Observons et parlons de tout ce qui concerne notre planète et son humanité... Du plus probable au plus improbable...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Codex Alimentarius - à lire..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gurth
100 message il n'y aurai pas de message..(jeux de mots)
avatar

Nombre de messages : 568
Localisation : Trois-Rivières Québec
Date d'inscription : 29/05/2006

02082008
MessageCodex Alimentarius - à lire..

voir sur http://www.alterinfo.net/Codex-Alimentarius_a22404.html


Il me semble avoir entendu parlé que le Gouvernement Canadien s'apprêtait à interdire ou plutot à éliminer les produits naturels.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» L'horreur du CODEX ALIMENTARIUS
» Le Codex Alimentarius interdit les produits naturels
» codex alimentarius, comment lutter ?
» Donneriez-vous "Le vicomte pourfendu" à lire pour des 5e ?
» contente de mes courses (une belle pile à lire en perspective) !
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Codex Alimentarius - à lire.. :: Commentaires

avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Dim 03 Aoû 2008, 1:14 pm  Guizmo
Effectivement, tu as lu au sujet du projet de loi C-51 ici même sur le forum.

http://25mai2006.frbb.net/observez-tout-tout-tout-f1/des-produits-de-sante-naturels-seront-interdits-au-canada-t575.htm


Au printemps, j'avais vu à la TV que l'extrait de STÉVIA était bloqué par le gouvernement pour son utilisation dans l'alimentation.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette plante, c'est la plante la plus sucré au monde, et qui ne comporte pas d'effets secondaires pour les diabétiques. Ne causant pas de dépendance ni de maladie, les gouvernements veulent en interdire l'utilisation pour notre alimentation. La défaite est qu'il n'y a pas eu d'études qui prouvent hors de tout doute qu'il n'y a pas de danger de l'utiliser.

L'aspartame qui est très cancérigène selon plusieurs études, on peux l'utiliser sans problème car il n'est pas prouver hors de tout doute qu'il est la cause de plusieurs maladies.


C'est à quand que les forces de l'ombre vont cesser de nous manipuler ????


Avec ce projet, on ne pourra plus avoir de produits santé sur le marché. Que des OGM ( graines ) et du chimique ( pharmaceutique ). Quand les OGM vont être bien implanté, on ne pourra plus cultiver nous même sans OGM à moins de conserver nous même les graines que l'on va récupérer nous même à chaque année.
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Lun 04 Aoû 2008, 11:58 pm  gurth
On ne veut que notre bien....et ils l'auront !!!

Nous sommes peut-etre qu'un immense laboratoire, genre de rats à deux pattes avec émotion et un petit peu d'intelligence..

ILS veulent créer l'être esclave parfait !!

je vais me coucher ...trop de X-FILES
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mar 05 Aoû 2008, 9:43 am  Spectre
gurth a écrit:
ILS veulent créer l'être esclave parfait !!
Non, je pense qu'il s'agit seulement d'empêcher les gens de faire de l’automédication, c’est-à-dire de prendre des médicaments sans passer par leur médecin
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mar 05 Aoû 2008, 11:37 am  Guizmo
On veux rendre les gens malade avec plusieurs moyen, et ensuite payer pour des médicaments qui camoufflent les effets de la maladie sans la guérir.

Pouruqoi empêcher les produits naturels qui coûtent beacoup moins cher et moins néfaste.

C'est ce point que je n'aime pas du tout pour l'avenir.
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mar 05 Aoû 2008, 8:44 pm  gurth
Ne pas oublier que même dans les médicament naturel certaines compagnies profitent largenent du terme NATUREL et que cela s'appel médicament PLACÉBO (désolé pour l'orthographe)

Là où il y a de l'argent à faire là sont les compagnies sans scrupule
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 06 Aoû 2008, 6:45 am  Spectre
Guizmo a écrit:
On veux rendre les gens malade avec plusieurs moyen, et ensuite payer pour des médicaments qui camoufflent les effets de la maladie sans la guérir..
Crois-tu qu'un médecin procéderait de la sorte ?

Guizmo a écrit:
Pourquoi empêcher les produits naturels qui coûtent beacoup moins cher et moins néfaste.
a) Il faut des années de recherche pour trouver, isloer et "reproduire" une molécule "naturelle" qui est la base du médicament. Cela à évidement un coût qu'il faut "amortir" sur plusieurs années (d'où le dépot d'un "brevet")
b) Il y a des médicament moins chers dit "génériques" qui ont la même molécule de base mais qui est "hors marque de fabriquation".
c) Un médicament dit "placebo" n'est justement pas un médicament. C'est un comprimé qui n'a aucun effet sur l'organisme et qui est precrit lorsque une personne s'imagine "être malade" et qu'elle réclame absolument un médicament à son médecin. C'est donc la "faute" du patient qui le réclame et non celle du fabriquant qui "suit" la demande ....
Ce comprimé n'a donc qu'un impact que purement psychologique et, en aucune facon, un impact "médicamenteux"
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Jeu 07 Aoû 2008, 11:11 am  Guizmo
Les médecins n'empoisonnent pas la population avec leur médicament, ni encourragent la malbouffe, n'incitent pas les gens à fumer la cigarette.

Les cie pharmaceutiques encourragent fortement les médecins à prescrire les médicaments sous forme de voyage et autre beaux gros cadeau. La réglementation de l'alimentation est en fonction de notre bien ??? Avoir des fruits/légumes qui sont ciré avec des produits hautement toxique en prétextant que c'est mieux pour nous. Pour en faire la concervation ça peu passer, mais durant la période de la récolte, ce n'est pas nécessaire pour la population, mais le gouvernement dit que c'est obligatoire.

Le gouvernement a fait des études sur la toxicité de la cigarette et déterminer la dose optimale de nicotine pour créer la plus grande dépendance. Pour notre bien il aurait fallu interdire une certaine dose, mais non, on a seulement dit aux fabriquant quoi faire pour rendre les gens dépendant de ce poison et interdire la marijouana qui est naturel et thérapeutique. Je ne consomme rien de tout ça, mais je sais que c'est mieux que la cigarette et règlerait bien des problèmes de société de remettre ça légale.
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Jeu 07 Aoû 2008, 4:30 pm  gurth
Coke et Pepsi ont engagé des spécialiste pour émettre un rapport comme quoi que la boisson gazeuse n'est pas nocif à la santé...

Et ca on l'a vu à la télévision RADIO-CANADA Grand reportage...en 2007 je crois !!

Pourquoi guérir les gens lorsqu'il est plus pyany de les entretenir dans la dépendance des médicaments !!!
Nous sommes bien dans un monde de Capitalisme non !! l'Argent bien passe avant le respect des gens
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Jeu 07 Aoû 2008, 7:50 pm  Guizmo
C'est exactement ça. L'argent au détriment de la santé n'est pas un problème d'éthique de nos jour.

La première religion qui mène le monde est celle de l'argent et du pouvoir.
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Ven 08 Aoû 2008, 1:34 am  Sidimund
ça me rend juste malade(jeux de mots Razz)

je déteste le capitalisme... ce qui empêche les gens d'avoir une meilleure conscience.

et les médicaments ne donne toujours pas de bons résultats (les effets secondaires).

L'obsession de posséder des biens matériels est tellement forte, bien comme le dit bien Hwee-Yong Jang, presque la totalité des êtres humains sont comme des grenouilles dans le fond d'un puits.... Donc non seulement l'argent passe avant tout que le respect des gens, mais également au spiritisme..
Ça y est. Ils passent à l'action. Voir l'article sur Cyberpresse.

Citation :
Publié le 26 janvier 2010 à 05h00 | Mis à jour le 26 janvier 2010 à 08h08


Produits de santé naturels: les pharmaciens font le ménage

(Québec) Un grand ménage s'amorce dans les pharmacies du Québec. Des dizaines de milliers de produits de santé naturels seront retirés des tablettes, car ils ne répondent pas aux exigences de Santé Canada. C'est l'Ordre des pharmaciens du Québec qui lance l'opération en l'absence de directives claires du gouvernement fédéral.

L'Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie (ANORP), qui regroupe les ordres professionnels de toutes les provinces canadiennes, a publié au début du mois une déclaration de principe où elle conseille aux pharmaciens de cesser la vente des produits de santé naturels n'ayant pas achevé le processus d'homologation de Santé Canada.

L'Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) a pris le relais, il y a une dizaine de jours. Un «communiqué d'information» a été envoyé à ses 7500 membres, leur recommandant «d'agir avec diligence et de faire le ménage», dixit la directrice générale Manon Lambert. Lundi, celle-ci a précisé au Soleil que l'Ordre donne «un mois ou deux» aux pharmaciens pour se conformer. Les inspecteurs feront ensuite du «renforcement» : ils vérifieront si les produits litigieux ont bel et bien disparu des tablettes.

Mme Lambert avance trois arguments pour justifier cette opération. D'abord, la période transitoire prévue au Règlement sur les produits naturels - datant de 2004 et justement conçu pour séparer le bon grain de l'ivraie en matière de médecine alternative - a pris fin en même temps que l'année 2009.


Théoriquement, la vente de produits de santé naturels ne possédant pas de numéro de produit naturel (NPN) - délivré par Santé Canada aux substances sécuritaires, efficaces et de bonne qualité - est donc interdite au pays. Dans la vraie vie, Santé Canada n'a toutefois jamais montré la porte de sortie aux produits n'ayant pas décroché d'homologation. Encore cet automne, ses porte-paroles répétaient que le règlement ne contenait pas vraiment de date butoir.

Ensuite, l'Ordre des pharmaciens rappelle que près de 40 % des 45 000 produits ayant présenté une demande d'homologation ont été recalés. En date de novembre, environ 18 000 demandes de licence de mise en marché étaient acceptées par Santé Canada, pas moins de 12 600 étaient refusées et 3989 autres avaient été retirées par le fabricant. Et plus de 10 000 dossiers n'avaient toujours pas été traités.

Enfin, «nos pharmaciens sont assujettis à un code de déontologie et ce sont d'abord des professionnels même s'ils ont des activités commerciales», rappelle Mme Lam­bert, qui invoque la protection du public pour retirer des tablettes les substances sans homologation. Dans le but de ne pas heurter ce même public, des vérifications ont été faites afin que les produits les plus populaires soient toujours en vente sous «au moins une» marque de commerce.

Craintes concrétisées

Avec cette prise de position des pharmaciens, les fabricants de produits de santé naturels voient leurs pires craintes se concrétiser. Pendant que Santé Canada répète depuis des mois qu'elle n'a pas l'intention de retirer du marché les retardataires involontaires, voilà que les pharmaciens le font.

Pour l'instant, il n'y a pas d'indications à l'effet que les boutiques de santé naturelle suivront le mouvement, mais Audrey Couture, chef des affaires scientifiques et réglementaires chez Santé naturelle AG (pour Adrien Gagnon), précise que la majorité des produits de santé naturels sont vendus en pharmacie. Environ 35 % des produits de cette seule gamme sont toujours en attente d'un NPN.

«Et il y en a plusieurs là-dedans qui sont des vitamines, par exemple de la vitamine C ou des multivitamines. Ces dossiers n'étaient pas jugés prioritaires car ils ne représentent pas un risque pour la santé», dénonce Mme Couture.

David Pelletier, président de l'Association canadienne de produits de santé naturels, qui regroupe une vingtaine d'entreprises du Québec seulement, voudrait que Santé Canada repousse ce que tous considèrent finalement comme une date butoir, le temps que toutes les demandes en attente soient étudiées. «Il n'y a pas de raisons que le statut de ces produits change du jour au lendemain», dit-il. Santé Canada a toutefois rejeté cette possibilité, lundi.

Un défi sur le terrain

Sur le terrain, même les pharmaciens sont un peu embêtés par la directive de l'Ordre. En l'absence de NPN sur l'emballage, ils doivent vérifier eux-mêmes si le produit est approuvé par Santé Canada en interrogeant les banques de données fédérales ou en contactant les fabricants. Dans certains cas, l'étiquette n'a tout simplement pas été mise à jour. «On encourage nos membres à suivre la directive émise par l'Ordre», précise Vincent Forcier, directeur des affaires publiques de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires. «Mais ce qui nous décourage, c'est que Santé Canada laisse aux détaillants le soin de prendre la décision de vendre ces produits ou pas», dit-il.

-->Source

Quand on lit, en début d'article, que les produits seront retirés parce qu'ils "ne répondent pas aux exigences de Santé Canada", il faut savoir que SC peut prendre jusqu'à 4 ans pour homologuer une simple vitamine C, par faute de moyens...Alors, "ne répond pas aux exigences", ne signifie pas dangeureux pour la santé.

Vioxx et Célébrex, eux, avait été homologués...

BIG PHARMA et le Codex Alimentarius. Suspect
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 11:55 am  tipoual
Merci de l'info révoltante.

Je vais passer le message autour, on va voir ce qu'on puisse faire.

C'est fou de voir comment on nous traite comme des imbéciles.
Le scandale de L'OMS débute, les compagnies pharmaceutiques se sont bien moquées de nous, il est temps de faire de quoi.

Et ensuite, ça sera quoi ?
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 12:12 pm  Axi-Ohm
C'est drôle, je ne sais pas où a passé la seconde partie de mon message. Ça disait ceci:

J'ai lu quelque part une suggestion intéressante.

Boycottage des pharmacies, dans tout ce qui n'est pas médicament: couches, piles, savon, dentifrice, alimentation (tiens, ils vendent des biscuits bourrés de gras trans, ces bandits-là! Laughing ), etc.

On n'achète que ce qui ne peut être vendu que par une pharmacie: les médicaments sous ordonnance.

Ils font un PAQUET de FRIC avec les produits non médicamenteux!!! C'est ces produits-là, ceux qui remplissent la plus grande superficie des étagères, qui sont vraiment payants pour eux. Tout se calcule en pied carré dans le commerce au détail. Donc si on arrête d'acheter tout ce qui n'est pas derrière le comptoir du pharmacien, onles coupe d'un énorme revenu.

Et ta question: ensuite ça sera quoi?

Le plan est tellement bien huilé, ça fait peur. Actuellement, il se passe tellement de chose dans l'actualité! Tout se met en place, trop vite.

Ma prédiction (ça prendrait un smiley de jojo savard)?

L'économie est sur le respirateur artificiel. La bourse va replanter, les taux d'intérêt vont grimper, le coût de ce qui est essentiel (alimentation et énergie) va grimper en flèche...et probablement un grosse guerre sale avec l'axe oriental.
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 12:53 pm  tipoual
Axi-Ohm a écrit:
Ma prédiction (ça prendrait un smiley de jojo savard)?


Tiens! Ajoute le!!!



ou encore celui ci



Eheh! Je ne veux pas polluer ton poste, mais... Je ne me souvenais plus d'elle du tout! Ha!

En tout cas, ca pue le monopole manipulant à plein nez.
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 1:38 pm  Axi-Ohm
Haha!!! J'adôoore celui avec la baguette magique en minou rose!! lol!

Un petit complément (pas homologué) d'information:

Base de donnée sur les produits pharmaceutiques de Santé Canada
Vous pouvez chercher si votre produit naturel préféré est homologué ou s'il passera dans la trappe de la chasse aux sorcières.
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/databasdon/index-fra.php

Association canadienne des aliments de santé - ACAS

Ils sont au coeur de la polémique depuis des années, et se font couper l'herbe sous le pied... Il y a une pétition à signer, si ça vous intéresse.

http://www.chfa.ca/ADVOCACYOUTREACH/SaveOurNaturalHealthProducts/tabid/384/language/fr-CA/Default.aspx

Pourtant, ils avaient obtenu l'appui du gouvernement face à la loi C51. Probablement que le gouvernement contient encore des individus allumés, et pleins de bon sens.

Citation :
L'ACAS félicite le gouvernement d'avoir tenu compte des préoccupations de l'industrie
A la suite des discussions avec l'ACAS, le ministre de la Santé dépose d'importantes modifications au projet de loi C-51

TORONTO, le 16 juin /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des aliments de santé a félicité aujourd'hui le gouvernement d'avoir tenu compte des préoccupations de l'industrie des produits naturels (PSN) quant au projet de loi C-51 (Loi modifiant la Loi sur les aliments et drogues et d'autres lois en conséquence) et d'avoir déposé des modifications qui rangeraient les PSN dans une catégorie distincte dans la législation proposée.

"Depuis le dépôt du projet de loi C-51 début avril, a déclaré la présidente et chef de la direction de l'ACAS, Penelope Marrett, nous avons travaillé fort pour communiquer les préoccupations de nos membres au ministre de la Santé, au secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, au porte-parole de l'opposition en matière de santé ainsi qu'aux hauts fonctionnaires de Santé Canada."

"Nous sommes encouragés par le fait que le dialogue positif que nous avons eu avec des membres du Parlement et d'autres hauts fonctionnaires marquera un grand pas en avant pour notre industrie."

A la Chambre des communes, le ministre de la Santé a déposé jeudi une lettre au président du Comité permanent sur la santé qui propose des modifications au projet de loi C-51. Le projet de loi est encore au stade de deuxième lecture à la Chambre des communes et on s'attend à ce qu'il soit renvoyé très bientôt devant le Comité permanent sur la santé.

"Cette nouvelle prouve l'importance pour l'industrie de travailler de manière constructive avec le gouvernement, a déclaré Mme Marrett. Nous nous réjouissons de participer aux prochaines consultations officielles se rapportant à ce projet de loi et de faire aussi une présentation devant le Comité permanent sur la santé une fois qu'il aura étudié le projet de loi C-51 à l'automne. Il reste encore beaucoup à faire."

Pour de plus amples renseignements sur l'ACAS et les activités qu'elle effectue en rapport avec la modification du projet de loi C-51, allez à www.chfa.ca

L'Association canadienne des aliments de santé (www.chfa.ca) est la plus grande association professionnelle nationale du Canada qui représente l'industrie des produits naturels et biologiques. Ses membres représentent la chaîne complète d'approvisionnement, des agriculteurs et des fabricants, en passant par les détaillants, les grossistes jusqu'aux distributeurs et importateurs qui oeuvrent dans divers sous-secteurs de l'industrie, tels que les suppléments de vitamines et minéraux, les plantes médicinales, les produits homéopathiques, les produits de nutrition sportive, les aliments naturels et les produits biologiques, les fibres et les produits de beauté. Les produits de ses membres sont destinés aux Canadiens en quête d'une santé et d'une qualité de vie optimales.


Source: http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2008/16/c4289.html

La pression de BIG PHARMA s'est alors tournée vers ceux qu'elle fait vivre: les pharmaciens. Et l'Ordre des pharmaciens a accepté de jouer aux inquisiteurs, dans le délai prescrit par Big Pharma.

De toutes façons, on vient de voir que même si le gouvernement se positionne officiellement pour préserver l'industrie, au final, c'est Santé Canada qui garde le contrôle. On peut extrapoler que Big Pharma a pris le contrôle sur le gouvernement...il n'y a plus de démocratie, je vous le dit No
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 1:47 pm  tipoual
Mais de question is :

Est-ce que ce n'est retirés que des pharmacies ou bien compl`tement interdits au canada ?
C'est ça que j'ai pas bien saisi. Interdiction en ventre libre partout ? Ou genre disponibles chez WM ou autres ? Ou seulement chez des naturopathes ?

He! Après la conterbandes de drogues, se sera de produits naturels. Mrd!

Il ne fau tpas prendre cela à la légère, car la même question, apr`s ca sera quoi ?
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 2:01 pm  Axi-Ohm
RÉPONSE dans l'article du Soleil-Cyberpresse cité plus haut:

Citation :
Théoriquement, la vente de produits de santé naturels ne possédant pas de numéro de produit naturel (NPN) - délivré par Santé Canada aux substances sécuritaires, efficaces et de bonne qualité - est donc interdite au pays.

à mon avis, il ne s'agit que des pharmacies, en ce moment, parce que c'est l'Ordre des pharmaciens qui prend le lead.

Mais je crois que les produits naturels sont en vente dans la section pharmacie, chez le Géant Walmard, non?

Il resterait les boutiques spécialisées... confused mais la campagne de salissage face aux dangeureux produits naturels fera certainement peur aux moins informés.

En passant, j'ai l'air de défendre cette industrie, mais sans farce, je ne consomme même pas de produits naturels! Sauf peut-être quelques probiotiques dans mon yogourt. Ce qui me fait réagir, c'est surtout l'acomplissement du "plan". Y vont finir par me l'interdire, mon yogourt!
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 3:10 pm  tipoual
Moi non plus (lol) mais c'est l'action du gouvernement qui est très grave à mon avis. Ce n'est qu'un début...

Sinon je vais me faire une réserve de camilia pour les dents d'un troisième éventuel bébé!



C'est pas de la démocratie, c'est du on suit notre gouverne et -ment.

Yoptimou!
avatar
Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message le Mer 27 Jan 2010, 5:00 pm  Tommy
lundi matin, Jean-Luc Mongrain en a parlé à son émission, je l'ai pris alors que le sujet était commencé mais il y avait comme invitée une dame de la compagnie Adrien Gagon et elle semblait faire attention à ce qu'elle disait ................ mais elle a dit que c'est bien que Santé Canada contrôle les produits pour ne pas que le public se fasse berner et qu'il soit vendu n'importe quoi , toutefois , elle a aussi dit que le problème avec ça, c'est que ça leur prends de nombreuses années à analyser un produit et donner leur autorisation à sa vente.... alors


en fin de compte, dès que tout cela sera complètement en vigueur, beaucoup de magasions de produits naturels vont fermer

je pense qu'ils veulent vraiment nous obliger à nous soigner avec des médicaments chimiques , ce n'est pas difficile de penser que le lobby de l'insdustrie pharmaceutique y est sûrement pour quelque chose

mais je crois que ça ouvrira la porte à un marché noir des produits naturels et là, on ne saura plus vraiment ce qu'on consomme


Re: Codex Alimentarius - à lire..
Message   Contenu sponsorisé
 

Codex Alimentarius - à lire..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBSERVONS LA PLANÈTE ! :: OBSERVEZ TOUT TOUT TOUT ! ACTUALITÉS-
Sauter vers: