Observons et parlons de tout ce qui concerne notre planète et son humanité... Du plus probable au plus improbable...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:14 am

25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.
Par Eric Julien, le 1er juillet 2006.
Auteur de la Science des Extraterrestres et de Enfants des Etoiles.


L’alerte mondiale au tsunami géant du 25 mai 2006 fut une expérience très enrichissante pour beaucoup d’entre nous. Elle permit de mesurer le spectre très large des motivations et des comportements. Les plus informés d’entre nous auront compris qu’il ne s’agissait absolument pas d’un canular et, qu’au contraire, une chape de silence et de mensonges a recouvert l’un des événements les plus importants de ces dernières décennies.

Si mon article du 25 juin, « 25 mai 2006, une ère nouvelle a commencée ! », est orienté vers la problématique nucléaire de l’alerte, celui-ci présente les éléments de preuve de l’incroyable succès obtenu par cette alerte, lancée le 13 avril 2006 par communiqué de presse.

Il fut tout d’abord remarquable que la NASA fasse un démenti officiel le 27 avril d’une rumeur qui émergeait à peine le 13 avril (date du communiqué de presse) : « il y a quelques histoires qui circulent sur Internet disant qu’il y aura un impact le 25 mai », indiqua le porte-parole de la NASA Grey Hautaluoma à Space.com. « Nous voulons seulement présenter les faits ».

Je vais donc le satisfaire. La bonne question, à ce stade, est : pourquoi un tel démenti de la part du top management de la NASA ? Qu’y a-t-il à cacher ? Que signifiait par exemple ce tableau de données extravagantes issu de la NASA ?



Le 2 mai, un message sur un forum public mentionnait ceci : « J’ai reçu un email aujourd’hui à propos de la comète Schwassmann-Wachmann d’un ami qui est analyste programmeur à la NASA disant que deux des fragments de comète ont été « labellisés » comme impacts probables et huit « labellisés » comme passage proche. (…) On m’a demandé de me préparer au pire et d’espérer le meilleur parce qu’il n’y a aucun plan en place pour avertir le public. ».



Entre courage et opportunisme.

Il est temps de rétablir certaines vérités. Le premier communiqué de presse de l’alerte mondiale mentionnait lisiblement ceci :

Contact: Dr. Michael Salla of the Exopolitics Institute,
(…)
Sponsored by the Exopolitics Institute: http://www.exopoliticsinstitute.org

Il ne fait pas le moindre doute pour n’importe quel lecteur attentif que Michael Salla, président d’Exopolitics Institute, a soutenu cette alerte avant d’annoncer publiquement qu’il se dissociait de mon initiative. Pourquoi ? Parce que la peur de perdre reconnaissance et crédibilité est toujours plus forte chez celui qui en cherche. Opportunément, c’est Michael Salla qui a rédigé le premier communiqué de presse ! C’est en effet lui qui m’a proposé d’en faire un. Il fallait un événementiel tel que le 25 mai pour lancer Exopolitics Institute et sa conférence « Civilisations Extraterrestres & Paix Mondiale » du 9-11 juin, ainsi que le font, selon lui, toutes les associations qui émergent.

C’est aussi Michael Salla qui a traduit mon premier article (11 avril), puis mon second article (21 avril) en anglais. C’est même lui qui a inventé l’expression du titre du premier article « Day of Destiny » pour traduire « le Jour d’Après ». Il connaissait donc parfaitement leur contenu, notamment le caractère conditionnel de la « prédiction ». Tout au long du processus d’alerte médiatique, je n’ai rien changé de mon propos sur le risque très grand de tsunami géant dans l’océan atlantique le 25 mai 2006, ni sur le contexte nucléaire de cette alerte. Un véritable miracle semble avoir eu lieu : le test Divine Strake a été annulé (« reporté indéfiniment ») précisément le 25 mai 2006, jour de la catastrophe annoncée.

Ce test entrait dans le cadre du développement des armes atomiques de destruction de bunkers, tels que ceux que l’Iran est réputé avoir construit pour abriter des installations nucléaires militaires secrètes. C’est cette menace de conflit nucléaire, USA-Iran, que mon premier article du 11 avril mettait en exergue. Nous en avons discuté avec Michael Salla (désigné plus loin par les initiales MS) car nous habitions l’un à côté de l’autre. Son rôle fut éminent puisqu’il m’apprit l’existence de Divine Strake.

C’est alors que j’ai pu lier la date de l’alerte donnée psychiquement par des ETs aux motivations conjoncturelles de l’alerte, confirmées ensuite par un contact psychique avec des extraterrestres. Je connaissais depuis longtemps les motivations générales de l’existence des extraterrestres sur Terre (armes nucléaires), comme nous allons le voir tout de suite. Alors qu’il succède à l’information psychique du 7 avril (sur le 25 mai) reçue au cours d’une méditation nocturne à laquelle participa MS, son article du 9 avril sur les implications exopolitiques de l’emploi préventif de l’arme nucléaire des USA contre l’Iran vient à la suite mon article « sommes-nous une menace pour les civilisations extraterrestres ? », article du 1er avril (en anglais). Donc dans l’ordre chronologique : mon article, ma communication psychique, l’article de MS.

Si je décris les dessous de l’affaire c’est pour une raison simple. L’avenir sera très troublé. Les extraterrestres vont apparaître dans des conditions conflictuelles. Les gens vont se tourner vers les « experts ». Je souhaite seulement éviter qu’ils se trompent « d’experts » afin de sauver autant de vies que possible. On n’apprécie valablement quelqu’un que dans ses choix et ses actions.

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:14 am

Le fait qu’Exopolitics Institute (désigné plus loin par les initiales EI) publie mon article dans le numéro d’avril du Exopolitics Journal souligne l’intérêt qu’il porte à mes travaux. C’est d’ailleurs plus qu’un intérêt, ce fut une révélation puisque nous sommes là au coeur de l’exopolitique. MS me cite : « Pour commencer, j’invite le lecteur à prendre connaissance de l’article du chercheur français, Eric Julien (alias Jean Ederman) sur la relation entre tests d’armes nucléaires et observations d’OVNI ».

Le problème de fond vient de ce que NOUS SOMMES LES AGRESSEURS. Nous détruisons des pans entiers des réalités parallèles avec l’arme nucléaire. Combien de temps, à titre personnel, supporteriez-vous l’agression d’autrui ? MS poursuit : “Vraisemblablement des extraterrestres donneraient des avertissements à travers leur communication avec des individus et des officiels de gouvernement dans leurs interactions variées. Si ces avertissements restaient sans réponse alors les extraterrestres seraient forcés de prendre une série de mesures de défense fondées sur leur influence sur les décideurs et les institutions clés. De telles mesures pourraient aller jusqu’à un nombre coordonné de réponses extraterrestres pour prévenir l’administration Bush de lancer une guerre nucléaire préventive. Vraisemblablement, de telles réponses pourraient sérieusement miner la souveraineté et la liberté humaine ».

Combien de temps allez-vous négocier avec celui qui vous frappe ? MS, en fin diplomate, indique : « En conclusion, la recherche de Julien sur la menace posée par les armes atomiques aux extraterrestres fait apparaître l’urgence d’encourager ceux qui ont une quelconque influence sur les processus de décision politique pour éviter que l’administration Bush n’autorise une attaque nucléaire préventive contre l’Iran ».

Mais au moins, pour notre propre survie, nous progressons sur un point : « Le lien entre la paix mondiale et les civilisations extraterrestres devient plus clair de sorte que nous apprécions la vraie nature de la relation entre extraterrestres et armes nucléaires ».

Dans les commentaires de MS nous constatons la parfaite adéquation avec mon alerte, malgré la révision faite le 25 avril. Mais cet article date du 9 avril, c’est-à-dire avant le retour le 18 avril de sa femme d’un séjour de trois semaines en Amérique Centrale chez deux contactés mexicains. Angelika Whitecliff, dont la carte de visite est « Ambassadeur des extraterrestres », est devenue, après ma démission de ce poste, Directeur d’EI dont le mari, MS, en est le Président. Dans l’intervalle, un autre Directeur d’EI a démissionné, Ed Komarek.

Les anecdotes de l’Histoire sont importantes pour en comprendre les conséquences à long terme. Le comportement de MS a radicalement changé au retour de sa femme. Alors qu’il s’était montré très enthousiaste, ainsi qu’on vient de le voir (témoin de la méditation, rédaction du communiqué de presse, traduction de deux articles, et même préface de mon livre), il devint soudainement distant le 22 avril, alors que nous allions ensemble à un séminaire d’EI, invoquant la nécessité d’un « disclaimer » (une mention telle que « les propos appartiennent à leurs seuls auteurs ») apposé à mes articles sur le 25 mai. La raison ? Angelika Whitecliff avait reçu entre temps une communication psychique selon laquelle il ne se passerait rien le 25 mai, ou peut-être juste de nature symbolique.

Peut-on considérer l’annulation de Divine Strake comme la réponse symbolique à une alerte qui mettait ce test au centre de la « prédiction conditionnelle » ?

Sur quoi, en vérité, repose la dissociation publique de MS (alias EI) d’avec mes propos ? Sur la communication psychique de sa femme avec une entité invisible ! A l’inverse de la mienne que des faits scientifiques confirmaient – existence d’une comète en mai, croisement de l’écliptique le 25 mai, fragmentation cométaire – celle d’Angelika Whitecliff n’était confirmée par aucun indice. Pire, la motivation extraterrestre de ce que j’avais annoncé était logique et soutenue par les faits (Divine Strake prévue initialement le 2 juin - quelques jours après l’ultimatum extraterrestre - puis reporté le 10 mai au 23 juin - après mon annonce - et enfin annulé le 25 mai – jour de la catastrophe annoncée), mais soutenue aussi par MS (voir ci-dessus).

Lorsque Michael Salla parle de dissociation d’Exopolitics Institute par rapport à mes propos il n’insiste que très peu sur ma démission qui a surpris le milieu ufologique alors informé. J’ai démissionné de ma propre initiative ! Pour mémoire, je fus, avec Ed Komarek, sollicité par MS pour fonder EI en juillet 2005. Moins d’un an plus tard, les deux directeurs initiaux ne sont plus là. Ed Komarek représentait la vision « activiste » d’EI, tandis que j’en étais la vision « experiencer », (contacté par les ETs), Michael Salla représentant alors l’aspect « recherche universitaire ». La combinaison était intelligence mais elle a visiblement fait long feu. L’action se marie peu avec la recherche obsessionnelle de crédibilité.

De même, pour mémoire, j’ai été, jusqu’à preuve du contraire, le sponsor le plus généreux d’EI ($2000). En plus de cette somme, j’avais signé un contrat avec EI afin qu’il bénéficie de 30% de mes royalties sur la vente mondiale de mes ouvrages – La Science des Extraterrestres, Enfants des Etoiles et suivants. Ce pourcentage couvrait notamment les frais de recherche de traducteurs et d’éditeurs, et devait servir le développement d’EI. L’institut n’a trouvé ni traducteur, ni éditeur. J’ai tout de même laissé à MS $2000 de plus (soit $4000 au total) devant servir à payer une avance à des traducteurs qui n’ont jamais existé. J’ai finalement sollicité moi-même les ressources humaines nécessaires. A sa décharge, MS a réalisé la relecture de la version anglaise de la Science des Extraterrestres. Il a même écrit une préface qu’il conclue ainsi :

« Le livre de Julien offre des solutions profondes pour quelques-unes des interrogations les plus embarrassantes pour les physiciens, les chercheurs d’OVNI et ceux intéressés par les phénomènes paranormaux. Il offre un cadre conceptuel par lequel on peut comprendre immédiatement les aspects exopolitiques majeurs entre l’humanité et les visiteurs extraterrestres. (…) Ce livre deviendra rapidement un classique du fait de sa profondeur, de l’étendue des disciplines couvertes, de ses visions essentielles, et pour les solutions qu’il offre aux questions scientifiques et exopolitiques fondamentales.

Michael E. Salla, BSc., MA., PhD
Fondateur, Exopolitics Institute
www.exopoliticsinstitute.org
17 Avril 2006».

Le 17 avril, c’est la veille du retour de son épouse. Quatre jours plus tôt, mon ex-préfacier faisait un communiqué de presse d’EI sur le 25 mai. Quelle ne fut pas ma surprise de lire un message le 23 avril sur la liste yahoogroupes « prepare4contact » (créée par MS en vertu du Référendum Mondial que j’avais lancé trois ans plus tôt) au moment où j’allais annoncer ma démission d’EI. Je suis donc passé, de la part de MS, d’un « que penses-tu si l’on mettait un disclaimer au début de tes articles sur la prédiction ?» le 22 avril, à l’annonce publique le 23 avril d’un « je ne soutiens pas sa prédiction d’impact de comète dans l’océan atlantique », alors qu’il avait montré tant d’enthousiasme avant l’arrivée de celle qui allait lui faire faire une volte-face.

Je ne reconnaissais plus Michael qui écrivit : « Je pense que Eric a probablement capté psychiquement quelque phénomène de changement terrestre comme des éruptions volcaniques au milieu de l’Atlantique ou une partie du glissement de l’île de Las Palma dans l’océan générant des raz-de-marée. La comète est donc plus probablement un signe de ces changements destructifs plutôt que leur cause directe au travers d’un impact ».

Il savait pourtant que je venais de recevoir une date, et que celle-ci correspondait aux visions reçues trois ans plus tôt. Mais surtout, il venait d’écrire : « Si ces avertissements restaient sans réponse alors les extraterrestres seraient forcés de prendre une série de mesures de défense fondées sur leur influence sur les décideurs et les institutions clés. (…) Vraisemblablement, de telles réponses pourraient sérieusement miner la souveraineté et la liberté humaine (…) »

A l’échelle de 6,5 milliards d’habitants, quelques dizaines de millions de victimes ne représentent qu’un coup de semonce (moins d’1%). Mais c’est surtout l’alerte et son impact sur les consciences à travers les médias et Internet qui devait produire l’effet escompté. Il fallait donc des hommes courageux pour assumer cette alerte. L’histoire démontre l’obtention d’un résultat puisque, outre l’annulation de Divine Strake, les relations USA-Iran se sont brusquement améliorées après le 25 mai ! Nous voyons donc le changement brutal d’option chez MS. Nous sommes passés des « mesures de défense » à un simple « signe » des temps.

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:15 am

Le 24 mai, Angelika Whitecliff fait paraître sur la liste de discussion prepare4contact un texte « channelisé » (reçu d’une entité extraterrestre) intitulé « We need your consent » (« nous avons besoin de votre consentement »), reprenant les éléments essentiels du texte du Référendum Mondial écrit trois ans plus tôt par votre serviteur, à savoir une forme d’avertissement par des ETs ! Elle m’écrivit pourtant en privé qu’elle ne croyait pas à cette prédiction conditionnelle. Alors pourquoi un tel message ? Il y a alerte ou il n’y a pas alerte, c’est binaire. Son message indique que « les 30 prochaines années sont d’une grande importance car tout sera décidé dans cet intervalle. Vous avez plus de temps que vous ne le pensez et vous n’avez pourtant pas un moment à perdre. Décidez maintenant votre destin ou il sera décidé pour vous par les individus assoiffés de pouvoir qui se moque de vous ou de vos enfants ».

Outre la contradiction entre “vous avez le temps mais vous n’en avez pas”, qu’y a-t-il finalement à décider ? Sans parler du plagiat du message « Désirez-vous nous voir apparaître ? » connu dans le monde entier, que vient faire ce message « we need your consent » dans le débat sur le 25 mai ? Il s’agit, au mieux, d’une tentative de solution alternative au risque de tsunami géant annoncé par le premier communiqué d’EI ; au pire d’un écran de fumée des forces de l’ombre pour neutraliser toute action d’alerte. N’oublions pas que l’information m’avait été communiquée par des ETs bienveillants, puis confirmée par une faction rebelle (donc bienveillante pour nous) d’une civilisation hostile. Puisque trois ans de diffusion d’un référendum mondial en quinze langues dans plus de cent pays, touchant des millions de personnes, n’a pas décidé l’humanité à désirer l’apparition massive des extraterrestres bienveillants, comment ce texte noyé dans une foule de messages ferait autrement ?

Finalement, ces 30 ans pour voir venir les événements sonnaient comme une trahison envers l’humanité. En effet, d’après MS, son épouse a reçu un message télépathique de la part de baleines lui ayant affirmé, trois mois avant le 25 mai, l’apparition imminente d’une grande vague dans l’océan détruisant de nombreuses vies ! Les scientifiques savent déjà que les baleines sont capables de chants techniquement très évolués. Pourquoi pas la télépathie. Mais que l’on croit ou non à cette capacité télépathique, la contradiction d’Angelika Whitecliff était flagrante. Les baleines sont-elles ennemies de l’humanité ? Deux sources télépathiques opposées, mais un seul choix : l’inaction !

La conférence « Civilisations Extraterrestres & Paix Mondiale » organisée par le couple du 9 au11 juin, à laquelle je devais participer, arrivait à grands pas et peu s’étaient inscrits jusqu’à présent. C’était également le cas du séminaire « Multidimensionnal Ambassadors » ($1100 pour cinq jours) qui suivait aussitôt. Les frais engagés étaient importants. Il ne fallait donc pas risquer de se « ridiculiser » quelques jours avant. L’alerte au tsunami du 25 mai était pourtant l’occasion de démontrer la valeur authentique de cette conférence par une action exopolitique mondiale, non opportuniste mais courageuse. Exopolitics Institute a manqué son rendez-vous avec l’Histoire. Il a choisi sa bourse plutôt que la vie des autres. Que valent des millions de vies ? De mon côté, je n’ai rien demandé aux victimes potentielles des côtes Atlantiques, si ce n’est de se trouver à 300 mètres de haut ou à 150 kilomètres à l’intérieur des terres dans le pire des cas. Une série de cartes des zones à risques étaient même fournie sur savelivesinmay.com pour cibler au mieux les zones concernées.

Je fis donc une annonce publique de démission sur cette liste « prepare4contact » et celle d’Exopolitics Institute. Les décisions fondamentales de cet institut dépendaient désormais d’un « channel ». Je me dissociais donc de toutes les activités d’EI, y compris de la conférence à venir. MS s’empressa, en privé, de me laisser la porte ouverte dans l’hypothèse où quelque chose se passerait le 25 mai. Habitant juste à côté de Michael, je l’ai entendu demandé clairement et à plusieurs reprises à Angelika : « es-tu sûre ? ».

Deux jours plus tard, le 25 avril, MS faisait paraître un communiqué dans lequel il fut écrit que Exopolitics Institute se dissociait des propos d’Eric Julien et qu’en conséquence (sic) j’avais démissionné ! Là encore, l’opportunisme devint flagrant puisque l’initiative me revenait, chronologie des dates à l’appui. Il écrivit même :

« Les idées d’Eric ont une grande signification exopolitique, toutefois sa prédiction dans l’Atlantique fut quelque chose que je ne pouvais soutenir dû au manque de preuves fermes pour ses conclusions. En conséquence, j’ai autorisé un communiqué de presse pour l’article d’Eric afin de promouvoir la conscience de ses recherches et sa signification exopolitique ».

M.S. ne me soutient pas mais fait paraître un communiqué de presse signé MS et EI. Curieux ! Mais où est la décision collégiale des directeurs d’Exopolitics Institute ? On voit immédiatement que son argument ne tient pas et fait surgir son mode de gouvernance. Il a rédigé le premier communiqué de presse (mais je l’ai financé) pour promouvoir indirectement la conférence à venir. Il fallait faire un peu de bruit pour EI, mais pas trop. Quant à la promotion de mes écrits, beaucoup ont constaté que je n’ai pas eu besoin d’EI pour le faire. Le site savelivesinmay.com, aidé de personnes courageuses et intègres, fit plus de 10 millions de hits en quelques jours, et ce, malgré l’abandon brutal de MS au milieu du guet (il avait amicalement commencé à m’aider à créer un site, puis me lâcha au moment crucial).

MS demande des preuves fermes pour mes conclusions. Soit. Mais quelle preuve ferme MS a-t-il de l’existence des ETs ? Alors qu’il répond aux ufologues que c’est leur rôle de fournir ces preuves - malheureusement soustraites à la vue du public dit-il lui-même - et que son propre rôle se borne à présenter des faisceaux d’informations présentant un schéma exopolitique d’ensemble, je réponds que les preuves formelles du risque élevé d’un impact de comète et d’un tsunami géant ont été soustraites à la vue du public. De plus, personne n’aurait eu besoin de MS pour être averti, pas plus que de moi d’ailleurs, dans l’hypothèse d’une annonce officielle.

La vérité est qu’aucune certitude scientifique interdisait que cet événement ait lieu. Au contraire ! C’était la première fois que l’humanité croisait d’aussi près une comète, fragmentée en 1995, dont LA FRAGMENTATION DEMEURE INEXPLIQUABLE ! Le risque était apparemment faible mais pas inexistant.

De même, les chances que Divine Strake soit annulées, précisément le 25 mai, étaient faibles mais non inexistantes. C’est pour cette raison que j’ai parlé de prédiction inévitable (mais conditionnelle). Qui avait imaginé par avance une telle décision ? Qui aurait parié sur le réchauffement soudain des relations diplomatiques entre les USA et l’Iran ?

Ce qui fut incroyable était que j’ignorais l’existence même de cette comète SW-3 au moment de la réception psychique de la date, pas plus que la date du croisement de l’écliptique (25 mai). En ajoutant à cela l’existence de deux crop circles explicites, la possibilité de pluie de météorites Herculides Tau vers le 25 mai - d’abord très improbable pour les savants, puis soudain prévue - sans oublier l’exercice au tsunami de la FEMA du 23 au 25 mai, et je passe le nombre de rêves prémonitoires d’autrui que MS entendit lui-même, les éléments de preuve s’accumulaient au fil des jours. Il faut savoir que Michael me fournissait régulièrement des emails venant des quatre coins du monde confirmant ou tendant à confirmer cette « prédiction ». La vérité est autrement plus prosaïque. Michael Salla eut peur du risque financier pour sa conférence, comme pour sa future crédibilité. Sa dissociation n’a rien à voir avec une quelconque démarche universitaire.

Souvenez-vous que j’avais conclu mon article paru dans le numéro d’avril d’Exopolitics Journal « sommes-nous une menace pour les extraterrestres ? » par :

« Comme nous l’avons vu, nous sommes une menace pour les extraterrestres et ils n’accepteront probablement pas l’usage des armes nucléaires. N’importe quelle guerre impliquant une confrontation nucléaire telle que l’Iran pourrait engendrer une réponse extraterrestre contre l’humanité qui menace collectivement des civilisations extraterrestres. (…) Des extraterrestres capables de tant d’exploits doivent sûrement avoir la puissance pour détourner un corps céleste vers la Terre ainsi que l’on prédit de nombreux prophètes et comme l’a décrit Immanuel Velikovsky. Est-ce ainsi que les extraterrestres répondront à la menace posée par l’emploi d’armes nucléaires par l’humanité ? ». Ce texte devait initialement paraître dans le N° 2 d’Exopolitics Journal en Janvier 2006. Il était même disponible en français depuis des mois sur des sites français.

MS semble être un remarquable équilibriste. Il écrivit dans son communiqué public du 25 avril :

« Utilisant l’analyse d’Eric, j’élaborai la possibilité qu’un impact d’astéroïde pourrait être utilisé pour arrêter une telle guerre nucléaire. Cela m’apparut une conclusion logique basée sur une évaluation d’une hypothétique menace qui pourrait être utilisée par les extraterrestres surveillant les événements politiques sur Terre ».

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:16 am

J’ai failli en perdre mon souffle. « Conclusion logique » mais « pas assez de preuves » ? Sur quoi établit-on une conclusion logique ? Quelque chose a dû m’échapper. MS écrivit en effet : « tandis qu’il est un fait que la comète Schwassman-Wachman passera relativement près de la Terre de mi-mai à fin mai, et que cela pourrait causer une pluie de météorites, il n’y a pas de sources indépendantes fiables soutenant la prédiction d’Eric d’un impact dévastateur qui est basée sur ses propres expériences extraterrestres en relation avec la prédiction ».

Sachez qu’il n’y a pas de sources indépendantes fiables qui ait décrit la Relativité Absolue (dans la Science des Extraterrestres), pourtant reconnue par une partie de la communauté scientifique comme novatrice, pertinente et globale. Sachez aussi que MS a souhaité préfacer cet ouvrage (voir plus haut) basé sur mes propres expériences extraterrestres. Sachez aussi qu’une pluie de météorites a été confirmée quelques jours avant le 25 mai, alors que les prévisions antérieures donnaient une très faible chance qu’elle ait lieu. Et elle a eu lieu conformément à ce que j’avais indiqué ! Il fallait donc simplement chercher les sources indépendantes fiables. Bref, faire son devoir de chercheur plutôt que de s’en remettre à un channel.

Fig.1. Prediction of meteor shower radiant associated with Comet 73P/Schwassmann-Wachmann 3



Lorsque M.S. « élabore la possibilité qu’un impact d’astéroïde pourrait être utiliser pour arrêter une telle guerre nucléaire » alors que j’en parlais depuis des mois et que nous habitions à moins de 5 mètres l’un de l’autre, il est inutile de développer plus avant les méthodes de MS. La récupération ira plus loin encore dans un petit article écrit le 29 mai sur Aljazeera, après l’annulation de Divine Strake. Dans un communiqué MS écrit  : « La première guerre préventive au monde a été écartée indéfiniment, et les sujets exopolitiques débattus pour la première fois dans le domaine public ont un impact sur le processus politique dû à la diffusion large d’analyses exopolitiques variées ».

A nouveau, j’ai failli m’étrangler. Les lecteurs de Michael Salla doivent comprendre que, si MS n’avait pas écrit ses « analyses », lues par quelques milliers d’internautes, nous aurions eu une guerre préventive nucléaire.

En revanche, l’alerte mondiale au tsunami géant (dû à l’intervention d’extraterrestres hostiles), parue (indirectement) à la télévision sur CNN aux USA, sur des télévisions nationales au Canada, au Moyen-Orient (Al-Jazeera) ou au Maroc par exemple, dans des grands journaux comme Der Bild (12 millions de lecteurs) en Allemagne, MK (2,2 millions) en Russie, Sabah (1 million de lecteurs) en Turquie, Blikk (1 million de lecteurs) en Hongrie ou Aujourd’hui (50.000 lecteurs) au Maroc, ou encore les passages sur les radios nationales comme Coast to Coast (9 millions d’auditeurs), X-Zone Radio, Mancow show ou James Jancik show (représentant des millions d’auditeurs) pour n’en citer que quelques-uns, sans compter les dizaines de milliers de sites, de forums ou de blogs sur la planète, cette alerte (et non pas cette « analyse ») n’a pas semblé être le véritable élément déclencheur de ce mouvement de recul de la part des autorités à en croire « l’analyse » de MS. Chacun peut voir ici la tentative de récupération d’un événement par EI qui a été pourtant publiquement renié par EI !









Bien entendu, l’article d’Aljazeera, ne connaissant pas la réalité des faits, termine par l’annonce de la conférence sur les extraterrestres et la paix mondiale. Nous voyons ici le glissement opéré. EI s’approprie la problématique nucléaire, tire sur son auteur et célèbre bientôt la paternité de la paix sur Terre en ayant soigneusement évité les risques de l’engagement public.

Lorsque M.S. écrit que EI est “une organisation à buts non lucratif dédiée à l’analyse universitaire de sujets exopolitiques », et qu’en conséquence cette organisation ne peut apporter son soutien à ma démarche, il oublie tout simplement les cinq autres points (sur six) des buts d’EI :

promouvoir la conscience et la compréhension de toutes les preuves concernant les races extraterrestres et leur impact social, économique, culturel et les processus politiques. Cette alerte fut l’occasion de prendre conscience de l’impact social, économique, culturel et politique des extraterrestres.
promouvoir une coopération pacifique avec les extraterrestres dont les preuves suggèrent qu’ils sont alignés sur l’avancement de la paix globale, du renforcement et de la souveraineté humaine. Cette alerte me fut transmise par des extraterrestres bienveillants dans le but de sauver des vies et d’établir une paix durable. Divine Strake a été annulé et les relations USA-Iran se sont améliorées après le 25 mai dans le sens de la paix.
Assister à la diffusion publique de technologies dont la preuve suggère qu’elle est d’origine extraterrestre. Sans objet ici.
Promouvoir la révélation totale et publique à travers la libération accélérée de toutes les preuves concernant la présence extraterrestre en termes d’histoire, d’accords, de technologies et d’activités. L’énergie déployée pour rendre publique l’alerte lancée par les extraterrestres bienveillants contribuait largement à la révélation totale et publique de leur présence sur Terre. L’annulation de Divine Strake est un début de preuve.

Autrement dit, EI a trahit ses propres buts et il est à craindre que ce rendez-vous manqué n’hypothèque lourdement toutes initiatives à venir.

C’est alors que Michael Salla invoque d’autres possibilités dans l’article paru sur Al-Jazeera. Quels autres moyens les ETs peuvent-ils utiliser pour faire infléchir une politique de guerre nucléaire préventive ?

Michael Salla a également publié un article le 29 mai, après la date de l’alerte, dans lequel il fait mention du succès de celle-ci :

« De mon point de vue, le fait que Divine Strake ait été indéfiniment reporté le 25 mai signifie qu’il y a eu un changement très significatif de politique. L’option de guerre nucléaire préventive contre l’Iran a été très probablement repoussé indéfiniment ou complètement retiré en tant qu’option politique. Le fait que cela se soit produit le 25 mai lors de ce fameux « Jour du Destin » indique que les décideurs politiques furent très inquiets des réponses extraterrestres possibles aux plans de guerre nucléaire préventive ».

Dans son communiqué du 25 avril MS avait écrit à mon propos : « Il est hautement motivé par de profondes inquiétudes pour sauver autant de vies que possible dans ce qu’il croit être de façon sincère une catastrophe planétaire imminente autour du 25 mai à moins qu’il n’y ait un changement brusque dans les plans US de lancer une guerre nucléaire préventive ». MS avoue lui-même le caractère conditionnel de la « prédiction », puis rejettera plus tard l’idée que ce fut possible.

Pour se démarquer, MS dit en effet : « certaines de ces réponses (possibles des extraterrestres) ont été données dans l’article d’Aljazeera du 29 mai, « US et Iran : la vérité est ailleurs », où je décris un nombre d’options qui pourrait être utilisées par les extraterrestres pour affecter la politique à l’opposé d’une frappe de comète prédite par Julien ».

Que dit l’article de Ahmed El Amraoui ? Que ces options proposées par MS sont au nombre de trois :

Les ETs peuvent retirer les responsables de leur position de pouvoir ou influer directement sur la capacité de projeter ses forces militaires autour de la planète.
Les Ets peuvent désactiver les systèmes armes nucléaires avant leur déploiement et leur possible emploi ainsi que cela se produisit à Malmstrom (Montana, USA) en 1967 pour rendre inopérante la politique de guerre préventive.
Ils peuvent également donner des avertissements de futures actions imminentes si cette politique est promue aux US.

A aucun moment il n’est dit COMMENT les ETs procèderaient dans chacune des hypothèses présentées ! Simple « oubli », ou question embarrassante ? L’explication scientifique du danger des armes nucléaires pour les ETs, qui n’étaient vues jusqu’à présent par la communauté ufologique que comme une anomalie bénigne, vient justement de celui (Eric Julien) qu’on « évince » en oubliant d’ailleurs de préciser qu’il a démissionné de son propre chef d’Exopolitics Institute, non pas parce que les directeurs d’EI en ont décidé (pour autant que ce fut le cas), ce que j’ignorais, mais à cause de l’attitude irresponsable, car criminelle, de son président qui n’a compris ni l’enjeu, ni les priorités du 25 mai.

La réalité est que le pouvoir des ETs est limité dans ce monde physique, presque autant que nous le sommes. Neutraliser une ogive isolée ne signifie nullement que l’on a la capacité d’en neutraliser 6000 (parc nucléaire US minimal). Pour préserver l’équilibre vital du monde, agir aux US, implique pour les ETs de faire de même dans les autres nations. La paix mondiale, ce dont s’enorgueillit EI, serait à ce prix. Imaginez que les américains, peuple le plus riche du monde, soient complètement désarmés, et non les russes, ni les chinois, ni les autres. Combien de mois la paix durerait-elle ? Les ETs auraient donc dû désarmer plus de 15000 têtes nucléaires dans le monde.

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:16 am

Cette neutralisation isolée de Malmstrom (point 2) constituait en soi un avertissement (point 3) mais certainement pas un exemple reproductible à l’infini. Dans le cas contraire, les ETs auraient tout simplement déjà détruit tout l’arsenal américain, russe, chinois, français, anglais, indien, pakistanais et israélien sans rien demander à personne. S’ils ne l’ont pas fait AVANT les essais nucléaires des années 50/60, ni APRES, c’est bien parce qu’ils ne le pouvaient pas.

Il y a une différence entre surprendre des bases isolées comme Malmstrom ou Minot et une opération de grande envergure qui mettrait immédiatement tout le monde en alerte, induisant ainsi un risque énorme pour les ETs. C’est un peu comme braquer une banque en pleine campagne quand personne ne s’y attend, et braquer toutes les banques des grandes villes dans un laps de temps déterminé. Rapidement la police sera sur les dents et déploiera des moyens lourds aux endroits stratégiques. Il s’agit de la même action, mais pas de la même échelle ! A situations différentes, réponses différentes. Il serait naïf de penser que les militaires sont totalement démunis face aux OVNI.

Nous voyons donc qu’en méconnaissant les forces et les faiblesses des ETs on peut se fourvoyer sur leurs mécanismes de décisions et d’actions, objets même de l’exopolitique, et faire donc des erreurs fondamentales d’appréciation. N’oublions pas que cela fait 60 ans que les OVNI survolent les sites nucléaires, ET que les hommes poursuivent leur politique atomique. Mon article du 25 juin 2006 en développe plusieurs aspects. 60 ans d’avertissements ! Et l’on s’étonne qu’ils passent à l’acte ? Ce n’est pas parce qu’on découvre un sujet qu’il vient d’apparaître.

S’agissant encore de compréhension du sujet, les ETs agissent essentiellement sur les ondes - effet visible de la nature fractale du temps qu’ils maîtrisent – et manipulent ou affectent les ondes de choc d’un impact, le train d’onde d’une vague, les séismes, etc. Bref tous phénomènes vibratoires, y compris et surtout les ondes électromagnétiques. Le tsunami géant a donc été apaisé in situ, c’est-à-dire dans l’Atlantique, et sur les fragments cométaires.



Une comète à redécouvrir.

J’ai lu ici et là de grands effets de manche sur l’improbabilité d’un impact, sur la composition des comètes, ou sur le comportement stratosphérique des fragments. Cette débauche d’affirmations ne laissait bien entendu pas la place au débat sur la connaissance réelle des comètes, que tant de gens disaient connaître alors même que nous venions de recevoir les premiers fragments cométaires de notre histoire (Tempel 1) de la mission Deep Impact en janvier dernier ! Qui a lu les résultats scientifiques ? Beaucoup ont été ébahis par l’ignorance et le suivisme moutonnier des commentateurs répétant à l’envi les mêmes « certitudes ». Mais, rassurez-vous, il n’y a pas qu’en astrophysique que bêlent les moutons.

Tout, jusqu’alors, était basé sur un modèle (boule de neige sale), celui de la glace qui fond au soleil, formant le panache caractéristique des comètes. Mais il pourrait être faux, complètement faux. « Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison » disait un humoriste français. En effet, un autre modèle tout aussi valable (mais plus pertinent), celui d’un univers électrique, fait de plus en plus d’ombre à un modèle cosmologique standard vieillissant, perclus de contradictions, sauf dans l’esprit de ceux qui s’accrochent à leur fauteuil et à leur rente intellectuelle.

Dans ce nouveau modèle, « les comètes sont des corps électriquement chargés en mouvement sur des orbites elliptiques dans un champ solaire électrique. Ce mouvement explique pourquoi les comètes se déchargent lorsqu’elles approchent le soleil, produisant une queue visible. Beaucoup de comètes sont des roches solides avec une surface sèche. Les caractéristiques rigoureusement définies des noyaux cométaires disent clairement qu’elles ne sont pas des « boules de neige sales » se sublimant au soleil ».

La mission américaine Deep Impact a ramené en janvier dernier des documents et des échantillons après qu’un module ait percuté la comète 9P/Tempel 1 en juillet 2005 pour produire des débris analysables. Les sceptiques affirmeront que de la glace a bel et bien été trouvée sur la surface de cette comète et l’annonce en a été faite en février 2006. Mais quelle quantité ?



Un petit « détail » vient embarrasser les tenants de la thèse officielle : « en analysant les données et images prises avant impact, les scientifiques de Deep Impact ont détecté de la glace dans trois petites zones sur la surface de la comète Tempel 1 (voir ci-dessous). C’est la première fois que de la glace a été détectée sur le noyau, ou le corps solide, d’une comète. (…) Ces résultats montrent qu’il y a de la glace sur la surface, mais pas beaucoup et définitivement pas assez pour rendre compte de l’eau que nous voyons surgir dans la queue (le nuage de gaz et de poussière qui entoure la comète. (…) nous pouvons donc fermement conclure que l’essentiel de la vapeur d’eau qui s’échappe des comètes est contenu dans des particules de glace trouvées sous la surface ».


Première remarque : la vapeur d’eau est invisible. De plus, nous voyons nettement sur l’image ci-dessus le caractère solide de la comète. Le lecteur attentif notera que les savants décrivent la queue cométaire par les termes « gaz et poussière », mais pas par « eau » ! L’équipe scientifique indique d’ailleurs : « en utilisant la cartographie imagée et spectrale du côté de l’impact de la surface de Tempel 1, l’équipe remarqua que les zones de glace en surface représentaient seulement 0,5% de la surface observée totale ». La photo ci-dessus en atteste.

Les scientifiques avouent même que : « parmi les missions cométaires précédentes, les observations les plus notables vinrent de la mission Deep-Space-1 vers la comète Borrely, qui rechercha en vain la preuve de la présence de glace d’eau et autres sources volatiles sur la surface de la comète. Des observations terrestres de possible noyaux dénudés ont également échoué à trouver une preuve claire d’eau glacée en surface. (…) L’eau glacée et la vapeur d’eau que l’équipe avait déjà trouvé dans les analyses des matériaux éjectés lors de l’impact du 4 juillet doivent être issues de la glace située proche de, mais pas sur, la surface de la comète ».

Outre le fait qu’une idée reçue (comète = boule de neige sale) vient d’être balayée par des mesures, la question essentielle est de savoir comment la glace souterraine s’échappe de la comète alors que la surface en est quasiment dépourvue ? N’oublions pas qu’il a fallu un impact à Tempel 1 pour libérer de l’eau glacée. Donc, non seulement les comètes ne sont pas des boules de neige sales, mais en plus elles sont rigides, facteur déterminant pour les effets d’un impact sur Terre. Vous penserez sûrement au réchauffement de surface et au dégazage. Pourquoi pas. Mais d’où vient le gaz à l’intérieur d’un caillou voyageant au beau milieu du vide interplanétaire ? Peut-être n’y a-t-il tout simplement pas de gaz fixé naturellement au sein d’une comète ! Il serait alors généré par des décharges électriques !



Ce qui a surpris la communauté scientifique fut la vitesse à laquelle la comète SW-3 s’est fragmentée en approchant de la Terre. La raison pour laquelle les comètes ont une queue est la même que celle qui explique techniquement la fragmentation de SW-3 en des termes bien moins improbables qu’un effet thermique ou un impact d’astéroïde isolé, ainsi que je l’avais mentionné dans mes articles précédents. En reprenant l’idée d’univers électrique, l’équipe du site thunderbolt.info explique clairement ce qui se produit dans un article du 5 mai 2006 :

« La fragmentation et la désintégration illustrent les mêmes forces dynamiques observées dans les éruptions « surprenantes » des comètes. Les sursauts électriques et la désintégration complète sont simplement affaires de degrés dans la décharge ou de l’éclatement d’un condensateur, qui est exactement ce qu’est une « une comète active » dans l'interprétation électrique.

Un condensateur (…) stocke une charge électrique entre des couches de matériau isolant. C’est ce qu’une comète se déplaçant à travers des régions charges variables fera - elle stockera la charge électrique. Un noyau de comète peut être comparé à un matériau isolant, le diélectrique, dans un condensateur. Pendant que la charge s’échange entre la surface de la comète et le « vent » solaire (en réalité un plasma électriquement actif), de l'énergie électrique est stockée dans le noyau sous la forme d’une polarisation de la charge. (…) Exactement comme peut éclater un condensateur quand son isolation subit une rapide altération, une comète peut faire parfaitement la même chose (la charge dépasse alors la capacité du diélectrique).

Comme l’a suggéré le théoricien électrique Wallace Thornhill, « les comètes se brisent en morceaux non parce qu'elles sont des morceaux de la glace « chauffant » au soleil, et non parce qu'elles sont des agrégats lâches de plus petits corps, mais en raison de la décharge électrique de leur noyau ».

La mission Swift démontre d’ailleurs largement la pertinence de ces propos puisque elle cherche à mesurer l’émission de rayons X par la comète. Le Goddard Space Flight Center de la NASA indique : « les scientifiques pensent que des rayons X sont produits à travers un processus appelé échange de charge dans lequel des particules hautement (et positivement) chargées venant du soleil, à qui il manque un électron, capture des électrons des éléments chimiques de la comète ».

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:17 am

Ce petit développement un peu technique a pour but de faire comprendre un mécanisme simple qui correspond à merveille aux caractéristiques électromagnétiques des OVNI qui ont alors la faculté de modifier le champ électrique d’une comète comme SW-3 en 1995 pour la fragmenter ! N’oublions pas que la fragmentation de SW-3 survint deux mois après l’apparition de deux crop circles d’avertissement (« Terre manquante », et « Astéroïde »). N’oublions pas non plus qu’en 1995, tout comme en 2006, nous sommes précisément dans la période la plus basse de l’activité solaire. Le rôle joué par le champ électrique de notre étoile demeure donc secondaire, tandis que la fragmentation fut intense en approchant de la Terre lors de ces deux périodes (1995 et 2006).

Encore une fois, compte tenu de la nature du temps, les ETs ont la capacité de voir dans le futur les choix potentiels de nos descendants. J’ai donné la preuve, dans un article précédent, de cette capacité de voyage dans le futur (crop circle « Galaxy »). C’est pourquoi la fragmentation de SW-3 eut lieu en 1995, à la suite de la décision du lancement du programme Guerre des Etoiles, pour une décision prise en 2006 (annulation de Divine Strake), précisément au moment d’une nouvelle fragmentation de SW-3 lors de son passage au plus près de la Terre ! Quelles sont les chances pour qu’une telle coïncidence survienne de façon hasardeuse ?


L’alerte devient officielle.

Il est étrange de constater combien les appels du pieds se sont multipliés entre le premier communiqué de presse du 13 avril et le 25 mai. Prenons l’exemple de New Scientist qui publie le 12 mai un article sur le risque de tsunami lors des impacts d’astéroïdes.




National Geographic publie un article sur les éruptions spectaculaires de volcans sous-marins le 24 mai, veille du jour annoncé.





Les exemples médiatiques ne manquent pas. Parmi les faits étranges on notera qu’aucun crop circle, contrairement aux années précédentes, n’apparut avant le 25 mai en 2006. Le Secrétaire d’Etat au Trésor au USA, Peter Gross, a réellement démissionné de son poste avant l’événement annoncé, exactement comme cela se produit dans le film Deep Impact.

Une série de messages anonymes, apparemment issus de personnels de services secrets, prévient de l’approche de fragments de comète qui devraient percuter l’océan Atlantique. En voici un extrait :

« Avertissement urgent d’un officier des services de renseignement de la Navale à propos d’un impact de comète imminent et d’un possible tsunami affectant les côtes Est. (…) Notre gouvernement a été briefé quotidiennement à propos des probabilités relatives à un tel impact, puis lorsqu’il devint plus évident qu’un tel impact devrait probablement avoir lieu entre le 24 mai et le 27 mai, l’administration s’opposa aux suggestions d’une notification publique pour des préparatifs immédiats avec un blackout médiatique. Le personnel des services de renseignement de la Navale ont également été interdits de discuter de ce problème, même avec les membres de leur propre famille. (…) le risque d’un tsunami majeur est extrêmement élevé et la vie (des américains de la côte Est) est en conséquence en grand danger ».

On pourra bien entendu rétorquer qu’il est facile de lancer une telle rumeur sur Internet sans assumer, ni décliner son identité. En revanche, parmi mes contacts il en est un qui m’assura être en relation avec un agent des services secrets américains. Il m’indiqua que des préparatifs non officiels étaient en cours. Le 5 mai, il en mentionna explicitement deux d’entre eux : départ de nombreux navires de guerre américains (50% de la flotte dont le USS Enterprise) et stockage de vivres dans les bunkers sur la côte Est.

Ce même agent secret lui signala qu’une fenêtre de 48 heures autour du 25 mai 2006 à minuit était ouverte pour un impact dans l’Atlantique au sud des Açores. Voici le message (traduit) qu’il m’adressa : « Je viens de recevoir un appel de l’agent des services secrets aux US – source régulière et crédible qui a des contacts similaires…important (fragment) arrivant à 45 degrés à 11 miles par seconde sud des Açores – date prévue…moment exact incertain, mais fenêtre du 25-27 mai – objet d’environ 1,5 tonne. Aussi…confirmation que les bunkers de la côte Est ont été restockés et sont maintenant opérationnels sous le prétexte de l’exercice au tsunami Pacific Peril du 23-26 mai… ».

Une erreur a dû se glisser au moment de la frappe car un fragment d’une tonne et demi est un petit fragment. Du reste, dans la version originale il y a un espace en trop après le 1.

Le 24 mai, mon contact britannique m’écrivit un nouveau message : « j’ai reçu un autre appel ce soir de notre source aux US…l’objet en question est encore en route pour percuter l’Atlantique dans les prochaines 24 heures ou plus…ils pensaient qu’il pouvait ricocher sur l’atmosphère…mais ils pensent que cela ne sera pas le cas…donc attendons pour un « splash down »…selon l’activité volcanique nous aurons comme vous le savez, bien sûr, la taille du tsunami ».
 
Pour que le lecteur mesure la crédibilité de la source, il y eut dans la même période en juin l’exercice naval géant dans l’Atlantique rassemblant 21 nations et les principaux bâtiments de guerre des Etats-Unis, et l’exercice Obsidian du 19 juin rapporté par le Washington Post (le 4 juin) dans un article intitulé « back to the bunkers ». Cet exercice rassemblait pour la première fois de l’histoire plus de 4000 personnels de plus de 50 agences gouvernementales dans des bunkers sur la côte Est pour tester pendant quelques jours la continuité du gouvernement américain dans l’hypothèse d’une catastrophe géante. Il n’y a donc aucune raison pour que l’information selon laquelle des fragments cométaires allaient frapper l’Atlantique entre le 24 et le 26 mai 2006 soit fausse. Du reste, elle était corroborée par une source scientifique indépendante ayant indiqué qu’une pluie de météorites frapperait la Terre à partir du 22-23 mai (voir plus haut).

Parmi les nombreuses personnes par le monde qui ont enquêté sur les signaux d’alerte émanant de diverses sources – elles ne sont bien sûr pas exhaustives ici - on compte Kent Steadman, webmaster du site cyberspaceorbit.com. Il présenta un message fort intéressant du 25 mai qu’il reçut vers 14 heures : « R. vient de poster cet après-midi qu’elle a la 3ème confirmation d’un militaire (…) toute l’histoire pue…et maintenant ce soir ils ont une sorte d’exercice d’évacuation à Washington DC ».

En effet, je reçus moi-même un appel le matin du 25 mai m’indiquant que les membres du congrès américain venaient de recevoir un mémo les alertant d’un « exercice d’évacuation » pour les heures à venir ! Cette information est parue sur la liste de discussion Craiglist, très connue aux USA, puis elle a subitement disparu.

Mais Michael Salla a raison de dire que : « le fait que ceci (l’annulation de Divine Strake) se produisit le fameux « Jour du Destin » indique que les décideurs politiques étaient très inquiets à propos de possibles réponses extraterrestres à l’encontre d’un guerre nucléaire préventive».

Ils étaient en effet si inquiets qu’une étrange annonce est apparue sur CNN le 23 mai, deux jours avant le « Jour du Destin ». Les téléspectateurs purent lire sur le bandeau défilant en bas de l’écran de télévision : « PREPARE, PREPARE, PREPARE » à propos d’un nouveau type « d’ouragan », dont un responsable du NOAA (Ed. Rappaport) expliqua qu’il concernait l’ENSEMBLE de la côte Est des USA, y compris pour les états du Nord n’ayant JAMAIS connu d’ouragans, d’ici au 30 mai, c’est-à-dire AVANT la saison des ouragans, et alors qu’AUCUN ouragan n’était en vue ou prévu ! Ce nouveau type d’ouragan portait le curieux nom de « sploch model » ! Au fait, quel bruit un caillou en tombant dans l’eau ?

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:17 am

Ce qui marqua certains de mes correspondants fut le ton et la fermeté du regard de cet officiel du NOAA face à la caméra lorsque ce responsable insista sur cette alerte incluant : « tous types de situations, y compris celles auxquelles on ne s’attend pas ».

Ainsi, les autorités américaines avaient leurs propres informations de catastrophe imminente dans la période que j’avais indiquée.

Après que l’UNESCO ait organisé un exercice Pacific Wave le 16 mai 2006 impliquant la simulation d’un énorme tsunami dans le Pacifique pour le compte de plusieurs Etats, y compris les USA, l’exercice Pacific Peril prévu précisément du 23 au 25 mai 2006 par la FEMA (Federal Emergency Management Agency) participa fortement à l’idée que le gouvernement américain prenait l’alerte mondiale très au sérieux. Le communiqué de presse émis par la FEMA le 8 mai 2006, c’est-à-dire un mois APRES le lancement de l’alerte au tsunami géant, au moment précis où la fragmentation de SW-3 s’accélérait de façon inexplicable, décrit exactement les conditions de l’alerte réelle du 25 mai : « Le scénario de l’exercice postule un séisme catastrophique qui entraîne un tsunami géant qui dévaste les communautés du littoral pacifique de la Colombie britannique au nord de la Californie. »
Cet exercice annonçait bien sûr le Pacifique en guise de théâtre d’opération du drame simulé. En effet, la panique aurait envahi les populations nord-américaines si l’océan Atlantique avait été annoncé en concordance avec la « prédiction conditionnelle ». On notera que l’exercice concerne des milliers de kilomètres de côtes, comme l’alerte que j’avais lancée. L’essentiel vient de ce que la décision de lancer un tel exercice, généralement planifié longtemps à l’avance, fut prise après l’alerte mondiale du 25 mai. Quelle place tient le hasard lorsque date, thème, échelle et chronologie sont corrélés ?
Lorsqu’on sait que des exercices avaient pareillement été prévus par la FEMA pour le 11 septembre à New-York (simulation d’une attaque) ou à Oklahoma City (simulation d’une attaque) le 19 avril 1995 (explosion d’un bâtiment fédéral), on est en droit de se poser de légitimes questions. Il en fut de même à Londres début juillet 2005 (simulation d’une attaque). A chaque fois la simulation s’est transformée en drame réel. Ayant été convoqués à l’avance pour un exercice, les personnels de la FEMA n’eurent aucun mal à se rendre sur les lieux. Dans le cas qui nous occupe, la choix de la côte Pacifique s’explique très simplement : ces personnels auraient péris sur place (Atlantique) en cas de tsunami géant. Mieux valait se préparer dans des conditions aussi proches de la réalité que possible tout en se maintenant disponibles à seulement 5 heures d’avion de là, c’est-à-dire très au-dessous du temps de réponse à l’ouragan Katrina en Lousiane. Quoi qu’il en soit, bien que de nature différence, le 25 mai était aussi une attaque potentielle !


Les faits réels autour du 25 mai 2006.

Lorsqu’on superpose les signes précurseurs des alertes simulées (FEMA) ou réelles (NOAA), des évocations explicites (annonce d’une pluie de météorites) ou non (New Scientist, National Geographic , etc), plus tout un ensemble de signaux oniriques reçu des quatre coins de la planète, on ne peut s’empêcher de prendre très au sérieux l’alerte qui avait été lancée le 13 avril par communiqué de presse.

Des faits sont d’ailleurs venus confirmer la réalité du danger. A divers degrés, des phénomènes ont été observés. Il y en a trois catégorie : les météorites, les séismes et les vagues géantes.

1) Les météorites.

« Nous aurions été avertis par la NASA s’il y avait le moindre danger », ai-je souvent entendu. J’ai tenté d’expliquer qu’il y avait peu de chances que ce soit le cas. L’ironie du sort a voulu qu’une météorite percute la Terre en Norvège le 7 juin 2006, moins de 15 jours après le 25 mai. Le commentaire de l’article est édifiant : « Ã˜degaard (nom de l’astronome norvégien) semblait surpris par le fait qu’aucun astronome dans le monde n’était conscient que cette météorite venait sur nous ».





Cette anecdote passerait inaperçue si l’astéroïde en question n’avait pas eu la puissance de la bombe d’Hiroshima comme le signala initialement l’astronome norvégien. « C’est simplement exceptionnel. Je ne peux pas imaginer que nous ayons eu un impact de météorite aussi puissant en Norvège dans les temps modernes » confessa l’astronome Røed Ødegaard.

Cet impact eût lieu à 2h05 du matin le 7 juin 2006, c’est-à-dire le 06/06/06 aux USA d’où est partie l’alerte. Il est inutile de rappeler ce que j’avais indiqué à propos du symbole 666 du calendrier Julien dans mon dernier article publié avant le 25 mai. La fondation de recherche géophysique et sismologique NORSAR a enregistré un puissant son et des perturbations sismiques à 02:13.25 du matin à leur station de Karasjok. Comme le « hasard » fait bien les choses, le fragment S, dont j’avais dit qu’il constituait le vrai danger avec ce qui le suivait, croisait précisément la trajectoire de la Terre au niveau du plan de l’écliptique.





Bien sûr, beaucoup s’empresseront d’ajouter que cette annonce a été relativisée par un second article du 16 juin présentant des excuses pour l’annonce exagérée de l’impact de cette météorite. Cet article mentionne un Professeur de l’Institut d’Astrophysique Théorique de l’université d’Oslo, Kaare Aksnes.



Une phrase a retenue mon attention : « Aksnes continue d’expliquer qu’une météorite capable d’un impact équivalent à la bombe d’Hiroshima devrait presque brûler complètement dans l’atmosphère terrestre, et que la partie restante devrait heurter la Terre bien plus lentement – toutefois des impacts de cette intensité ont bien sûr eu lieu ».
Or, il y a eu un impact en Norvège ! Aksnes dit même que l’explosion fut équivalente à 300 tonnes de TNT. La preuve en image au-dessus. Mais les sceptiques d’Aksnes affirment qu’il ne s’agit pas du lieu d’impact. D’ailleurs, où sont les morceaux de cet impact ? Jamais vus ! Si on ne les trouve pas, c’est qu’il ne s’agit pas du bon point d’impact. Scientifiquement, des débris devraient exister comme ce fut le cas en mars 2003 où la météorite devait faire 7 tonnes avant de se briser dans l’atmosphère. Au moment de l’impact près de Chicago, elle faisait au moins 900 kilogrammes. On en récolta tout de même 30 kilogrammes.

Environ 33% des collections de météorites dans le monde sont issues de chutes impliquant des témoins, mais pas nécessairement dans des zones de population très dense. Or, dans le cas de la Norvège, le point d’impact a été localisé. Nous parlons de témoins sur la Terre ferme.

Imaginez un instant l’extrême faiblesse de densité de population, et donc de témoins, au beau milieu de l’océan Atlantique ! Peu de chances d’avoir des témoins de la chute de fragments de comète là où j’avais indiqué qu’ils se trouveraient.
De plus, des témoins norvégiens ont entendu un très grand bruit d’explosion confirmé par des relevés sismiques, ce qui ne fut pas le cas de Chicago où la boule de feu s’est transformée en pluie de cailloux (voir diagramme ci-dessus) malgré la masse initiale substantielle (7 tonnes). Ainsi la météorite norvégienne était donc bel et bien (au moins) équivalente à la bombe d'Hiroshima. Autrement dit, l’annonce initiale était vraie ! Et la NASA était restée muette…comme pour Chicago, et sa population mise en danger en 2003 ! (voir l’image ci-dessous).

Nous avons vu qu’une comète est constituée de matériaux plus rigides qu’on ne le pensait. Nous venons de voir que la NASA ignorait (ou n’a rien dit ?) la venue de la météorite en Norvège qui appartenait sans doute à la pluie de météorites prévue justement jusqu’au 6 juin 2006. De même, en Australie, aux Etats-Unis, au Canada (2 juin) des fragments de la comète SW-3 sont tombés, dont le spectre lumineux de leur combustion dans l’atmosphère correspondait à des objets solides, voire métalliques. Le site Spaceweather.com, mondialement reconnu, fit un commentaire à propos de SW-3 : « le 31 mai, la Terre passera à 5 millions de miles de l’orbite poussiéreuse de la comète 73P/Schwassmann Wachmann 3. La grande distance signifie qu’une pluie de météorites est improbable ; mais 73P est une si étrange comète que l’improbable est possible. Soyez vigilants aux météorites traversant lentement le ciel dans les nuits à venir ».

Pourquoi cette comète est si étrange ? Ne serait-ce pas parce que quelque chose ou quelqu’un a agit dessus ? « Ca nous rend cinglés ; des fragments de fragments de fragments » a dit Don Yeomans, responsable du programme Near Earth Object de la NASA au Jet Propulsion Laboratory à Pasadena en Californie.

Les signes avant-coureurs n’ont pas manqué ainsi que le montre cette photographie de l’observatoire de Rosemary Hill en Floride le 5 mai où apparaissent trois fragments nous faisant face.




2) Les séismes.

Les tremblements de terre sont rares au milieu de l’Atlantique. La prédiction conditionnelle du 25 mai impliquait un séisme sur la faille médio-atlantique. J’avais même indiqué que ce séisme pouvait être de faible magnitude en vertu du phénomène appelé « tsunami earthquake » « c'est-à-dire un séisme qui produit un tsunami anormalement puissant par rapport à la magnitude du séisme ».

Le tremblement de terre de faible magnitude du 26 mai, dans la fenêtre temporelle annoncée, était un bon candidat pour un tsunami.


Parameters

Magnitude
ML 3.5

Region
NORTH ATLANTIC OCEAN

Date time
2006-05-26 at 15:18:14.0 UTC

Location
37.38 N ; 13.03 W

Depth
30 km

Distances
364 km SW Queluz (pop 103,399 ; local time 16:18)
348 km SW Cascais (pop 36,436 ; local time 16:18)


.../...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:18 am

Lorsqu’on compare cette carte avec l’indication des services secrets - important (fragment) arrivant à 45 degrés à 11 miles par seconde sud des Açores (…) mais fenêtre du 25-27 mai – on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement. Les Açores ne sont en effet pas très loin. L’écart s’expliquerait par l’incertitude de l’angle d’approche dudit fragment. Il est fort probable que le peuple marocain ait pris en compte ces « détails » qui font la différence entre la vie et la mort.

Surtout qu’un autre séisme fut rapporté le 29 mai dans la même zone :


Parameters
Magnitude ML 3.1
Region NORTH ATLANTIC OCEAN
Date time 2006-05-29 at 06:57:41.6 UTC
Location 37.02 N ; 10.67 W
Depth 141 km
Distances 229 km SW Queluz (pop 103,399 ; local time 07:57)
177 km W Lagos (pop 18,831 ; local time 07:57)
170 km W Aljezur (pop 4,122 ; local time 07:57)




J’avais aussi indiqué dans un précédent article qu’il pouvait exister un écart de temps entre l’impact d’un fragment de comète et l’irruption d’un séisme : « Il se peut qu’un délai conséquent entre impact et éruption existe ». Or, nous avons bien eu des séismes dans les jours qui ont suivis la fin mai, dont un exactement dans la zone que j’avais suggérée ! Regardez à droite de la carte d’Iris ci-dessous le grand cercle jaune sur la dorsale Atlantique, vous constaterez l’existence un séisme (18 juin) de magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter, ce qui est très inhabituel dans cette zone.



DATE LAT LON MAG DEPTH REGION
18-JUN-2006 18:28:02 32.96 -39.62 5.9 10.0 NORTHERN MID-ATLANTIC RIDGE

1 database rows displayed.
Earthquake data courtesy of  <>




3) Les vagues géantes.

Des vagues géantes ont été dûment répertoriées dans les jours qui ont précédé et suivi le 25 mai. Si nous évoquons les grandes vagues alors qu’aucun tsunami géant n’a eu lieu le 25 mai ou autour de cette date, c’est parce qu’il faut garder en mémoire que les extraterrestres ont la faculté de limiter les dégâts d’un point de vue ondulatoire. Une vague est bel et bien une onde. S’il ont minimisé les effets énergétiques et directionnels de l’impact de fragments de comète c’est en réponse au geste de paix qu’incarnait l’annulation le 25 mai du test Divine Strake, fer de lance d’une guerre nucléaire préventive.

Mentionnons tout d’abord le navire britannique Pont-Aven de 41.000 tonnes, parti de Plymouth, qui fut frappé par une vague de plus de 15 mètres (immeuble de 6 étages) le 21 mai dans la Manche vers 22h30. Tandis qu’il faisait route vers Santander en Espagne, il dut se dérouter vers la France.



Laissons parler Stephen Tuckwell, porte-parole des Brittanny Ferries, propriétaire du navire : « c’est la première fois dans la mémoire récente que cela se produit. Je ne me rappelle absolument pas que cela ait jamais eu lieu avant ». Pour lui, cette vague était exceptionnelle malgré un vent de force 9, c’est-à-dire de 80 km/heure, en deçà des tempêtes. Qu’est-ce qui a provoqué cette vague énorme alors qu’on entrait dans la fenêtre de l’alerte ?

Il existe les « rogue waves » ou vagues non linéaires qui sont le produit de l’énergie de plusieurs vagues en une seule. Les vagues peuvent donc doubler de hauteur. Mais nous sommes bien loin d’une vague de 15 mètres.



La plus grosse des vagues eut lieu le 27 mai. Elle fut de plus de 80 mètres de haut ! L’équivalent d’une tour d’une trentaine d’étages.



La vague fut relevée par le navire Hansa Visby ci-dessous dans le cadre d’un programme de relevés (VOS) organisé par le National Data Buoy Center. A droite on aperçoit son trajet.

Voici ci-dessous le tableau des vagues géantes qui ont été mesurées dans la période critique après le 25 mai. Il faut diviser par trois les chiffres de la colonne de droite dans chacun des tableaux pour obtenir la hauteur des vagues en mètres, indiquée ici en pieds. Sachant que le record officiel des vagues en pleine mer est de 34 mètres, chacun comprend que des événements anormaux ont eu lieu, dus inévitablement à l’impact de météorites.



ELWR5 5/28 12:00 GMT [larger capture]

C6SV2 5/30 Location MSC ULSAN Vessel

NLGF 5/31 Location 2 USCGC Northland Quake

UDYG 6/02 Location ZAKHAR SOROKIN

DGNB 6/04 Location BONN EXPRESS Cam

UDYG 6/02 Location ZAKHAR SOROKIN

DPTT 6/07 Location TNYK PRESTIGE

KKFW 6/08 Location EMPIRE STATE

C6QY4 6/08 Location MAERSK TAMPA

C6LU4 6/10 Location HOOD ISLAND

MZER8 6/11 Location NEDLLOYD HUDSON

PBBV 6/12 Location DOCK EXPRESS 12

BATEU00 6/19 Location MARY ARCTICA


Certains commentateurs ont déclaré qu’il s’agissait d’erreurs. On peut comprendre que des erreurs surviennent de temps en temps. Mais nous sommes en présence d’un grand nombre de données en provenance de navires différents. Cet argument ne tient donc pas. En revanche, nous sommes dans la période de la pluie de météorites de la comète SW-3 !



La preuve par la conscience.

Le Global Consciousness Project de l’université de Princeton, l’une des plus prestigieuses universités au monde, enregistre les données aléatoires d’un bruit quantique provenant d’une soixantaine de stations disséminées sur la planète. L’objectif de cette expérience menée depuis 1998 est de mettre en évidence une corrélation, si ce n’est une relation, entre le monde physique et le monde de l’esprit. Le principe est simple. La matière, en mécanique quantique, est faite de milliards de mouvements par seconde suivant une répartition parfaitement aléatoire. En mesurant, ce « bruit quantique », avant et après certains événements planétaires précis, les scientifiques se sont rendu compte que cette répartition n’était plus aléatoire mais suivait la « trame psychique » des événements, c’est-à-dire l’impact de ceux-ci dans notre esprit ou inversement.

Le graphe ci-dessus montre la progression cumulative des résultats (en rouge), comparée à la courbe statistique (en bleu (P=0,05)) représentant ce qu’on appelle le hasard. Plus la courbe brisée en rouge est éloignée de la ligne bleue, plus la corrélation esprit/matière est forte. Autrement dit, la conscience a un impact direct sur le monde matériel. Puisque c’est cumulatif, on mesure en fait les chances que cette accumulation soit due au hasard. On voit que ce n’est pas du tout le cas. En abscisse se trouve le nombre des événements globaux, en ordonnée le score appelé « stouffer Z » donnant l’indice de « réussite ». Plus il est élevé, plus la corrélation esprit-matière est élevée. On voit immédiatement une remarquable progression dans les événements récents, en particulier en mai 2006, mois de la catastrophe annoncée.

Un tableau précis des résultats est présenté sur le site dédié à cette étude scientifique. Nous n’en présentons ici qu’une sélection significative (attention au décalage des deux premières lignes et aux chiffres négatifs).


Event Description Hypothesis Source REGs Resolution Z-score Probability
1. Embassy Bombings, 980807 Nelson 3 15-min 3.209 0.001
Billion Person Meditation, 991025 Nelson 21 10-min 2.242 0.012
Columbia, Armenia Quake, 990125 Nelson 9 15-min 0.823 0.205

* Solar Eclipse, 990811 Nelson 20 15-min -0.006 0.502
* Turkey, Earthquake, 30-min, 990817 Nelson 20 15-min -0.689 0.754
35. Turkey, Earthquake, 4 Hours, 990817 Nelson 20 15-min -0.171 0.568
40. Earthquake, Turkey II, 2 Hrs ±, 991112 Dunne 21 15-min -0.105 0.542
80. Terrorist Disaster, Sept 11, 20010911 Nelson 37 1-sec 1.873 0.031

Papal Visit, Israel, 20000321-26 Reinhilde 27-29 1-min 2.428 0.008
Group Mind Meditation 2, 20001022 Matthew Webb 28 1-sec -2.085 0.981
** Lovewave 010101, 20010101 Nelson, Lettieri 34-35 1-sec 2.688 0.004
Central America Quake, 20010113 Nelson 35 1-sec 1.446 0.074
70. Western India Quake, 20010126 Nelson 33 1-sec -1.042 0.851
90. World-Wide Meditation, 20011111 Wolf, Watson 38 1-sec -0.447 0.673
Astrological Moments, 20011209-14 Anonymous, Nelson 42-43 1-sec 2.207 0.014
Volcanic Eruption, Congo, 20020117 Ouko, Nelson 46 1-sec -0.034 0.514
Earthquake, Afghanistan, 20020325 Nelson 45 1-sec -0.680 0.752
Harmonic Concordance, 20031109 Mirehiel 52 1-sec 0.612 0.270
160. Earthquake in Bam, Iran, 20031226 Nelson 53 1-sec 0.618 0.268

Terror Attacks in Madrid, 20040311 Nelson, Lassen, Bierman 59 1-sec -1.971 0.976
183. Russian School Hostages, 20040903 Nelson 57 1-sec 2.266 0.012
189. Tsunami Indian Ocean, 20041226 Nelson 62 1-sec 0.094 0.462

195. Quake, Indian Ocean, 20050328 Nelson 64 1-sec 0.244 0.404
203. Stampede, Baghdad Bridge, 20050831 Nelson 59 1-sec 2.193 0.014

206. Earthquake Pakistan, 20051008 Nelson 63 1-sec 1.739 0.041
~215. Planetary Play, 20060401 Watson, Nelson 61 1-sec 0.004 0.498
~216. Earth Day 2006, 20060422 Vera, Nelson 62 1-sec 1.588 0.056
~217. Indonesian Earthquake, 2006 05 27 Nelson 64 1-sec 2.513 0.006

L’intérêt de telles données réside dans les tendances générales qui pourraient s’en dégager. Nous allons comparer la dernière ligne, celle du tremblement de Terre en Indonésie le 27 mai 2006 au matin (6h locale du matin – c’est encore le 26 aux USA), situé dans la fenêtre du 25 mai 2006 plus ou moins deux jours, avec les autres événements marquants sélectionnés par l’équipe de recherche.

Sur les 217 événements, j’ai sélectionnés ceux dont le score Z était supérieur à 2. Il n’y en a que 8, soit 3% de la liste des événements, eux-mêmes suffisamment exceptionnels pour être sélectionnés par l’université de Princeton. Notons toutefois que la première ligne (attaques d’ambassades américaines en Afrique), malgré un score de 3,209 n’a que 3 stations d’enregistrement (début de l’expérimentation). Compte tenu de cette incertitude quant à la pertinence du score, indiquée d’ailleurs dans les commentaires, le 27 mai 2006 est en 2ème position sur l’ensemble des événements marquants des 8 dernières années – très riches en « rebondissements » - tant pour le score Z que pour la probabilité de survenance.

La première position est tenue par « Lovewave » (vague d’amour) du 1er janvier 2001 avec un score de 2.688 pour l’entrée de l’humanité dans le 3ème millénaire. La troisième position est tenue par la visite du Pape en Israël (2,428), événement fraternel s’il en est. La quatrième position est tenue par l’expérience « billion person meditation » (un milliard de personne en méditation) du 25 octobre 1999.

En quoi le tremblement de terre du 27 mai 2006 en Indonésie, avec moins de 2000 morts, a-t-il marqué les consciences ? Pour répondre à cette question, j’ai aussi sélectionné tous les tremblements de Terre signalés par le Global Consciouness Project dans la liste des événements. Au total, 11 tremblements de Terre dont les plus importants comme Bam en Iran (40.000 morts ; Z = 0,618) et le tsunami de Sumatra (230.000 morts ; Z = 0,094). Pourtant, ni les scores Z, ni les probabilités de l’ensemble des tremblements de Terre de ces 8 dernières années n’atteignent les niveaux du 27 mai 2006 ! Ce n’est donc pas la nature apparente de l’événement en elle-même qui a provoqué un tel pic fin mai 2006 mais autre chose. Quoi ?

J’ai souhaité également comparer le 27 mai 2006 avec d’autres événements marquants comme le 11 septembre 2001 (attaque « terroriste ») avec un score de 1,873, ou l’éclipse solaire du 11 août 1999 (score Z de -0,006) réputée être le jour d’une grande catastrophe selon les exégètes de Nostradamus. Nous voyons que, malgré la pression médiatique énorme à propos de cette date symbolique, la conscience humaine planétaire fut imperméable à cette annonce. En allant sur le site du Global Consciousness Project, vous pouvez également faire des comparaisons. Nous constatons aussi que les appels New-Age n’ont pas tous, loin de là, un écho. Ainsi, bien des idées reçues s’effondrent.

L’analyse détaillée des scores Z et des probabilités présentés par l’université de Princeton démontre que le poids historique d’un événement tel que présenté par la presse ne correspond pas à l’émotion qu’un événement suscite selon le contexte de celui-ci. Ainsi, avec le recul des données, force est de constater que l’alerte mondiale liée à la guerre potentielle avec des civilisations extraterrestres du 25 mai marque un tournant déterminant dans notre Histoire.

Que s’est-il donc passé le 27 mai 2006 pour atteindre un score aussi élevé ? 64 stations à travers le monde ont mesuré un pic exceptionnel pour un événement qui ne l’était pas vraiment. Souvenons-nous que l’alerte mondiale, répercutée dans de nombreux médias internationaux, présentait pour la première fois dans notre histoire un choix entre la paix et la guerre avec des extraterrestres. Il fut bien sûr impossible de mesurer l’impact d’un non-événement apparent (pas de test Divine Strake, pas de tsunami géant) dans la conscience humaine planétaire. C’est donc le tremblement de terre en Indonésie, survenu dans la fenêtre de l’alerte (corrélation de temps et de nature de l’événement), qui a libéré la tension des hommes. C’est finalement la raison qui l’a emporté. L’alerte mondiale n’a donc pas engendré la Peur mais la Paix !


La preuve par l’action.

Dans l’ordre d’importance, 1) Lovewave (Elan d’amour à l’aube de IIIème millénaire), 2) Day of Destiny (25 mai 2006, paix avec les ETs), 3) Pape en Israël (fraternité des religions), 4) Billion person meditation (paix dans le monde), ces quatre événements constituent la fondation d’un siècle nouveau, d’une ère nouvelle. Je lance donc un appel aux hommes de bonne volonté pour se rassembler autour d’une idée simple : la Paix du monde passe par la Paix des Mondes !

En dépit des événements graves qui ne manqueront pas de survenir dans un proche avenir, il est temps d’organiser cette Paix des Mondes en rassemblant tous ceux qui, loin des théories et des pieuses déclarations, ont fait l’expérience directe d’une rencontre avec des Entités Non Humaines, physique ou non, positive ou non, et qui se sentent appelés à agir. Il importe de ne pas juger mais de comprendre, de ne pas condamner mais de pardonner, de ne pas agresser mais de défendre la liberté, et, enfin, d’ouvrir notre conscience et d’établir la Paix des Mondes. Avec ceux qui le souhaitent, nous créons EXOPOLITICS ACTION, une organisation internationale pour que la voix de ceux qui savent par l’expérience préside au contact officiel et pacifique avec les Extraterrestres.

CET APPEL NE CONCERNE QUE CEUX QUI ONT EU UNE EXPERIENCE AUTHENTIQUE. Que vous soyez témoin de phénomène OVNI, abducté ou contacté, rendez-vous sur http://www.savelivesinmay.com ou contactez ericjulien97@yahoo.fr pour former une équipe de médiateurs avec les extraterrestres.

Par Eric Julien, le 1er juillet 2006.
Auteur de la Science des Extraterrestres et de Enfants des Etoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 3:20 am

Voila, comme Eric me l'a demandé, je vous ai copié son fichier ici, ceux qui aimerais l'avoir complet (photos etc) ont juste a m'en faire la demande par mp en me donnant leur adresse mail et je leur ferais parvenir . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
Arkhangel
Moderateur De l'apocalypse
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 50
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 7:35 am

Tiens il ne vient plus lui meme ???

Vava est passée a l'ennemi !!!

_________________

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur - Beaumarchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Sam 01 Juil 2006, 2:08 pm

Eric n'a jamais été mon ennemis Ah flute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
Arkhangel
Moderateur De l'apocalypse
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 50
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Dim 02 Juil 2006, 3:06 am

vaitea a écrit:
Eric n'a jamais été mon ennemis Ah flute !

Je ne le sais que trop bien... Mais je suis etonné qu'il faille que quelqu'un comme toi colporte ces choses là... Il ne vient plus le faire lui meme ou quoi ???

_________________

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur - Beaumarchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Dim 02 Juil 2006, 5:13 am

Il le fait lui meme aussi, mais la il n'en avais pas le temps et m'a demandé de le faire, ce n'est pas la premiere fois que j'agis ainsi et je vois vraiment pas ou est le probleme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
Arkhangel
Moderateur De l'apocalypse
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 50
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Dim 02 Juil 2006, 11:40 am

t'inquietes...

_________________

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur - Beaumarchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgonfire
100 message il n'y aurai pas de message..(jeux de mots)


Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Lun 03 Juil 2006, 2:54 pm

Tu va mourrir dans 5 ans! C'est moi qui te le dit!

Bien sur, mon alerte concernant ta mort est conditionelle: tu dois manger que de la crème glacé d'ici la.

Sinon, dis toi que tu m'en doit une bonne: je vien de te sauvé la vie! un immense succes vous dis-je! Bla bla lba



peace! Bizoux 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simon_chabs
Valet du post
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Mar 04 Juil 2006, 8:14 am

Quand Eric Julien ne fait pas de prédictions, c'est qu'il a pris son lithium...c'est donc bon signe quand il s'absente...il prend bien sa médication.

Simon Chabs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgonfire
100 message il n'y aurai pas de message..(jeux de mots)


Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Mar 04 Juil 2006, 11:43 am

Moi c'est cette manie de vouloir a tout prix se donner raison... Ah flute !

comprend pas ca moi


Quand même je suis capable de reconnaître que c'étais assez énorme son truc! Ben oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
levelone
Moderateur De l'apocalypse


Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Jeu 06 Juil 2006, 2:07 am

Suis pas 100% pour le fait de publier ces textes sur le forum ...

Il a décidé de ne plus répondre aux arguments sérieux de certains et de ne plus venir sur ce forum donc les mettre ici à sa demande, ca me fait grincer des dents ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micar
60 post!! coudonc le 25 mai est pas encore passer ???
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Jeu 06 Juil 2006, 4:48 am

Le problème c'est que lorsqu'on commence à user de la censure sur des propos uniquement pour le fait que:
Citation :
donc les mettre ici à sa demande, ca me fait grincer des dents ...

alors ou se trouve la limite de la liberté d'expression ?(si elle n'est empreinte ni de propos agressifs, racistes, insultants,etc...)

Mon opinion sur le sujet est que les personnes qui n'adhèrent pas à un topic, ne le visite pas, tout simplement.
Ca éviterait tout conflit et toute frustation de ceux pour qui les interventions de Mr Julien sont tellement dérangeante ! (on se demande pq d'ailleurs!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shapeclub.be.cx
eric julien
60 post!! coudonc le 25 mai est pas encore passer ???


Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Jeu 06 Juil 2006, 9:06 am

Merci Micar pour cette simple sagesse.

Si je n'ai pas posté l'article moi-même c'est simplement parce que je n'ai pas eu le temps. J'en remercie mon amie Vaitea. Et je n'en ai pas plus maintenant, du temps. J'ai beaucoup de travail (qui n'a pas de rapport avec le 25 mai 2006).

Mais à ce propos, sachez que je serai prochainement interviewé sur une radio américaine nationale concernant les suites du 25 mai. Mes arguments semblent faire mouche et les consciences s'ouvrent à de nouvelles perspectives.

Il n'y a aucune raison pour que cela n'arrive pas ici également. Bon courage à tous.

Cordialement, Eric.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micar
60 post!! coudonc le 25 mai est pas encore passer ???
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Jeu 06 Juil 2006, 9:23 am

Citation :
Mais à ce propos, sachez que je serai prochainement interviewé sur une radio américaine nationale concernant les suites du 25 mai. .

J'ai hâte d'entendre ça ! (Sans aucune ironie!)
J'espère qu'on sera averti.....

Citation :
Mes arguments semblent faire mouche et les consciences s'ouvrent à de nouvelles perspectives

Ca, j'en suis persuadé!

Citation :
"Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu'ils se font haïr" (Pascal)

Et puis, puisqu'on parle de sagesse:
Citation :
"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je défendrai jusqu'à la mort le droit que vous avez de le dire" (Voltaire)

Une pensée pour les grands philosophes
Au plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shapeclub.be.cx
Saïgonfire
100 message il n'y aurai pas de message..(jeux de mots)


Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Jeu 06 Juil 2006, 12:33 pm

Rhâ! Vous les français et votre liberté d'expression! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaitea
Administratrice pétée de rire
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 56
Localisation : Calais
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Ven 07 Juil 2006, 3:47 am

Normal que l'on y tienne, les Français ont la réputation d'être de grands râleurs, manquerais plus que l'on veuille nous bâillonner lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belles-de-flandre.skyblog.com
levelone
Moderateur De l'apocalypse


Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Ven 07 Juil 2006, 6:58 am

Micar a écrit:

Ca éviterait tout conflit et toute frustation de ceux pour qui les interventions de Mr Julien sont tellement dérangeante ! (on se demande pq d'ailleurs!).

Si la censure, c'était grincer des dents, on serait constamment censurer. Smile

Les interventions de Mr.Julien ne sont pas dérangeantes sur ce forum.
Toutefois, quand Mr.Julien ne répond pas à certains arguments, dit qu'il quitte le forum et ensuite continue à poster par ami interposé, ca ca me dérange. ( mais ai je censuré quoi que ce soit ? ... critiquer une manière de faire ca ne l'ai pas )

En tout cas j'attends aussi cet interview sur cette radio, esperons que ca sera autre chose qu'un article posté par un journaliste dont on a jamais entendu parler avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micar
60 post!! coudonc le 25 mai est pas encore passer ???
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 42
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   Ven 07 Juil 2006, 7:07 am

Citation :
ai je censuré quoi que ce soit ?

Non...je commentais juste cette phrase:

Citation :
Suis pas 100% pour le fait de publier ces textes sur le forum ...

Citation :
esperons que ca sera autre chose qu'un article posté par un journaliste dont on a jamais entendu parler avant

Espérons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shapeclub.be.cx
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
25 MAI 2006, saga d’une guerre évitée.
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guerre du Liban
» Décret anti-tabac N°2006-1386 du 15.11.2006
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» le secret de la longévité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBSERVONS LA PLANÈTE ! :: TOUT SUR ÉRIC JULIEN, SA PRÉDICTION ET SON FORUM...-
Sauter vers: