite de ce travail.
JR Et ensuite ?
Dr MR J’ai mené ma propre enquête.
JR Quelles conclusions en avez-vous tirées ?
Dr MR - Le déclin de la maladie s’explique par l’amélioration des conditions de vie.
JR Quelles conditions ?
Dr MR De l’eau plus propre. Des systèmes d’égout élaborés. La nutrition. Des aliments plus frais. Une baisse de la pauvreté. Il y a beau y avoir des germes partout, quand on est en bonne santé on ne contracte pas les maladies aussi facilement.
JR Qu’avez-vous ressenti au terme de votre enquête ?
Dr MR Du désespoir. J’ai pris conscience que je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges.
JR Y a-t-il des vaccins plus dangereux que d’autres ?
Dr MR Oui. Le DTC (diphtérie-tétanos-coqueluche), par exemple. Le ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Mais certains lots sont plus dangereux que d’autres. En ce qui me concerne, je pense que tous les vaccins sont dangereux.
JR Pourquoi ?
Dr MR Pour plusieurs raisons. Ils entraînent le système immunitaire humain dans un processus qui a tendance à affaiblir l’immunité. Ils peuvent véritablement provoquer la maladie qu’ils sont censés prévenir.
JR Pourquoi citons-nous des statistiques qui semblent prouver que les vaccins ont brillamment réussi à éradiquer des maladies ?
Dr MR Pourquoi ? Pour donner l’illusion que ces vaccins sont utiles. Si un vaccin supprime les symptômes visibles d’une maladie telle que la rougeole, tout le monde s’imagine que ce vaccin est une réussite. Mais, sournoisement, le vaccin peut porter atteinte au système immunitaire lui-même. Et s’il provoque d’autres maladies par exemple, une méningite ce fait est dissimulé, parce que personne ne croit le vaccin capable d’une telle chose. Le lien passe inaperçu.
JR On dit que le vaccin contre la variole a éradiqué la maladie en Angleterre.
Dr MR Oui. Mais lorsque vous étudiez les statistiques disponibles, les choses apparaissent sous un jour différent.
JR C’est-à-dire ?
Dr MR Il y avait des villes d’Angleterre où des gens non vaccinés n’attrapaient pas la variole. Il y avait des endroits où des gens vaccinés connaissaient une épidémie de variole. Et la variole était déjà en voie de disparition avant que le vaccin ne soit introduit.
JR Vous êtes donc en train de dire que l’on nous a raconté des histoires.
Dr MR Oui. C’est exactement ce que je suis en train de dire. C’est une histoire montée de toutes pièces pour convaincre les gens que les vaccins sont invariablement efficaces et inoffensifs.

Une contamination omniprésente
JR Bon, vous avez travaillé dans des laboratoires où la pureté est un aspect dont il faut tenir compte.
Dr MR Le public pense que ces laboratoires, ces unités de production, sont les endroits les plus propres du monde. C’est faux. La contamination est omniprésente. Vous avez toutes sortes de débris qui s’introduisent dans les vaccins.
JR Par exemple, le virus simiesque SV4O se glisse dans le vaccin antipoliomyélitique.
Dr MR Eh bien oui, cela est arrivé. Mais ce n’est pas de cela que je veux parler. Le SV4O s’est introduit dans le vaccin antipoliomyélitique parce que ce vaccin a été fabriqué à partir de reins de singes. Mais je veux parler d’autre chose. Des réelles conditions de travail en laboratoire. Des erreurs. Des erreurs dues à un manque d’attention. Le SV40, que l’on a plus tard trouvé dans des tumeurs cancéreuses… était ce que j’appellerais un problème structurel. C’était un élément reconnu du processus de fabrication. Si vous utilisez des reins de singes, vous ouvrez la porte à des germes dont vous ignorez la présence dans ces reins.
JR D’accord, mais laissons provisoirement de côté cette distinction entre les différents types de contaminants. Quels contaminants avez-vous découverts au cours de vos longues années d’activité au sein de l’industrie des vaccins ?
Dr MR Je vais vous donner quelques exemples de ce que j’ai trouvé, et aussi de ce que certains de mes collègues ont découvert. En voici une liste partielle.
Dans le vaccin contre la rougeole Rimavex, nous avons trouvé divers virus aviaires. Dans le vaccin antipoliomyélitique, nous avons trouvé l’acanthamoeba, qui est une amibe dite « dévoreuse de cerveau ». Le cytomégalovirus simiesque dans le vaccin antipoliomyélitique. Le virus spumeux simien dans le vaccin antirotavirus. Des virus de cancers aviaires dans le vaccin ROR. Divers microorganismes dans le vaccin contre l’anthrax. J’ai trouvé des inhibiteurs enzymatiques potentiellement dangereux dans plusieurs vaccins. Des virus de canard, de chien et de lapin dans le vaccin contre la rubéole. Le virus de la leucose aviaire dans le vaccin contre la grippe. Un pestivirus dans le vaccin ROR.
JR Entendons-nous bien sur ce point. Il s’agit là de contaminants n’entrant pas dans la composition des vaccins.
Dr MR Exact. Et si vous essayez de chiffrer les préjudices que ces contaminants peuvent causer, eh bien, c’est difficile de le savoir parce qu’aucun essai n’a été réalisé, ou alors très peu. C’est la roulette russe. Vous prenez le risque. Par ailleurs, la plupart des gens ignorent que certains vaccins antipoliomyélitiques, certains vaccins d’adénovirus et certains vaccins contre la rubéole, l’hépatite A et la rougeole ont été fabriqués à partir de tissu de fœtus humain avorté. Il m’est arrivé de découvrir ce que je croyais être des fragments bactériens ainsi que le virus de la polio dans ces vaccins, qui pouvaient très bien provenir de ce tissu fœtal. Lorsque vous recherchez des contaminants dans les vaccins, vous pouvez tomber sur des choses qui sont étonnantes. Vous savez qu’elles ne devraient pas se trouver là, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit. J’ai trouvé ce que j’ai cru être un tout petit « fragment » de cheveu humain et aussi du mucus humain. J’ai découvert ce qui ne peut être appelé autrement que « protéine étrangère », ce qui pourrait vouloir dire à peu près tout et n’importe quoi. Il pourrait s’agir d’une protéine d’origine virale.
JR Comment vos découvertes ont-elles été accueillies ?
Dr MR En gros, on m’a dit « Ne t’en fais pas ; c’est inévitable ». Dans la fabrication des vaccins, on utilise divers tissus animaux, et c’est là que ce genre de contamination intervient. Bien entendu, je ne parle même pas des produits chimiques classiques tels que le formaldéhyde, le mercure et l’aluminium qui sont délibérément introduits dans les vaccins à titre de conservateurs].
JR Ces informations sont pour le moins atterrantes.
Dr MR Oui. Et je ne parle là que de certains contaminants biologiques. Qui sait combien, encore, peuvent être décelés ? Les autres, nous ne les trouvons pas parce qu’il ne nous vient pas à l’idée de les chercher. Si l’on utilise du tissu, disons d’oiseau, pour fabriquer un vaccin, combien de germes potentiels peut-il y avoir dans ce tissu ? Nous n’en avons aucune idée. Nous n’avons pas la moindre idée de leur nature, ni des effets qu’ils pourraient avoir sur l’homme.

Faux postulats sur leur innocuité
JR Et au-delà de la question de la pureté ?
Dr MR Là, nous retombons sur cette idée erronée que se font les gens à propos des vaccins : à savoir, qu’ils stimulent de façon complexe le système immunitaire afin de créer les conditions d’immunisation contre la maladie. C’est là que nous faisons erreur. Ça ne marche pas comme ça. Un vaccin est supposé « créer » des anticorps qui, indirectement, offrent une protection contre la maladie. Toutefois, le système immunitaire est bien plus vaste et va bien au-delà des anticorps et de leurs cellules « tueuses » respectives.
JR Le système immunitaire, c’est quoi au juste…?
Dr MR C’est vraiment le corps tout entier. Plus l’esprit. On pourrait dire que tout cela forme le système immunitaire. C’est pour ça, qu’au beau milieu d’une épidémie, on peut trouver des personnes qui restent en bonne santé.
JR L’état de santé général est donc important.
Dr MR Plus qu’important. Vital.
JR Comment s’arrange-t-on pour nous présenter les statistiques des vaccins de façon trompeuse ?
Dr MR Il y a de nombreuses façons de procéder. Par exemple, supposez que 25 personnes ayant été vaccinées contre l’hépatite B contractent l’hépatite. Eh bien, l’hépatite B est une maladie du foie. Mais bien des choses peuvent être appelées ‘maladie du foie’. On peut modifier le diagnostic. On a alors dissimulé la cause profonde du problème
JR Et ça arrive ?
Dr MR Tout le temps. Il faut que ça arrive, si les médecins partent automatiquement du principe que les personnes vaccinées ne contractent jamais la maladie contre laquelle elles sont désormais censées être protégées. Et c’est exactement de ce principe que partent les médecins. Vous savez, c’est un raisonnement circulaire. C’est un circuit fermé. Il n’admet pas d’erreur. Pas d’erreur possible. Si une personne qui a été vaccinée contre l’hépatite contracte l’hépatite ou quelque autre maladie, on exclut automatiquement tout lien avec le vaccin.
JR Durant vos années de travail dans l’industrie des vaccins, combien de médecins de votre entourage ont admis que les vaccins posaient problème ?
Dr MR Aucun. Il y en avait quelques-uns des chercheurs travaillant dans des compagnies pharmaceutiques] qui en privé remettaient en question ce qu’ils faisaient. Mais ils n’auraient jamais fait de révélations, pas même au sein de leur compagnie.

Pas de doutes, pas d’enquête
JR Quel a été le tournant décisif pour vous ?
Dr MR J’avais un ami dont l’enfant est mort après une injection du vaccin DTC.
JR Avez-vous mené l’enquête ?
Dr MR Oui, de façon informelle. J’ai découvert que cet enfant se portait à merveille avant la vaccination. Rien ne pouvait expliquer son décès, si ce n’est le vaccin. C’est là que j’ai commencé à avoir des doutes. Bien entendu, je voulais croire que l’enfant avait reçu un mauvais vaccin provenant d’un mauvais lot. Mais en examinant les choses plus en détail, j’ai découvert que ce n’était pas le cas dans cet exemple précis. J’étais aspiré dans une spirale de doutes qui ne faisaient que grandir au fil du temps. J’ai poursuivi mon enquête. J’ai découvert que, contrairement à ce que je pensais, les vaccins n’étaient pas testés de façon scientifique.
JR Que voulez-vous dire ?
Dr MR Par exemple, on ne réalise jamais d’étude à long terme sur un vaccin à l’aide d’un groupe témoin. Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de suivi correct et approfondi, prenant en compte le fait que les vaccins peuvent provoquer, avec le temps, divers symptômes et de graves problèmes sortant du cadre de la maladie contre laquelle la personne a été vaccinée. Une fois encore, on part du principe que les vaccins ne peuvent pas entraîner de problèmes. Alors pourquoi se donner la peine de le vérifier ? En outre, ce que l’on appelle ‘réaction au vaccin’ est bien défini, de sorte que toutes les réactions indésirables sont censées survenir très vite après l’injection du vaccin. Mais cela n’a aucun sens.
JR Pourquoi cela n’a-t-il aucun sens ?
Dr MR Parce que le vaccin continue de toute évidence à agir dans le corps pendant une longue période après l’injection. Une réaction peut être progressive. La détérioration peut être graduelle. Des problèmes neurologiques peuvent apparaître au fil du temps. C’est d’ailleurs ce qui se passe, selon les dires mêmes d’une analyse traditionnelle. Alors pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas avec les vaccins ? Si un empoisonnement chimique peut survenir de façon progressive, pourquoi ça ne pourrait pas être le cas d’un vaccin qui contient du mercure ?
JR Et c’est ce que vous avez découvert ?
Dr MR Oui. On trouve des liens la plupart du temps. Ces liens ne sont pas parfaits. Mais si vous avez cinq cent parents dont les enfants présentent des lésions neurologiques dans l’année qui suit une vaccination, cela devrait suffire à déclencher une enquête intensive.
JR Cela a-t-il suffi ?
Dr MR Non. Jamais. Cela est très révélateur.
JR C’est-à-dire ?
Dr MR Les personnes qui mènent l’enquête ne cherchent pas vraiment à examiner les faits. Elles partent du principe que les vaccins sont inoffensifs. Par conséquent, lorsqu’elles daignent enquêter, elles mettent invariablement les vaccins hors de cause. Elles déclarent, « Ce vaccin est sans danger ». Mais sur quoi basent-elles leur jugement ? Sur des définitions et des idées qui lavent automatiquement le vaccin de tout soupçon.
JR Il y a de nombreux cas où une campagne de vaccination a échoué, où les gens ont contracté la maladie contre laquelle ils ont été vaccinés.
Dr MR Oui, il y a beaucoup d’exemples de ce genre. Et là on fait tout simplement abstraction des preuves. On n’en tient pas compte. Les spécialistes disent, et encore quand ils daignent s’exprimer, qu’il s’agit de cas isolés mais que globalement le vaccin s’est avéré sans danger. Mais si vous additionnez toutes les campagnes de vaccination où il y a eu des préjudices et des maladies, vous vous rendez compte qu’il ne s’agit pas de cas isolés.
JR Avez-vous déjà abordé le sujet dont nous parlons avec des collègues lorsque vous étiez encore en activité dans l’industrie des vaccins ? Comment ont-ils réagi ?
Dr MR Plusieurs fois, on m’a dit de me tenir tranquille. On m’a clairement fait comprendre que je ferais mieux de me remettre au travail et d’oublier mes états d’âme. Il m’est arrivé de susciter des réactions de peur. Certains collègues cherchaient à m’éviter. Ils redoutaient d’être déclarés « coupables par association ». Dans l’ensemble, cependant, je me suis tenu à carreaux. J’ai veillé à ne pas m’attirer de problèmes.
JR Si les vaccins sont nocifs, pourquoi les administre-t-on ?
Dr MR Tout d’abord, il n’y a pas de « si ». Ils sont nocifs. Ce qui est plus difficile, c’est de savoir s’ils font du mal aux personnes qui ne semblent pas en pâtir. Ensuite, on en arrive au genre de recherches que l’on devrait faire, mais que l’on ne fait pas. Les chercheurs devraient s’efforcer de découvrir une sorte de carte, ou d’organigramme, montrant exactement ce que les vaccins font dans le corps à partir du moment où ils y pénètrent. Ces recherches n’ont pas été menées. Quant à la raison pour laquelle on administre les vaccins, nous pourrions passer deux jours entiers rien qu’à. énumérer toutes ces raisons. Comme vous l’avez souvent dit, à différents niveaux du système, chacun a une bonne raison : l’argent, la peur de perdre son travail, le désir de gagner des bons points, le prestige, les récompenses, la promotion, un idéalisme mal inspiré, un certain automatisme, etc.
JR Le battage entourant le vaccin de l’hépatite B semble un bon filon.
Dr MR Je le pense, en effet. Affirmer que les bébés doivent se faire vacciner et puis, l’instant d’après, admettre qu’une personne contracte l’hépatite B en ayant des relations sexuelles et en partageant des seringues est une juxtaposition ridicule. Les autorités médicales essaient de se couvrir en disant qu’aux États-Unis environ 20.000 enfants contractent chaque année l’hépatite B par des « voies inconnues », c’est pourquoi tous les bébés doivent se faire vacciner. Je conteste ce chiffre de 20.000 et les prétendues études qui l’étayent.
JR Andrew Wakefield, le médecin britannique qui a divulgué le lien entre le vaccin ROR et l’autisme, vient de se faire licencier de l’hôpital londonien où il travaillait.
Dr MR Oui. Wakefield a fait un sacré bon boulot. Les liens qu’il a établis entre le vaccin et l’autisme sont stupéfiants…
JR Je sais qu’à Hollywood, si une célébrité affirme publiquement qu’elle ne veut pas d’un vaccin, elle fiche sa carrière en l’air.
Dr MR Hollywood est très étroitement lié au cartel médical. Il y a plusieurs raisons à cela, mais l’une d’entre elles est simplement que, dès qu’un acteur est célèbre, la moindre de ses déclarations peut avoir un énorme retentissement médiatique. En 1992, j’ai assisté à votre manifestation contre la FDA au centre ville de Los Angeles. Un ou deux acteurs se sont élevés contre la FDA. Depuis, rares sont les acteurs qui ont osé critiquer d’une façon ou d’une autre le cartel médical.
JR Au sein des National Institutes of Health, quelle humeur règne-t-il, quel est l’état d’esprit général ?
Dr MR Les gens se battent pour obtenir des subventions de recherche. Remettre en question le statu quo est bien la dernière chose qui leur viendrait à l’esprit. Ils se livrent déjà à une guérilla interne pour cet argent. Ils n’ont pas besoin de problèmes supplémentaires. C’est un système très isolé. Il repose sur l’idée que, somme toute, la médecine moderne est une formidable réussite sur tous les fronts. Admettre l’existence de problèmes systémiques dans un domaine ou un autre revient à jeter le doute sur l’entreprise toute entière. On pourrait alors penser que le NIH est le dernier endroit où l’on songerait à organiser des manifestations. Mais c’est exactement le contraire. Si cinq mille personnes venaient demander des comptes sur les véritables avantages de ce système de recherche, exigeant de savoir quels réels avantages les milliards de dollars engloutis dans cet organisme ont apporté au public en terme de santé, ce pourrait être le début de quelque chose. Cela risquerait de mettre le feu aux poudres. On pourrait avoir, si les manifestations se multipliaient, toutes sortes de retombées. Des chercheurs, quelques-uns du moins, commenceraient peut-être à laisser filtrer des informations.
JR Que dire du pouvoir destructeur combiné d’un certain nombre de vaccins administrés aujourd’hui aux bébés ?
Dr MR C’est une mascarade et un crime. Aucune étude approfondie n’a jamais été réalisée là-dessus. Là encore, on part du principe que les vaccins sont sans danger et, par conséquent, que n’importe quelle association de vaccins est elle aussi sans danger. Mais la vérité, c’est que les vaccins ne sont pas sans danger. Par conséquent, les dommages potentiels augmentent lorsque l’on administre beaucoup de vaccins sur une courte période.
JR Ensuite, nous avons la saison de la grippe, en automne.
Dr MR Oui. Comme s’il n’y avait qu’en automne que ces germes en provenance d’Asie affluaient vers les États-Unis ! Le public avale ça. Si ça arrive en avril, c’est un mauvais rhume. Si ça arrive en octobre, c’est la grippe.
JR Regrettez-vous d’avoir travaillé toutes ces années dans l’industrie des vaccins ?
Dr MR Oui. Mais après cette interview, je le regretterai un peu moins. Et je travaille autrement. Je divulgue des informations à certaines personnes lorsque je pense qu’elles en feront bon usage.

Aux fabricants de prouver l’innocuité des vaccins
JR Quel message adressez-vous au public ?
Dr MR Que la responsabilité d’établir l’innocuité et l’efficacité des vaccins incombe à ceux qui les fabriquent et autorisent leur usage. Tout simplement. Ce n’est ni à vous ni à moi d’en apporter la preuve. Et pour avoir des preuves, il faut des études à long terme bien conçues. Il faut un suivi approfondi. On doit interroger les mères et prêter attention à ce qu’elles disent sur leur bébé et sur ce qui leur est arrivé après une vaccination. On a besoin de tout ça - de choses qu’on n’a pas.
JR Existe-t-il un moyen de comparer la fréquence relative de ces différents effets ?
Dr MR Non. Parce que le suivi est insuffisant. On ne peut que spéculer. Sur une population de cent mille enfants qui se font vacciner contre la rougeole, si vous demandez combien attrapent la rougeole et combien développent d’autres problèmes dus au vaccin, vous n’avez pas de réponse fiable. C’est exactement ce que je suis en train de dire. Les vaccins sont des superstitions. Et avec les superstitions, on ne dispose pas de faits exploitables. On ne recueille que des histoires, dont la plupart ont pour but de conforter les gens dans leurs croyances.
Mais, à partir de nombreuses campagnes de vaccination, nous pouvons reconstituer un récit qui révèle des choses très inquiétantes. Des gens ont subi des préjudices. Le préjudice est réel, il peut être profond et il peut conduire à la mort. Le préjudice ne se limite pas à quelques cas comme on a voulu nous le faire croire. Aux États-Unis, il y a des groupes de mères qui témoignent sur l’autisme et les vaccins pour enfants. Elles se font connaître et se lèvent lors des réunions. Elles essaient ni plus ni moins de combler le vide qui a été créé par les chercheurs et les médecins qui s’en lavent les mains.
JR Avec du recul, pouvez-vous vous remémorer une bonne raison de dire que les vaccins sont une réussite ?
Dr MR Non, aucune. Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. J’irais vivre dans un autre État s’il le fallait. Je changerais de nom. Je disparaîtrais avec ma famille. Je ne dis pas que je serais obligé d’en arriver là. Il y a des moyens plus distingués de contourner le système, si l’on sait s’y prendre. Vous pouvez être dispensé, dans chaque état, pour des raisons religieuses et/ou philosophiques. Mais si les choses se corsaient, je n’hésiterais pas à partir.
JR Et pourtant il y a partout des enfants qui se font vacciner et semblent en bonne santé.
Dr MR C’est le mot ! Qui « semblent » ! Qu’en est-il des enfants incapables de se concentrer sur leurs études ? Qu’en est-il des enfants qui piquent régulièrement des colères ? Qu’en est-il des enfants qui ne sont pas vraiment en possession de toutes leurs facultés mentales ? Je sais que ces choses ont diverses origines, mais les vaccins en sont une. Je ne prendrais pas le risque. Je ne vois aucune raison de prendre ce risque. Et franchement, je ne vois aucune raison de laisser le gouvernement avoir le dernier mot. Au vu de mon expérience, l’expression ‘médecine étatique’ est en soi contradictoire. C’est l’un ou l’autre, mais pas les deux.
JR Les règles du jeu sont donc équitables.
Dr MR Oui. Laissez ceux qui le veulent se faire vacciner. Laissez ceux qui s’y opposent les refuser. Mais, comme je l’ai dit plus tôt, on ne peut parler de règles équitables si les dés sont pipés. Et lorsqu’il s’agit des bébés, ce sont les parents qui prennent toutes les décisions. Ces parents ont besoin d’une bonne dose de vérité. Que dire de l’enfant dont j’ai parlé oui est mort du vaccin DTC ? Sur quelles informations ses parents se sont-ils basés ? Je peux vous dire qu’ils y ont longuement réfléchi. Ce n’étaient pas des informations authentiques.
JR Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner.
Dr MR Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est jamais facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari.
Il est à peu près certain que la peur l’emportera.

Source URL :
http://artemisia-college.org/130_000_dollars_a_gagner_facilement-00-03-06-0164-01.html




lien sur youtube en anglais
http://www.youtube.com/user/dconrad000#play/all/favorites-all/1/rgZDYs0pAKc
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Ven 09 Oct 2009, 12:03 pm  gurth
voici ce que j'ai trouvé..

Vendredi 9 octobre 2009

L’avocat Jim Turner vient de déposer plainte en urgence ce vendredi midi à Washingon pour arrêter la vaccination contre la grippe porcine !


Exclusif : Une action en justice pour interdire aux USA le vaccin
contre la grippe A

LaNutrition.fr, le 09/10/2009

Des médecins et associations demandent l’interdiction du vaccin contre
la grippe A aux Etats-Unis car il n’aurait pas été proprement testé.

Une requête en justice contre les vaccins anti-grippe A est déposée
dans la capitale américaine ce vendredi 9 octobre. Visant la Food and
Drug Administration (FDA), elle réclame l’interdiction de la
distribution des vaccins contre la grippe porcine sur le territoire
américain.

Selon cette requête, déposée par l’avocat James S. Turner du cabinet
spécialisé Swankin et Turner (Washington, DC) la FDA aurait violé la
loi en autorisant hâtivement des vaccins contre la grippe porcine
alors que ni la sécurité ni l'efficacité des vaccins n’auraient été
démontrées.

"La loi oblige la FDA à établir qu'un vaccin est efficace et sans
danger avant d’être administré à la population», a expliqué Jim Turner
à LaNutrition.fr. « Nous allons montrer que la FDA n’a pas prouvé que
le vaccin était efficace, et qu’elle n'a pas prouvé qu'il était sûr. »

Jim Turner, qui agit au nom de plusieurs médecins et associations dont
Citizens for Health assure que la FDA n’a à ce jour a produit aucune
preuve scientifique pour justifier l’autorisation des vaccins. « Il
n'existe, dit-il, aucune étude publiée, aucun dossier documentant les
essais cliniques, aucun document à la disposition du public démontrant
que des tests de sécurité ont été conduits. »

Les autorités sanitaires américaines ont pourtant jusqu’ici assuré
qu’elles avaient conduit des tests grandeur nature tout au long de
l’été pour vérifier la sécurité des vaccins contre la grippe A(H1N1).
En France, au contraire, aucun test n’a été réalisé sous l’égide du
ministère de la santé, les seules données cliniques étant celles
rapportées par les fabricants.

Lire aussi l'article Vaccin anti-grippe A, quinze millions d'enfants
vont jouer les cobayes
http://www.lanutrition.fr/Exclusif-Une- action-en-justice-pour-interdire-aux-USA-le-vaccin -contre-la-grippe-A-a-3766.html.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Sam 24 Oct 2009, 11:41 pm  gurth
http://www.dailymotion.com/video/xathl1_baxter-assassin-une-preuve-de-plus_news

Ceux qui peuvent me traduire cela parce que j'en manque des bouts

merci bien
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Lun 26 Oct 2009, 3:49 pm  tipoual
Allo groupe!

Voici un vidéo troublant d'une femme qui se serait fait vacciner et qui aurait eu la dystonie suite à son super vaccin 10 jours après.

[media]http://www.youtube.com/watch?v=oGT0r-udstQ[/media][media]http://www.youtube.com/watch?v=oGT0r-udstQ[/media]
Lien : http://www.youtube.com/watch?v=oGT0r-udstQ

Est-ce que la vérité peut être vérifiable ?

Si oui, ma réaction est Surprised Surprised Surprised Surprised Surprised Surprised et :tss:


*Je viens de réécouter le vidéo et je crois qu'il s'agit plutôt de la grippe saisonnière. N'empêche que c'est tout de même un vaccin contre une grippe avec tous ses poisons.*


Mais voici ce qu'il se passe en Suède

[url="http://blogs.healthfreedomalliance.org/blog/2009/10/21/nurses-got-sick-from-the-swine-flu-vaccine-in-sweden-•-update-190-adverse-reactions-1-suspected-death"]Mon lien[/url]

190 réactions au personnel de la santé qui s'est fait vacciner et une mort suspecte.
A y est, a commence
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Lun 26 Oct 2009, 8:14 pm  Guizmo
Moi qui croyait que la vague de vaccin pour le personnel médical aurait été un lot de vaccin sécuritaire sans trop d'effet négatif pour rassurer la population. Rien de mieux que de d'avoir un personnel médical affecter par des effets secondaire pour avoir du poid pour proner le danger du vaccin.

C'est à suivre, et j'ai bien hâte de voir le taux de vaccination pour la prochaine semaine. Dans mon entourrage, ceux qui sont pro-vaccin ne veulent pas se faire vacciner. Donc personne pour l'instant de mon entourrage qui veut absolument y aller pour que je puisse suivre les effets.

Je dirais que ça commence mal pour les fournisseurs de vaccins. Reste à savoir ce qui va se développer à partir de ceux qui sont vacciné, probablement contagieux d'une nouvelle souche ?
avatar
Obama État d'urgence nationale
Message le Lun 26 Oct 2009, 9:30 pm  gaia
http://actualites.ca.msn.com/national/rc-article.aspx?cp-documentid=22404213

Apres ca c'est quoi, la loi Martiale ??? Mad
avatar
VOIR ÇA SANS FAUTE
Message le Lun 26 Oct 2009, 9:45 pm  Tommy
ALLEZ VOIR ÇA SANT FAUTE




http://www.dailymotion.com/video/xathl1_baxter-assassin-une-preuve-de-plus_news




http://www.spreadthetruth.fr/?p=3779



Très instructif
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Lun 26 Oct 2009, 10:05 pm  Tommy
peut-êre le dernier courrier de Jean-Jacques Crèvecoeur:







--- En date de : Lun, 26.10.09, Jean-Jacques Crèvecoeur a écrit :


De: Jean-Jacques Crèvecoeur
Objet: Bientôt, je serai réduit au silence - courriel n° 7 (Québec)
À: "Québec-nouveaux-01"
Date: lundi 26 Octobre 2009, 10 h 59


Madame, Monsieur,
Chers amis,



J’ai passé douze heures à rédiger mon dernier courriel.
Je l’ai envoyé samedi soir (24/10/09) pour constater, dimanche matin, qu’aucun des 7.200 courriels envoyés depuis ma boîte à courriels ne vous était parvenu. Seuls, ceux envoyés (5.334 adresses) depuis le serveur de mon site Internet sont arrivés.

Après enquête auprès de mon fournisseur d’accès, il est apparu que mon texte a fait l’objet d’une censure totale de la part de leur serveur (la belle excuse, c’est le serveur qui a analysé mon texte et qui l’a trouvé antidémocratique, peut-être ?). À l’heure où l’état d’urgence sanitaire vient d’être proclamé par le président américain, cette censure radicale dont je fais l’objet n’est pas de bonne augure. Les responsables politiques de la Santé deviennent très nerveux face au refus grandissant de la population.

Bientôt, je serai, comme d’autres, réduit au silence.




Je vous invite ardemment à aller sur mon site Internet, dans la section articles, puis de lire mon courriel numéro 7 (et de relire les autres, et de les transmettre).
http://jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=111:courriel-7&catid=65:grippe-a-h1n1&Itemid=98
Dans la même section articles, vous pouvez lire mon dernier coup de gueule, la lettre que j’ai envoyée personnellement aux journalistes québécois : http://jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=110:journalistes-prostitues&catid=69:mes-coups-de-gueule&Itemid=102
C’est pour l’instant, la seule façon d’en prendre connaissance.
Vous pouvez aussi le copier ou le télécharger en format pdf (cliquez sur la petite icône pdf en haut de l’article), vous pouvez le coller sur vos blogues, sur vos sites Internet et l’envoyer à votre carnet d’adresses.
Il est probable que mon site Internet sera attaqué et détruit dans les prochains jours.

En attendant, des innocents commencent à mourir des suites de la vaccination. Mais Jean de la Fontaine ne disait-il pas que la raison du plus fort est toujours la meilleure ?

À mon avis, comme on dit au Casino : les jeux sont faits. Rien ne va plus.
Et à la grâce de Dieu.

Restons debout, éveillés et conscients.


Jean-Jacques Crèvecoeur
Montréal (Québec – Canada)
Rappel aux Québécois : deuxième conférence de ma tournée.
Profitez-en tant que je suis encore libre de parler.
Dans quelques semaines, l’état d’urgence sera déclaré et les réunions probablement interdites.


Dans cet océan de mensonges, de désinformation, de manipulation médiatico-politico-sanitaire, j’ai choisi de me mettre debout et de prendre la parole en public, pour informer un maximum de personnes avec des informations irréfutables et fondées sur le bon sens, la logique et les publications scientifiques. Tel est l’objectif de mes conférences. Je ne les donnerai qu’une seule fois. Ensuite, soit nous aurons réussi à faire reculer le gouvernement dans son projet de vaccination de masse obligatoire ; soit nous aurons échoué, et nous serons plongés dans un régime proche de la dictature, dirigé par des psychopathes malades et corrompus.

Il est donc important que vous vous informiez le mieux possible, et que vous deveniez, à votre tour, les diffuseurs de ces informations respectueuses de notre intelligence.
Je vous invite donc à venir nombreux aux prochaines conférences, et à les faire connaître autour de vous.

Cordialement

Jean-Jacques Crèvecoeur


Programme de mes prochaines conférences :


  • lundi 26 octobre 2009 – Gatineau – 19h : La vérité sur les vaccins
  • mardi 27 octobre 2009 – Québec – 19h : La vérité sur les vaccins
  • mercredi 28 octobre 2009 – Chicoutimi – 19h : La vérité sur les vaccins
  • jeudi 29 octobre 2009 – Montréal – 19h : La vérité sur les vaccins
  • vendredi 30 octobre 2009 – Joliette - 19h : Grippe A H1N1 : est-il vraiment nécessaire d’aller se faire vacciner ?
  • samedi 31 octobre 2009 – Montréal – 16h : Sommes-nous nés pour être esclaves ? Retrouver notre puissance individuelle dans un monde de pouvoir et de contrôle
  • samedi 14 novembre 2009 – Trois-Rivières (pour la première fois) : 13h30 : Les dessous de la grippe H1N1



Pour avoir le détail du contenu des conférences, les coordonnées des organisateurs, les lieux, rendez-vous sur mon site à la rubrique calendrier, puis cliquez sur l’événement de votre choix : http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_jevents&task=cat.listevents&Itemid=117 .

Et profitez-en pour vous inscrire sur ma liste d’envoi, car bientôt, seuls ceux qui auront inscrit eux-mêmes leurs coordonnées sur mon site continueront de recevoir les informations concernant les différents dossiers que je suis et les activités que je propose.



avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Lun 26 Oct 2009, 10:38 pm  Sidimund
avez vous vu a la télé a TVA ? Aux States, ils ont levé un niveau de plus sur la panique nationale, ce qui dire que c'est la dernière étape avant la loi martiale !

c'Est extrêmement médiatisé, j'En reviens pas..

mais la vidéo sur la fille dystonie... comment ça elle est capable de courir mais en marchant elle se met a shaker comme une débile ?
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 8:40 am  Tommy
Sidimund a écrit:
avez vous vu a la télé a TVA ? Aux States, ils ont levé un niveau de plus sur la panique nationale, ce qui dire que c'est la dernière étape avant la loi martiale !

c'Est extrêmement médiatisé, j'En reviens pas..

mais la vidéo sur la fille dystonie... comment ça elle est capable de courir mais en marchant elle se met a shaker comme une débile ?


Oui, en effet, c'est la folie aux states et d'ailleurs un peu partout, complètement aberrant

la fille sur la vidéo, j'ai fait une recherche sur le pourquoi de ça et je n'ai pas trouvé l'explication, mais j'imagine qu'on peut peut-être comparer cela à certaines formes de parkinson, justement, du moins au début, s'ils marchent plus vite, c'est mieux, mais ils ne sont pas capables de contrôler les mouvements lents et par exemple, s'il essaient de tenir quelque chose, ils tremblent mais s'ils font l'effort de le tenir très fermement, alors, là, ça va, ça se compare peut-être à ça


-
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 2:19 pm  Axi-Ohm
J'ai eu le malheur d'avoir le rhume la semaine passée...je vous dit pas le sentiment de pestiférée que j'ai eu...Bref, c'est pas ça le point que je voulais apporter Wink

Ce matin, aux nouvelles de Québec, on faisait état de quelques cas de grippe dans quelques écoles de la région. Mais, d'ajouter la journaliste, la santé publique ne confirme plus les cas de H1N1. Donc impossible de savoir si c'est la A ou la ordinaire.

C'est pas comme si y'en avait des milliers, cibole !! 4-5 grippes, pis on ferme déjà le téléphone de Poirier.

Belle façon de rendre suspecte la moindre goutte de mucus qui sortira de n'importe quel nez (ouache).

Non mais sans farce, c'est VRAIMENT de la censure. Grave.

Dans mon entourage, je dirais que 85% des gens n'iront pas se faire vacciner. J'ai même pas eu un mot à leur dire. Le mouvement prend vraiment de l'ampleur.

Mais...quand ils vont se faire couper le chèque de paye, parce qu'ils n'auront pas le droit d'aller au bureau, ça va peut-être changer.La coercition, ça ne se fait pas toujours à la pointe d'un fusil.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 2:46 pm  Tommy
tu as tout à fait raison Axi-Ohm


avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 4:12 pm  Sidimund
alors beaucoup de personnes vont ne plus travailler et ça va couter cher aux gouvernement :p

Ah moins qu'ils décident de faire un coup de cochon contre nous..
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 6:59 pm  Tommy
ils risquent en effet de faire paralyser le système par une hystérie collective, par la panique, la peur et cela va être plus dommageable que la grippe elle-même.... au fait, la grippe habituelle est supposément de retour cette année comme d'habitude et comment savoir laquelle des deux les victimes ont eu, pas sûr qu'ils analysent, aussitôt que quelqu'un meure, ils disent tout de suite que c'est la A H1N1, sans attendre des résultats d'analyse et la machine à panique est partie


avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 7:28 pm  Guizmo
Il y avait déjà un un article sur le forum, difficile à retracer depuis le temps que l'on parle de la grippe A H1N1.

Il était mentionner que tout les cas de grippes allaient dans la case H1N1 sans analyse, ça aurait couter trop cher de faire les vérifications, et sûrtout trop déborder. Je crois que c'était dans le temps que ça s'appelait encore la grippe porcine, donc depuis très longtemps.


Je trouve ça étrange que la grande panique et l'éclosion de nombreux cas coïncide exactement la même semaine que le commencement de la campagne de vaccination. A-t-on déjà mentionner que rien de mieux que de faire peur pour atteindre ses buts ???

Je pense comme une personne à mon travail ( qui est pro vaccin mais qui ne veux pas celui du H1N1 ), eux qui ont 70 ans, ils n'ont pas grand chose à perdre à comparer de ceux de 30 ans. Être atteind de problème neurologique quand tu as déjà de la difficulté à te déplacer,... ceux dans les foyers pour personnes âgées, si on leur dit que la dose est mortelle, je suis certain qu'un pourcentage vont le vouloir pour cette raison car ils n'ont plus aucune qualité de vie et doivent se laisser mourrir à petit feux. Il ne faut pas faire l'autruche, ça existe.

Et malheureusement ce sont ces personnes avec une santé affaibli qui sont ciblé en premier et qui vont aider à ceréer la panique dans la population.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mar 27 Oct 2009, 8:09 pm  Sidimund
et les femmes enceintes, c'est pareil, alors si il y a panique général,les femmes auront peur d'être malade si elles sont enceintes...

Heureusement, les personnes que je vois tous les jours refuse de prendre le vaccin.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mer 28 Oct 2009, 9:05 am  Axi-Ohm
Guizmo a écrit:
Je trouve ça étrange que la grande panique et l'éclosion de nombreux cas coïncide exactement la même semaine que le commencement de la campagne de vaccination. A-t-on déjà mentionner que rien de mieux que de faire peur pour atteindre ses buts ???

"Étrange" ou "bien orchestré", Guizmo? Wink

C'est vrai Sidi que les femmes enceintes ont été ciblées pour la campagne de peur, il y a quelques semaines, et ça a bien marché. Cette semaine, on vise les jeunes du secondaire.

Ils ont un bon plan de marketing avec des clientèles cible, et un échéancier.

Les cas de mort sont bien réels. Et paraît que 2 jeunes sont mourants au Québec en ce moment, puis il y a le jeune de l'Ontario, dont on a bien pris soin de dresser le portrait de jeune sportif en santé...chaque image qu'on présentait de lui a été soigneusement choisie pour appuyer cette idée (la photo qu'on véhicule le plus, est celle où il est habillé en hocketeur, ça frappe l'esprit). Remarquez, on n'a jamais parlé de ceux qui sont morts de complications d'une maladie pré-existante. Lui, il fait la Une partout...

Je ne dis pas que les morts sont inventées...je dis qu'on manipule bien l'image pour créer le sentiment de panique. C'est différent.

Tchèquez ben la campagne obligatoire dans les écoles...ça s'en vient.

Ma prédiction: après, on va s'en prendre au monde des affaires: ces gens-là sont invulnérables, donc une excellente cible à déstabiliser.

Pendant ce temps, saviez-vous que le dollar américain a perdu son statut de réserve pour l'Euro et le Yen, le 12 octobre dernier? Attachez bien votre ceinture, vous ne verrez rien venir, parce que vous serez en file à attendre votre piqûre.

--> Lien

Une des seules choses dont je me rappelle de mes cours d'économie, c'est la phrase suivante:

Quand les États-Unis attrapent la grippe, le Canada tousse. J'aurais jamais cru que ça se transposerait au propre comme au figuré.
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mer 28 Oct 2009, 11:33 am  Sidimund
quoi qu'il arrive, jamais je ne me ferai vacciné! j'ai assez eu de vaccin dans ma vie, maintenant je suis capable de combattre avec mes propres moyens ! Il faut tous se dire que nous sommes et seront toujours fort de l'intérieur!
avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mer 28 Oct 2009, 3:26 pm  Tommy
la semaine dernìère, le Dr. Poirier (directeur santé publique) a annoncé comme quelque chose d'épouvantable la mort d'une dame de 87 ans, morte supposément de la grippe A H1N1, c'était incroyable, 87 ans, c'est que en fait, nous sommes encore mortels à ce que je sache et il faut bien mourir de quelque chose à un moment donné et cette dame vivait dans un CHLSD , donc, comme le disait justement Dr. C. Laberge avant-hier à Paul Arcand, on s'entend que cette personne était déjà dans un état de santé précaire et elle aurait eu n'importe quoi d'autre comme malaise, par exemple, une petite gastro-entérite et elle serait probablement décédée aussi. (de toute façon, ce fut peut-être un soulagement pour elle de partir avec son état déjà précaire, aujourd'hui il arrive qu'on force presque les personnes âgées à vivre plus longtemps malgré eux en les étirants avec toutes sortes de médicaments qui ne rendent pas une meilleure qualité de vie qui font vivre plus longtemps. Moi, je ne voudrais pas être étiré dans le temps comme ça, juste pour vivre plus longtemps mais dans un état physique lamentable. Est-ce qu'on leur demande leur avis s'ils sont d'accord pour être étirés à vivre dans ces états.

Hier, à la télé, on a abondamment parlé du jeune ado qui est décédé en Ontario, de la soi-disant A H1N1, ils ont conlu que c'était sûrement ça mais j'ai lu dans un article de journal qu'en fait, ils ont dit ça tout de suite mais ils n'avaient pas fait de tests de labo pour vérifier quelle sorte de grippe exactement, alors, si c'est la A H1N1, ce n'est même pas confirmé

même ce midi, télé, une jeune dame envoie un message à François Paradis, disant qu'elle se sentait grippée et que hier, elle s'est rendue à une clinique avec un masque. Elle a que personne n'est venu s'assoeir près d'elle, tout le monde la regardait de travers, et que dans le bureau du médecin, celui-ci ne s'est pas montré très chaleureux et gardait ses distances et il lui a confirmé qu'elle avait bien la A H1N1 et lui a fait des prescriptions et avait hâte qu'elle sorte de toute évidence......... c'est que, à ma connaissance, pour dire une telle chose, il faut des analyses de laboratoire pour dire de quelle grippe il s'agit.

Il y a une hystérie collective effectivement. Et il y a aussi le clan de ceux qu'embarquent pas dans le jeu de la panique (comme nous ici



si on donne un vaccin à quelqu'un qui n'est pas assez fort, qui a déjà des problèmes de santé, il ne résistera pas au vaccin, il va être malade.
Moi, je ferai tout pour ne pas l'avoir. Faudrait qu'on me le donne de force.

Il semble que hier, le Dr. Poirier aurait admis que certaines personnes ayant reçu la vaccin pourraient aussi mourir de cette grippe. Oui, oui, il a admis





alors, il sert vraiment à quelque chose ou pas ce vaccin?


avatar
Re: Le temps est venu H1N1
Message le Mer 28 Oct 2009, 3:38 pm  Tommy
Citation :
quote="Axi-Ohm" Tchèquez ben la campagne obligatoire dans les écoles...ça s'en vient.
c'est sûr sûr

ils sont en train de dire à la télé que vu les ratés d'hier, manque de vaccin , etc , aujourd'hui, ça va mieux mais pour le moment, le vaccin, c'est seulement pour les grands malades des hôpitaux déjà hospitalisés ( on va se débarrasser des encombrants) et au personnel des hôpitaux , faute de manque de vaccins qui ne sont pas tous arrivés.

Citation :
Ma prédiction: après, on va s'en prendre au monde des affaires: ces gens-là sont invulnérables, donc une excellente cible à déstabiliser.

Citation :
Pendant ce temps, saviez-vous que le dollar américain a perdu son statut de réserve pour l'Euro et le Yen, le 12 octobre dernier? Attachez bien votre ceinture, vous ne verrez rien venir, parce que vous serez en file à attendre votre piqûre.

hum, la grippe est un bon moyen de détourner l'attention d'une chose vers une autre, comme ça, on évite de parler des vrais problèmes, il y aura de méchantes surprises dans pas si longtemps

Citation :
Une des seules choses dont je me rappelle de mes cours d'économie, c'est la phrase suivante:

Quand les États-Unis attrapent la grippe, le Canada tousse. J'aurais jamais cru que ça se transposerait au propre comme au figuré.


en effet

n'essayez pas d'avoir des nouvelles d'autres choses à la télé, on ne parle que de ça


Re: Le temps est venu H1N1
Message   Contenu sponsorisé
 

Le temps est venu H1N1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBSERVONS LA PLANÈTE ! :: OBSERVEZ TOUT TOUT TOUT ! ACTUALITÉS-
Sauter vers: